tous les dossiers(1)

John Cranko : pièces délicieusement old-fashioned

À emporter, Danse , DVD, DVD Danse

ICA Classics. 2011. John Cranko: The Lady and the Fool, avec: Svetlana Beriosova, Ray Powell, Ronald Hynde. Musique: Arthur Sullivan. Orchestration : Orchestra of the Royal Opera House, sous la direction de Charles Mackerras. Enregistré le 3 mai 1959 ; Pineapple Poll, avec : Merle Park, David Blair, Stanley Holden, Brenda Taylor, Gerd Larsen. Musique: Giuseppe Verdi. Orchestration : London Symphony Orchestra, sous la direction de Charles Mackerras. Enregistré le 1er novembre 1959. Nombre de disques : 1. DVD zone 2. Sous-titres: Allemand, Français. Durée: 89 minutes. EAN: 5060244550407.

 

La collection ICA Classics présente des captations qui s’inscrivent dans l’histoire de la danse. L’un des DVD, consacré au chorégraphe Sud-Africain , réunit deux de ses œuvres de jeunesse créées pour le Sadler’s Well Theatre Ballet : The Lady and the Fool et Pineapple Poll. Théâtralité exacerbée et sens du comique caractérisent ces pièces primesautières.

Pineapple Poll fut créée le 13 mars 1951. Cette pièce est le fruit d’une collaboration entre Cranko et , sur une musique de Sir Arthur Sullivan. Les principaux personnages de l’intrigue sont Pineapple Poll, la sémillante marchande de fleurs (Merle Park), Jasper, le garçon de taverne (Stanley Holden) et le capitaine Belaye (David Blair) qui attise la convoitise de toutes les jeunes filles de Portsmouth. Celles-ci, y compris Pineapple Poll, multiplient les stratagèmes pour se rapprocher du marin, en se déguisant notamment en moussaillons pour monter à bord de son navire. Las ! Le capitaine épousera sa fiancée, la blonde et virginale Blanche (Brenda Taylor). Cette pièce étonne par sa danse exubérante. Et si l’esthétisme n’est pas toujours au rendez-vous, l’ensemble bénéficie de notre indulgence de par sa fraîcheur et sa spontanéité.

The Lady and the Fool fut créée à Oxford le 25 février 1954, sur des airs d’opéra empruntés à . Malgré les moyens plutôt luxueux de la création, la pièce manque de créativité et n’obtiendra jamais le succès escompté. L’intrigue repose sur trois protagonistes : La Capricciosa (la hiératique Svetlana Beriosova), ainsi que sur deux clowns itinérants, Moondog et Bootface. Le trio est réuni le temps d’un bal. Bien que l’inaccessible héroïne soit courtisée par tous les aristocrates, c’est finalement Moondog qui parviendra à obtenir son amour. The Lady and the Fool ou un charmant plaidoyer sur la lutte des classes ?

Ces deux divertissements, loin d’être mémorables, méritent cependant notre attention de par la valeur du témoignage historique véhiculé. Délicieusement old-fashioned, on vous dit.

Banniere-abecedaire728-90-resmusica-janvier16

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.