Banniere-abecedaire728-90-resmusica-janvier16

Portraits de chefs à la mode Wikipedia

À emporter, Livre

Christian Merlin, Les Grands chefs du XXe siècle, Buchet-Chastel, 23 euros. 978-2-283-02560-4. Dépôt légat : aout 2013.

 

christian merlin chefs XXNotre confrère Christian Merlin se risque à une série de portraits de grands chefs du XXe siècle. Fin connaisseur de l’orchestre, il avait publié, l’an passé, un Au cœur de l’orchestre, passionnant ouvrage sur les travées des pupitres des phalanges. Hélas, il ne renouvelle pas son succès avec ce nouveau livre qui pose plus de problèmes qu’il n’en résout.

On peine déjà à bien cerner l’intérêt d’un livre uniquement centré sur le XXe siècle. En effet, à l’inverse de l’art du chant séculaire, l’art de la baguette s’ouvre vraiment avec le XIXe siècle et ne cesse de se diffuser de nos jours avec une palette des plus vastes au niveau des profils des chefs. Se limiter au seul XXe siècle, c’est donc raboter en amont et aval, ce « métier » à nul autre pareil.  Les quelques pages d’introduction replacent de manière trop succincte, la perspective de l’art de la baguette et la fin, trop brutale, nous prive des ramifications contemporaines.

La sélection des baguettes suscite encore davantage d’interrogations. Germaniste émérite, Christian Merlin est naturellement sensible au monde allemand et d’Europe-centrale, mais comment excuser l’absence des grandes figures britanniques de la baguette que furent Henry Wood, Adrian Boult et Colin Davis ? Quant aux mondes nordiques, gros pourvoyeurs de chefs, ils sont complètement absents. De même, il est navrant que le « Mouvement baroque » soit limité au seul et oublie Frans Bruggen, ou Roger Norrington. Enfin, on peine à comprendre la relégation en « Division 2 », d’une série de chefs (et non des moindres) en fin d’ouvrages avec des notices biographiques des plus courtes… Quant aux chefs encore actifs, si l’on passe sur les vaillants octogénaires et septuagénaires, les deux plus « jeunes » représentés sont Valery Gergiev (né en 1953) et (né en 1955). Tant pis pour d’autres  figures majeures de nos podiums et déjà actives au XXe siècle : (né en 1938),  (né en 1936), Neeme Jarvi (né en 1937),  (né en 1958) ou encore (né en 1959).

Au niveau des portraits, ils sont assez précis, mais ils se limitent, dans l’archi-majorité, au factuel : l’analyse des styles des chefs  est trop souvent la brève conclusion de ces portraits …Dès lors, l’excessive neutralité du style et l’accumulation de dates rendent la lecture assez sèche et fatigante. Dans ce style documentaire, Wikipedia offre une alternative gratuite et facile d’accès face à laquelle ce livre aura du mal à s’affirmer.

Buchet-Chastel fournit généreusement un gros CD d’enregistrements MP3, cela étant, l’art de la baguette étant visuel : on en apprendra plus sur Youtube. On aurait préféré une bibliographie indicative, indispensable à notre avis.

Si l’on cherche un livre en français sur l’art de la baguette, on peut toujours se référer à la brillante (bien que brève) synthèse de Georges Liébert, Ni empereur ni roi : chef d’orchestre, édité chez Gallimard. Un ouvrage à réserver aux mélomanes qui n’ont pas d’accès à internet.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.