tous les dossiers(1)

Conte à cinq voix venu d’Islande par Ambra Senatore

Danse , La Scène, ResBambini, Spectacles Jeune public

Paris.Théâtre des Abbesses. 06-IV-2013. Fabrice Melquiot / Ambra Senatore : Nos amours bêtes. Chorégraphie et mise en scène : Ambra Senatore. Texte et dramaturgie : Fabrice Melquiot, d’après le conte populaire islandais La peau de la phoque. Création musicale et sonore : Nicolas Lespagnol-Rizzi. Lumière : Joël L’Hospitalier. Costumes : Cécile Choumiloff. Avec Aline Braz Da Silva, Antonio Buil, Arnaud Huguenin, Madeleine Piguet Raykov, Barbara Schlittler.

Beaucoup de charme pour cette histoire écrite par et mis en danse par . Ils se sont inspirés pour cette récréation légère d’un conte traditionnel islandais, « La peau de la phoque », qui raconte comment un pêcheur ayant ramassé la peau d’une phoque partie danser dans une caverne, finit par l’épouser et lui faire cinq enfants, avant de la voir un jour repartir à la mer.

Le fil narratif – ténu et surréaliste – est constamment entrecoupé de jeux (123 soleil, chaises musicales, gages en tous genres…) qui transforment le conte en ritournelle, voire en rébus. Dans la légèreté des danseurs, dans leur juvénilité, dans la façon dont ils font « jeu » de tout bois, il y a beaucoup de plaisir et d’étonnement. A la plus grande joie des enfants, auxquels ce spectacle est d’abord destiné, qui se régalent de sa dimension ludique et interactive.

Banniere-clefsResMu728-90

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.