tous les dossiers(1)

Tout l’orchestre de Grieg dans des lectures fort honorables et recommandables

À emporter, CD, Musique symphonique

Edvard Grieg (1843-1907). Intégrale de l’œuvre orchestrale. CD 1 : En Automne, ouverture, op. 11 ; Concerto pour piano en la mineur, op. 16 ; Danses symphoniques, op. 64. The Royal Scottish National Orchestra, dir. Bjarte Engeset. Havard Gimse, piano. CD 2 : Danses norvégiennes, op. 35 (arr. Hans Sitt) ; Marche funéraire à la mémoire de Rikard Nordraak, EG 107 (arr. Johan Halvorsen) ; Procession nuptiale, op. 19 n° 2 (arr. J. Halvorsen) ; Ballade en sol mineur, op. 24 (arr. G. Tveitt) ; Pièces lyriques, livre 5, op. 54 n° 6 (arr. E. Grieg et A. Seidl). The Royal Scottish National Orchestra, dir. Bjarte Engeset. CD 3 : Symphonie en do mineur, EG 119 ; Ancienne romance norvégienne avec variations, op. 51 ; Pièces orchestrales de Sigurd Jorsalfar, op. 56. Orchestre symphonique de Malmö, dir. Bjarte Engeset. CD 4 : Suite n° 1 de Peer Gynt, op. 46 ; Suite n° 2 de Peer Gynt, op. 55 ; Quatre Chansons de « La Fille du pêcheur », op. 21 ; Den Bergtekne, op. 32 ; Six chansons avec orchestre, EG 177. Palle Knudsen ; Inger Dam-Jensen ; Orchestre symphonique de Malmö, dir. Bjarte Engeset. CD 5 : Peer Gynt, op. 23, musique de scène. Anne Marit Jacobsen ; Hans Jacob Sand ; Gjermund Larsen ; Kirsten Braten Berg ; Lena Wollemark ; Erik Hivju ; Uuni Lovlid ; Knut Stiklestad ; Ynge A. Soberg ; Itziar Martinez Galdos ; Isa Gericke ; Lund Kulturskolan Boys et Girls Chorus ; Orchestre symphonique de Malmö, dir. Bjarte Engeset. CD 6 : A la porte du cloître, op. 20 ; Bergliot, op. 42 (version pour narrateur et orchestre). Isa Gericke ; Marianne E. Andersen ; Chœur de chambre de Malmö, Orchestre symphonique de Malmö, dir. Bjarte Engeset. CD 7 : 2 Mélodies élégiaques, op. 34 ; 2 Mélodies, op. 53 (version avec orchestre) ; Du Temps de Holberg, op. 40 ; 2 Pièces lyriques, op. 68 (version avec orchestre) ; 2 Mélodies nordiques, op. 63 (version pour orchestre) ; Suite lyrique, op. 54. Orchestre symphonique de Malmö, dir. Bjarte Engeset. CD 8 : Landkjending, op. 31 ; Sigurd Jorsalfar, op. 22 ; Olav Trygvason, op. 50 ; Etude, op. 26 (Andantino) (arr. de Grieg pour orchestre comme Résignation). Yngve A. Soberg ; Helge Ronning ; Orchestre de chambre de Malmö, chœur Lund Studensangare ; Orchestre symphonique de Malmö, dir. Bjarte Engeset. Chœur de l’Opéra de Malmö ; Orchestre de l’Opéra de Malmö, dir. Bjarte Engeset.

Coffret 8 CD Naxos. Réf. : 8.508015. Notice : anglais. Dates des enregistrements : de 2003 à 2009. Durée totale : 8h 51’ 51’’

 

 grieg integrale naxosC’est à un passionnant périple musical griegien auquel nous convie le label aux petits prix, Naxos. Cet éditeur nous emmène en voyage aux côtés d’un compositeur plutôt connu et apprécié par ses nombreuses miniatures pour piano et ses chansons, mais dont on découvre ou confirme les très belles qualités d’orchestrateur, même si ses sources populaires demeurent souvent les mêmes.

Avec ce coffret de huit CD, il serait illusoire, voire naïf, d’affirmer que les nombreuses prestations proposées offrent une qualité créatrice (Grieg) et interprétative (le chef ) constamment inégalables. Pourtant cette somme remarquable, en tout cas exceptionnelle, nous paraît idéale pour  cheminer en toute sécurité dans l’univers dansant et romantique d’. Disons-le directement cette intégrale ne démérite nullement face à celle réalisée par avec l’Orchestre philharmonique de Bergen chez BIS. Elle surpasse seulement de peu le travail en cours effectué par avec l’Orchestre symphonique de la  WDR de Cologne (Audite). Les deux orchestres impliqués ( et Orchestre national royal écossais), le pianiste du fameux Concerto pour piano en la mineur, op. 16 () et les autres intervenants, des chanteurs scandinaves essentiellement, concourent à produire des enregistrements de très haut niveau, fidèles à la lettre et à l’esprit du Maître de Bergen. Une recherche mélodique toujours excellente et inventive, souvent  des plus flatteuses aux oreilles, des choix harmoniques pas obligatoirement fades et insipides, mais constamment justifiés à son discours délicat, souvent tonique et remuant parfois dominent cette musique. Le Concerto en la mineur reçoit un traitement parfait et traditionnel (au meilleur sens du terme), soucieux de ne pas s’éloigner des choix esthétiques initiaux du compositeur bien ancrés dans sa musique de terroir teintés de sa formation reçue au Conservatoire de Leipzig et de l’enseignement dispensé par  Niels Gade à Copenhague, lui-même un très proche de Felix Mendelssohn.

Les deux Suites pour orchestre de Peer Gynt, mais également l’intégrale de la copieuse musique de scène, nous plongent dans un univers richement coloré  et changeant, héritier du legs folklorique norvégien mais pas seulement, certaines pages abandonnant pour un temps ces  climats débonnaires, pacifiques, paisibles qui lui sont systématiquement accolés. Les œuvres invitant la voix (avec orchestre)  rappellent  l’attrait permanent de Grieg pour ce merveilleux « instrument » et dont son épouse, Nina, soprano renommée, défendit les nombreuses chansons pour voix seule et piano. Un ensemble hautement recommandable capable de conforter les étiquettes mais aussi d’infirmer toute tentation de qualifier l’œuvre de Grieg d’insignifiante. Un destin emblématique et une musique proche de l’âme du national-romantisme norvégien et plus largement scandinave.

Banniere-clefsResMu728-90

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.