tous les dossiers(1)

Les clefs d’or ResMusica 2012

Décembre est le mois des bilans et des Clefs d’or ResMusica 2012, sélection nécessairement subjective des meilleures parutions de l’année. A l’heure où l’économie est tendue et les budgets se resserrent, offrir un album, une vidéo ou un livre, en support physique ou numérique, c’est non seulement s’offrir un moment de rêve, de beauté ou de force, c’est aussi un geste concret pour soutenir les talents d’aujourd’hui. Bonne nouvelle, le cru 2012 est marqué par le brio des relectures de grands chefs d’œuvre.

Désigné Clef ResMusica de l’année, l’album Berlioz-Ravel de la soprano Véronique Gens, du chef John Axelrod et de son Orchestre national des Pays de la Loire (Ondine), témoignent de la pertinence discographique d’une équipe orchestrale française quand elle se réapproprie son patrimoine musical. Elle marque aussi l’accomplissement artistique et théâtral d’une voix venue du baroque et qui porte Les Nuits d’Eté au moins aussi haut que le mythique enregistrement de Régine Crespin et Ernest Ansermet, avec des moyens très différents. Une réussite spectaculaire, inattendue, mais qui manifeste que les ferments de la création à l’œuvre à notre époque valent bien ceux de l’âge d’or du XXème siècle.

L’année Debussy a débouché sur une multitude de parutions discographiques. Aux sommets éditoriaux, on retrouve l’intégrale des œuvres orchestrales du compositeur sous la baguette de Stéphane Dénève à la tête de son orchestre royal écossais (Chandos). Lancé sur la piste d’une carrière internationale exceptionnelle, le chef français revisite des chefs d’œuvres que l’on croyait connaître et marqués par des interprétations légendaires. Une réussite qui méritait bien la Clef d’Or de l’album symphonique.

L’Anglais Delius fut l’autre compositeur célébré en 2012. Malheureusement sa notoriété reste confinée aux îles britanniques, triste état de fait pour un créateur qui fut un fervent francophile. Des nombreuses publications, il nous faut saluer dans le domaine vocal la superbe lecture de la Mass of life, menée de main de maitre par le chef David Hill (Naxos).

Au fil des disques, le Canadien James Ehnes s’est imposé comme l’un des plus brillants violonistes de la scène actuelle. Son album consacré aux pièces violonistiques de Béla Bartók s’affirme comme une nouvelle pierre angulaire de la discographie (Chandos).

Trop souvent le DVD de concert reste un produit mal fini et figé. Issu d’une série de représentations berlinoises semi-scéniques de la Passion selon Saint-Matthieu de Jean-Sébastien Bach, ce DVD autoproduit par l’orchestre sous son étiquette Berliner Philharmoniker, à l’affiche vocale et instrumentale prestigieuse, consacre l’Orchestre philharmonique de Berlin comme la phalange la plus stimulante éditorialement du moment.

La danse est aussi marquée par ce constant lien entre le passé, le présent et le futur. Successeur de Maurice Béjart à la tête de son ballet lausannois, Gil Roman relève brillamment les défis. Son travail et ses conceptions de la danse sont au cœur d’un DVD indispensable à l’amateur de danse.
Recréation majeure du ballet de l’Opéra de Paris à l’automne 2011, le ballet La Source, mobilisa de nombreux talents dont ceux de Christian Lacroix pour les costumes. Un bel ouvrage immortalise ce travail.

Du côté des livres-disque pour enfants, l’Œil du loup sur un beau texte de Daniel Pennac a déjà la force d’un classique (Gallimard Jeunesse) ; tandis que les bibliophiles mélomanes reliront avec délectation les mémoires du grand pianiste accompagnateur Gerald Moore (Buchet Chastel).

Voir ici les Clefs d’or ResMusica 2012.

Banniere-abecedaire728-90-resmusica-janvier16

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.