Outil de réflexion pour les pédagogues de la musique

À emporter, Essais et documents, Livre

Apprendre la musique ensemble. Eric Demange ; Karine Hahn ; Jean-Claude Lartigot. Editions Symétrie, Lyon. 226 pages. 25€. ISBN 978-2-914373-16-6. Dépôt légal : février 2007.

 

Symétrie

Ne vous laissez pas surprendre par le titre de cet ouvrage : il ne s’agit pas d’un outil de réflexion pédagogique qui donnerait des méthodes pour enseigner la pratique collective de la musique, mais d’une réflexion sur le sujet. Plus exactement, d’une observation quasi scientifique sur les enjeux actuels de l’enseignement des pratiques musicales collectives dans divers cadres institutionnels, que ce soit en France ou au Québec. Karine Hahn, Eric Demange et Jean-Claude Lartigot ont fait partie en 2003-2004 d’une équipe missionnée par le ministère de la Culture pour un travail de recherche. A travers cet ouvrage, sous-titré Les pratiques collectives de la musique, base des apprentissages instrumentaux, ils nous livrent une analyse approfondie des enjeux pédagogiques et institutionnels d’une généralisation des pratiques collectives, fondée sur leurs observations.

Comme (presque) tous les foyers d’enseignement, les écoles de musique et conservatoires subissent depuis 1980 de grands bouleversements. Ce qui jusqu’alors apparaissait comme immuable et était transmis de génération en génération comme une vérité incontournable, est analysé, soupesé, remis en question. A partir de cette date, sous l’impulsion de réformes mais aussi et surtout du dynamisme des enseignants et des directeurs, l’enseignement de la musique progresse en matière de pédagogie, et n’hésite pas à puiser dans les recherches et observations de la sociologie, des sciences de l’éducation, des pratiques mises en œuvre dans d’autres pays. Cela fait maintenant une trentaine d’années que les écoles de musique et conservatoires se détachent du modèle élitiste et individualiste d’antan, fondé sur le culte du solfège pur et de la discipline instrumentale. On espérait que les élèves tireraient eux-mêmes les conclusions musicales et la culture nécessaires à n’importe quel musicien, qu’il soit professionnel ou amateur, de ces enseignements cloisonnés. Tout au moins ceux des élèves qui, par leur discipline et leur respect aveugle des exigences, parviendraient à se maintenir dans ces structures.

Depuis une trentaine d’année, sur le terrain comme dans les ministères, on réfléchit et tâtonne pour tendre vers un enseignement qui soit en prise directe avec «les» musiques dès les premières années de pratique. Si le bien-fondé de ces innovations pédagogiques et la nécessité des pratiques collectives sont de plus en plus ancrées dans les mentalités, il n’en demeure pas moins que les différentes structures d’enseignement de la musique se débattent à l’heure actuelle dans ces nouveaux enjeux, certaines ne parvenant que difficilement à se détacher des modèles ancestraux, d’autres offrant une profusion de propositions sans réelle logique pédagogique, d’autres encore parvenant à réellement inventer une nouvelle forme d’enseignement de la musique, incluant totalement le projet de l’élève et les pratiques collectives.

C’est sur ce gigantesque chantier que se penchent les trois auteurs du livre. Prenant appui sur de nombreuses observations de terrain, ils ont attaché un soin scientifique à leurs recherches, dégageant régulièrement des critères d’observations, ne négligeant jamais de préciser la relativité de leurs conclusions en fonction de leur angle d’approche. Si celles-ci peuvent parfois déranger, c’est un bien ; un bien certainement recherché : on en parle beaucoup, mais on n’a finalement que trop rarement le temps de réellement s’arrêter pour observer un à un tous les enjeux de telle ou telle pédagogie, de comparer sa propre pratique à celle des autres, sans rejeter en bloc ce qui se fait ailleurs ou sans se culpabiliser de sa propre pratique. Que les lecteurs soient convaincus ou non par les conclusions et propositions de l’ouvrage, il y a fort à parier que leur pédagogie s’en trouvera de toute façon modifiée, parce qu’ils se seront reconnus dans tel ou tel exemple, dans tel ou tel axe de réflexion.

Voici un ouvrage extrêmement dense, à conseiller à tous les pédagogues de la musique et à tous ceux qui se sentent concernés par l’avenir de l’enseignement de la musique en France … ne serait-ce que pour oser envisager la question sous un jour nouveau ou un angle plus éclairé.

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.