tous les dossiers(1)

Songe d’une nuit d’été : l’alliance idéale des mots et du chant

La Scène, ResBambini, Spectacles Jeune public

Paris. Théâtre de la Porte Saint-Martin. 11-XI-2012. Ecla Théâtre : Un Songe d’une nuit d’été, d’après l’œuvre de Shakespeare et les chants extraits de The Fairy Queen, de Purcell. Création. Mise en scène : Antoine Herbez. Adaptation : Wajdi Lahami. Direction musicale : Didier Benetti. Scénographie : Charlotte Villermet. Costumes : Madeleine Lhopitallier. Lumières : Fouad Souaker. Chorégraphie : Claire Faurot. Magie : Nicolas Audouze. Chef de chant : Ernestine Bluteau. Collaborateur artistique : Laury André. Avec : Lucas Anglares, Démétrius ; Ariane Brousse, Helena ; Ronan Debois, Puck ; Ivan Herbez, Lysandre ; Oriane Moretti, Titania, Benjamin Narvey, Papillon, Alice Picaud, Toile d’araignée ; Gaëlle Pinheiro, Hermia et Fleur de Pois ; Marie Salvat, Graine de Moutarde ; Maxime de Toledo, Obéron. Musiciens : Benjamin Narvey, luth et théorbe ; Alice Picaud, violoncelle ; Marie Salvat, violon

Depuis 1987, date de sa création, la jeune et dynamique compagnie Ecla Théâtre assume son credo : sensibiliser un large public, familial et scolaire, aux œuvres incontournables du répertoire français et étranger. A sa tête, , formé au conservatoire national supérieur d’art dramatique de Paris.

aime le métissage artistique. Après La Flûte enchantée, il s’attaque à une adaptation du Songe d’une nuit d’été qui convoque toutes les formes de l’art dramatique : théâtre, lyrique, musique, magie et danse. Comment ? En alliant les vers de Shakespeare à l’Opéra de Purcell The Fairy Queen : « Pour qu’un texte classique nous concerne et nous touche, il doit parler à notre époque et de notre époque. Je veux faire cohabiter, au sein de cette compagnie, plusieurs formes, plusieurs genres, tant que leur dénominateur commun reste l’exigence artistique ».

Le metteur en scène ne ploie pas sous les références écrasantes mais trouve un style bien à lui. Et ça marche.

En premier lieu grâce au jeu très juste des comédiens. Maxime de Toledo campe un époustouflant Obéron. Cet acteur franco-américain possède un impressionnant CV. Et on comprend pourquoi. Sa diction parfaite l’a mené au théâtre, au cinéma, mais également à la télévision. Charismatique et plein d’autorité, séduisant mais jamais bellâtre, il joue à merveille de ce romantisme sombre qui le caractérise. Tantôt gentille espiègle, tantôt séductrice capiteuse, Oriane Moretti incarne une Titania très inspirée. Cette artiste au talent multi facette (elle a débuté par l’étude du violon, puis a intégré l’école du Ballet National de Marseille, avant d’embrasser une carrière lyrique) se montre une comédienne convaincante. La ravissante jeune femme nous avait déjà séduit en Ophélie de Hamlet. Elle dévoile aujourd’hui une autre facette de son talent dans un registre plus léger. Ariane Brousse interprète avec une belle fougue la drôle, la pétulante, la passionnée Helena. Gaëlle Pinheiro apporte force et douceur au personnage d’Hermia. Lucas Anglares et Ivan Herbez sont formidables dans les rôles de Démétrius et Lysandre. Ronan Dubois incarne avec talent et drôlerie Puck, le lutin facétieux.

La mise en scène, pleine de trouvailles, allie harmonieusement théâtre et interludes musicaux. Certains tableaux se révèlent d’un esthétisme raffiné (la scène chantée dans laquelle Titania est coiffée par une fée est ravissante, semblant tout droit échappée d’un conte de Perrault). D’autres scènes exaltent la fibre humoristique de la pièce, telle la jubilante scène de combat entre Helena et Hermia.

Antoine Herbez nous propose un spectacle ludique, moderne et appropriable par tous, petits et grands. Le metteur en scène a réussi un coup de maître en rendant accessible l’intrigue originellement touffue de l’œuvre de Shakespeare. Ce Songe d’une nuit d’été célèbre les mots, le chant, la magie, l’amour et le rire. Une belle occasion de revisiter ses classiques.

Crédit photographique : Orianne Moretti et Maxime de Toledo © Agathe Poupeney

Banniere-abecedaire728-90-resmusica-janvier16

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.