La Damnation de Faust et la Grande Messe des Morts par Jean Fournet

À emporter, CD, Opéra

— La Damnation de Faust- Grande Messe des Morts — Requiem (enregistrements historiques 1943-1944). Grand orchestre de Radio-Paris & Chœurs Emile Passani, sous la direction de .
MALIBRAN-MUSIC — Collection Tendil-Dumazert.

 

Second volet de notre tour d’horizon de la collection TENDIL-DUMAZERT éditée par MALIBRAN-MUSIC. N’hésitez pas à consulter notre premier et sublime volet qui mettait à l’honneur Tristan und Isolde (Richard Wagner) dans une réédition de son premier enregistrement en 1928.

Abordons maintenant et avec bonheur cette réédition de la première gravure intégrale de la Damnation de Faust réalisée en 1943. Œuvre au combien importante dans le répertoire de l’un de nos plus grands compositeurs.

« C’est à l’âge de vingt-quatre ans qu’ eut l’occasion de lire le Faust de Gœthe pour la première fois. Dès lors, il fut obsédé par l’idée de le mettre en musique. Un an plus tard, il faisait graver à ses frais « Huit scènes de Faust, op.1». Malgré le succès de curiosité que l’œuvre rencontra, Berlioz s’en désintéressa, ne la reprenant que quinze ans plus tard, pour en faire un opéra-concert, dont il écrivit le texte pour une grande part et la musique. La première, à l’Opéra-Comique, dirigée par le compositeur, fut froidement accueillie. Déçu, Berlioz partit diriger sa «Damnation» en Russie, à Berlin et à Londres. Trente ans plus tard, la France devait faire amende honorable, lorsqu’en 1877 Colonne et Pasdeloup la conduisirent au triomphe, presque simultanément. , en 1893, en présenta à Monte-Carlo la première adaptation scénique. Le 5 juin 1910, c’était la première scénique à l’Opéra de Paris, avec Louise Grandjean, Franz, Renaud et Cerdan, sous la direction d’Henri Rabaud. Depuis, sur scène ou en concert, l’ouvrage connaît un grand succès, sous tous les cieux…» Jean Ziegler

Le Disque :

Hector Berlioz — La Damnation de Faust- Grande Messe des Morts –
Requiem (enregistrements historiques 1943-1944).
Grand orchestre de Radio-Paris & Chœurs Emile Passani, sous la direction de .
MALIBRAN-MUSIC — Collection Tendil-Dumazert.

«En rééditant ce premier et double monument à la gloire d’un des plus illustres compositeurs français, nous obéissons donc à deux impératifs : apporter une pierre dans la discographie d’un musicien trop longtemps négligé, et encore sous-estimé par ses compatriotes. Et nous tenons, par ailleurs, à singulier honneur de saluer un chef d’orchestre qui, depuis plus d’un demi-siècle, sert et fait applaudir la musique française dans le monde entier. Il a encouragé notre effort ; il nous a aidé dans la réalisation artistique de ces trois CD. Il a écouté les épreuves, s’est amusé du mouvement qu’il avait adopté pour la Marche Hongroise : « Je la conduis plus vite maintenant !» En revanche, beaucoup de passages lui paraissent un peu rapides. Mais, dit-il, il faut relativiser ce fait. Les techniciens rappelaient souvent au chef qu’il fallait impérativement tenir dans le moule des «galettes» de quatre minutes environ. Et il n’était pas toujours aisé de sectionner l’ensemble ! On ne disposait pas encore de la bande magnétique. Une décennie plus tard, elle permettra une réelle liberté d’exécution, sans compter les innombrables retouches, qui a contrario cassent souvent le premier jet souvent plus inspiré.

«De bonne grâce et très simplement, Jean Fournet, afin de marquer les noces de diamant de sa carrière de chef d’orchestre (débuts à Rouen, sa ville natale, en 1938), a bien voulu nous livrer quelques réflexions sur celle-ci, pimentant ses propos d’anecdotes sur Berlioz et certains compositeurs français. Une sorte de sceau d’authenticité pour ce coffret. Un autographe vocal, en quelque sorte. »

Imprimer
Mots-clefs de cet article

Les commentaires sont fermés.

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.