Le monde fantastique des orgues de Cavaillé-Coll

À emporter, DVD

(1811-1899): , Eric Lebrun. Gerard Brooks [1], Kurt Lueders [2], Jean-Pierre Griveau [3], [4], [5], Thomas Monnet [6], [7], David Noël-Hudson [8], Carolyn Shuster-Fournier [9] . A. P. F. Boely : Fantaisie et Fugue en si bémol [1a], P. Benoit : 3 Pièces [1b], A.-C. Fessy : Offertoire [1c], C.-M. Widor : Theme et Variations de la 5e Symphonie [1d], Intermezzo de la 6e Symphonie [1e]. C. Franck : 3 Pieces de L’Organiste ; [3e], Fantaisie en Ut [8f], Prélude, Fugue et Variation [8g], Fantaisie en la [8o]. H. Tournaillon : Introduction et Marche [3e], C. Saint-Saëns : Prelude et Fugue en si bémol [5h], L. J. A. Lefébure-Wély : Scène Pastorale [6i]. L. Vierne : Carillon de Westminster [7j], Stèle pour en Enfant Défunt [4m], A. Guilmant : Fugue alla Haendel [2 k], Finale de la 3e Sonate [4m]. L. Boëllmann : 4 Pieces de Vingt-six Versets Posthumes [2L], J. N. Lemmens : Prèlude à 5 parties [4 m]. T. Salome : Piece en forme de canon [9n]. A. Chauvet : Andantino, Prélude [9n]. Orgues Cavaillé-Coll de Saint-Denis basilique [a], Bédarieux [b; c], Rouen St-Ouen [d], Orléans cathédrale [e], Saint-Omer cathédrale [f], Paris St-Louis d’Antin [g], Paris St-Sulpice [h], Courbevoie St-Maurice de Bécon les Bruyères [i], Paris Notre-Dame [j], Long St-Jean-Baptiste [k], Elbeuf St-Etienne [L], Toulouse St-Sernin [m], Selongey St-Rémy [n], Paris St-Antoine-des-Quinze-Vingts [0]. Réalisation Will Fraser. Son David Hinitt. Photographies Simon Still. 1 coffret de 3 DVDs et 2 CDs Fugue State Films FSFDVD007. Code barre 0721762375402. Toutes zones. DTS 96/24 TM. Son Surround 51. Sous-titres en anglais/français/allemand. Filmé et enregistré en 2012. Livret de 76 pages abondamment illustré trilingue anglais/français/allemand. Durées totales : 156’53″, 202’25″ », 139’56″, 70’58″, 72’02″.

 

Impressionnant! Depuis un ancien coffret microsillon de fort belle allure édité par Motete, au début des années 80, et repris ensuite en CDs, jamais n’avait fait l’objet d’une telle étude, aussi fouillée et enthousiasmante grâce aux support vidéo et audio. C’est un évènement sans précédent! 2011 a fêté le bicentenaire de la naissance de celui qui fut le plus grand facteur d’orgue de la planète au XIX° siècle. Né en 1811 à Montpellier il eu une carrière fulgurante, lancée dès 1840 grâce à son premier grand orgue, construit en la Basilique de Saint-Denis à côté de Paris.

Le premier DVD nous enseigne sur le génie de Cavaillé-Coll, au travers d’un immense documentaire divisé en trois chapitres de 50 minutes. Grâce à trois musicologues, on y comprend l’ascension du jeune apprenti, travaillant avec son père Dominique, lui même fils de Jean-Pierre Cavaillé qui laissa de nombreux instruments dans le midi de la France et en Catalogne. L’orgue de Saint-Guilhem-le-Désert, construit par le grand-père vers 1789 introduit ce reportage, pour nous plonger ensuite dans l’univers des premiers instruments d’Aristide, dont le fameux orgue de Sant-Denis. Aristide devient peu à peu un grand maître. Le reportage nous amène dans les lieux les plus célèbres: Saint-Sernin de Toulouse,Saint-Ouen de Rouen, Saint-Sulpice à Paris, Notre-Dame … qui renferment tous des orgues d’exception. Cette approche d’ordre historique du premier DVD est indispensable pour bien apprécier la suite, proposée dans les 2 DVDs suivants, au cours desquels on bénéficie de la présentation de quelques instruments significatifs, soit par des organistes invités, ou par les titulaires de ces tribunes. Gerard Brooks investi grandement dans l’introspection des orgues, par des explications claires et brèves qui fixent les idées et ne noient pas l’amateur de base dans de savantes discussions de spécialistes. Quelques démonstrations efficaces s’intercalent entre des pièces du répertoire, ou d’éblouissantes improvisations, comme celles d’, , , ou . Les artistes prennent leur temps pour nous faire apprécier pleinement ces chefs-d’œuvre. On se rend compte des particularités de chaque instrument, différents à chaque fois, dans leur conception, les expériences du facteur en fonction des acoustiques, et des opportunités.

2 CDs audio viennent compléter harmonieusement cette anthologie, par de grandes pièces romantico-symphoniques, il s’agit là d’un véritable monument médiatique, érigé pour la première fois de la sorte, à la gloire de celui qui conçut plus de 500 orgues dans le monde entier. Le monumental projet de Saint-Pierre de Rome, hélas jamais réalisé, est nostalgiquement décrit par le musicologue Ronald Ebrecht. Il reste un regret à jamais.

La réalisation technique et artistique est de haut vol : les interprètes commandent à merveille ces anciennes machines, qui naquirent à l’époque de Jules Verne, et qui ne sont pas toujours d’un maniement aisé, comme l’évoque Pierre Pincemaille à propos de son orgue de Saint-Denis. Les images sont d’une rare beauté, agréables à regarder par des plans judicieusement construits qui se succèdent harmonieusement. Le son fait appel aux techniques les plus élaborées du multi-canaux. Les acoustiques des lieux sont particulièrement bien respectées, et l’écoute sur un système à deux canaux habituels reste des plus agréable et confortable.
Félicitons le producteur Will Fraser pour ce fantastique travail, réussi à tous points de vues,et qui force l’admiration.

Ce coffret est une encyclopédie Cavaillé-Coll, ou chacun y fera son miel, puisant de nombreuses informations des plus significatives, et se délectant de ce nectar à chaque instant. Et même si certains absents manquent à cette anthologie, orgues ou organistes, l’essentiel est là, des plus petits orgues aux plus imposants.

Les orgues d’Aristide Cavaillé-Coll émerveillerons encore de nombreuses générations, et ce coffret contribue désormais efficacement à leur rayonnement.

Imprimer
Mots-clefs de cet article

Les commentaires sont fermés.

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.