bandeau_resmusica_ILF

La harpe et ses couleurs au XXème siècle par Frédérique Cambreling

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Solos pour harpe. Heinz Holliger (né en 1939): Sequenzen über Johannes; Präludium, Arioso und Passacaglia; Elliott Carter (1908-2012): Bariolage; Franco Donatoni (1927-2000): Marches – Due pezzi per arpa; Isang Yun (1917-1995): In Balance; Luciano Berio (1925-2003): Sequenza II. Frédérique Cambreling, harpe. CD La Follia Madrigal. 12061; code barre 3 760023510180; enregistré au temple de Sainte-Croix en Suisse en juin 2012; texte français/anglais/allemand. 53’14.

 

rectoIl appartenait à la grande harpiste, et soliste de l’Ensemble Intercontemporain, de porter au disque le répertoire pour harpe seul du XXème siècle. C’est chose faite dans cet album, luxueux à plus d’un titre, qui témoigne, sous les doigts de cette interprète hors norme, de l’importance prise par la harpe soliste au sein de la musique contemporaine même si les six pièces sélectionnées ne couvrent que trente années de création, de 1962 à 1992. Cinq compositeurs y sont convoqués dont les orientations stylistiques plurielles, d’ à , permettent de confronter autant de conceptions et d’horizons sonores différents attachés à la harpe soliste. Elle est familière à qui a beaucoup écrit pour son épouse harpiste et qui trouve bien évidemment sa place dans cet album avec deux pièces distantes de quinze ans. Sa Sequenzen über Johannes 1,32 (1961) nous séduit sous les doigts de l’interprète par son climat hiératique et une écriture épurée qui s’inscrit dans un espace très silencieux. Präludium, Arioso und Passacaille (1987) fait référence au monde baroque; c’est un triptyque virtuose dont détaille avec une palette sonore très raffinée l’écriture spécifique de chaque partie: vibratile et giratoire pour Präludium, poétique et libre dans Arioso, kaléidoscopique dans Passacaglia où les vingt-cinq occurrences de la même cellule de cinq notes renouvellent d’autant les gestes et les configurations sonores. C’est précisément à Ursula Holliger qu’, âgé alors de 87 ans, dédie Bariolage, la pièce la plus récente de l’album abordée par Frédérique Cambreling avec une autorité du geste très impressionnante. L’univers foisonnant du compositeur américain donne souvent l’illusion de trois mains sur les cordes en raison des différentes strates sonores et temporelles qui s’y superposent; l’écriture échappe ici à toute référence et donne lieu à des trouvailles sonores dignes de ce concepteur de génie.  Chez Donatoni, c’est le concept qui préside à l’invention sonore. Marches – due pezzi per arpa revêt un aspect ludique et inattendu; les deux morceaux prennent tout leur relief à travers l’énergie que leur insuffle l’interprète qui fait de ces courtes pièces deux perles rares. La harpe, chez le compositeur coréen , lorsqu’elle est explorée dans son registre aigu, évoque très souvent la cithare et le luth traditionnels asiatiques. L’univers poétique de In Balance, dont les timbres raffinés se déploient dans un espace modal et flottant, exerce ici son pouvoir dépaysant et hypnotique. Enfin, Sequenza II de , pierre angulaire du répertoire de la harpe au XXème siècle, vient très naturellement refermer cet album. Ecrite en 1963, la pièce exploite en mode virtuose les potentialités sonores d’un instrument dont Berio voulait faire exploser l’image conventionnelle. L’interprétation exemplaire de Frédérique Cambreling en livre tout l’éclat et la cohérence. La plénitude sonore, servie par les qualités de l’enregistrement, y est saisissante et fait magnifiquement écho à « ces chaînes de couleurs, musclées et agressives » qu’évoque Edoardo Sanguineti dans les deux vers mis en exergue au début de la partition.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.