tous les dossiers(1)

Hommage à Jerome Robbins

À emporter, Danse , DVD, DVD Danse

Bel Air Classiques : Hommage à Jerome Robbins. 2011. 1 disque. Ballet enregistré à l’Opéra de Paris en 2008. Réalisation: Vincent Bataillon. Chorégraphie : Jerome Robbins, Benjamin Millepied. Avec les étoiles : Agnès Letestu, Dorothée Gilbert, Marie-Agnès Gillot, Clairemarie Osta, Laetitia Pujol, Stéphane Bullion, Nicolas Le Riche et Benjamin Pech. Orchestre de l’Opéra national de Paris ; Direction musicale : Koen Kessels. Durée: 111 min. Image: Couleur, 16/9, NTSC. Audio: PCM Stereo, Dolby Digital 5.1. Sous-titres: Français / Anglais / Allemand. Zones: Toutes zones. Code barre : 3760115300705.

 

Bel Air Classiques nous propose, en cette fin d’année, un livre DVD dédié à . Cette captation nous permet de revivre le spectacle présenté sur la scène de l’Opéra Garnier en 2008 et 2010.

Au programme de cette soirée : En Sol, In The Night et The Concert. Les œuvres présentées témoignent de la diversité du chorégraphe américain. Triade, une pièce de , est également à l’affiche.

En Sol se veut un clin d’œil complice aux comédies musicales de Broadway, sur fond de plage, de soleil et de bonne humeur. Une pièce bien interprétée, mais facilement oubliable.

In the Night, ballet composé sur les nocturnes de Chopin, met en scène trois couples incarnant trois états amoureux à différents stades de la vie. Cette pièce s’inscrit dans une veine sombre et poétique. Mention toute particulière au couple formé par et , qui endosse avec beaucoup de délicatesse la vision du chorégraphe.

Robbins s’inspire toujours du même Chopin pour mettre en scène dans The Concert une succession de situations drolatiques. , truculente à souhait, illumine la pièce. Le reste du casting est également excellent. Une pièce qui mérite d’autant plus le détour qu’elle est l’une des rares œuvres humoristiques dans l’histoire du ballet.

Cet hommage comprend également une création de . Celui-ci travailla en effet avec Robbins dès l’âge de 16 ans. Triade, qui se veut un hommage au Maître, met en scène une rencontre entre quatre personnages. « A la manière de Robbins, cette pièce ne raconte pas d’histoire, à peine un argument, tout juste un prétexte pour parler des relations humaines, des sentiments. » Nourri d’influences multiples (les allusions à West Side Story sont à peine voilées), la pièce peine pourtant à convaincre. L’ambition était grande, le résultat pas évident. Triade a-t-elle vraiment sa place au sein de cette soirée ? On peut se demander si une quatrième œuvre de Robbins n’aurait pas été plus appropriée.

La qualité technique du DVD est irréprochable, l’esthétisme du coffret au rendez-vous. Les curieux seront comblés par le livret de 36 pages joliment illustré. L’absence de bonus en serait presque oubliée. Demain comme hier et aujourd’hui, Robbins trouvera toujours son public. Et c’est tant mieux.

Banniere-clefsResMu728-90

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.