tous les dossiers(1)

Vissarion Chébaline, compositeur soviétique

À emporter, Cinéma et musique

« Vissarion Chébaline, compositeur soviétique », un film de Ralph Reiss, 2013, 23’47. Disponible en intégralité sur YouTube.

 

Vissarion ChébalineIntéressante initiative de la part du Chant du Monde, qui célèbre le soixantième anniversaire de la disparition du compositeur soviétique (1902-1963) par un film commémoratif de 23’disponible gratuitement et intégralement sur YouTube (consultable ci-dessous).

Chébaline était le contemporain exact de Chostakovitch, Prokofiev et Khatchatourian. Comme eux il eut à souffrir des diktats de Jdanov et du réalisme socialiste soviétique, et son titre de gloire sera d’avoir dirigé le Conservatoire de Moscou de 1942 à 1948, à une époque où les conditions matérielles éprouvantes n’empêchaient pas que l’institution comptait parmi les plus prestigieuses du monde.

En 23 minutes, le portrait propose une iconographie soignée et fait au mieux – quoique pas toujours avec succès – pour ne pas perdre le mélomane dans une litanie de noms et de dates. La rareté des documents disponibles provoque une hétérogénéité de la qualité technique de l’image, du gros grain au très piqué, l’affichage en plein écran peut causer une fatigue visuelle.

Musicalement, le format court ne permet pas d’entendre des pièces significatives, hormis le début de la Symphonie n°1, d’une belle poésie et bien mise en image avec défilement de la partition, mais tout ce que l’on perçoit derrière la voix du narrateur est intéressant et suscite la curiosité.

Le cahier des charges de ce documentaire est au final parfaitement rempli, il permet de découvrir de manière rapide – mais non superficielle – une personnalité musicalement et historiquement importante de l’URSS, et donne envie d’en savoir et d’en écouter plus.

Banniere-clefsResMu728-90

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.