Bandeau_728x90_Resmusica

Fenêtre sur le Verbier Festival Orchestra

Aller + loin, Orchestres, salles et festivals

Comme nous l’avons déjà écrit, le Verbier Festival Orchestra est le cœur du festival. En un peu plus de quinze jours, il se produit à 6 reprises sous des baguettes aussi prestigieuses que celles de Charles Dutoit (son directeur musical), Yuri Temirkanov, Daniel Harding, Jaap van Zweden ou Ivan Fischer dans des œuvres chorales et symphoniques comme la Damnation de Faust de Berlioz, la Symphonie n°8 de Bruckner ou la Symphonie n°6 de Mahler. Mais, le Verbier Festival Orchestra, c’est une mécanique bien huilée.

 

18.07.14 - Charles Dutoit_VFO - Aline Paley 7525Le Orchestra, se compose d’une centaine de musiciens, recrutés sur auditions aux quatre coins du monde. L’orchestre 2014 regroupe 27 nationalités différentes. Les jeunes musiciens peuvent être membres de l’orchestre pour un maximum de trois années, avant, pour les plus chanceux d’entre eux, d’être sélectionnés, sur audition, pour intégrer l’Orchestre de Chambre.  Ainsi cette année, 47 musiciens sont d’anciens membres alors que 49 font leurs débuts dans ses rangs. La présence sur plusieurs années se fait par réinvitation, gare à ceux qui ne satisfont pas aux exigences.

Les instrumentistes arrivent  à Verbier dès la fin de mois de juin. Dès le début ses sessions de travail sont intenses. Les musiciens sont pris en charge par des coaches, tous issus de l’orchestre du Metropolitan Orchestra de New York. Ils ré-auditionnent les jeunes afin de leur déterminer une place précise dans l’orchestre et ils se lancent ensuite dans des séries de répétitions partielles pupitres par pupitres avant quelques tuttis puis l’arrivée des chefs d’orchestre. La soif de faire de la musique est telle qu’en dépit de près de 6 heures de répétitions par jours, les musiciens ont encore l’énergie de jouer de la musique de chambre, présentée en concert dans le cadre du festival « off ».  La logistique ne perd pas de vue les affinités linguistiques et nationales, tous sont regroupés par langues parlées dans des chalets ou l’ambiance est garantie.

Juste après une répétition générale de la Damnation de Faust de Berlioz menée par , avec toute la rigueur que l’on lui connait, on retrouve quatre jeunes musiciens  français et belges : (violon), (flûte), (contrebasse) et (trombone). Ils sont étudiants dans des grandes écoles supérieures de musique européennes (CNSM Paris ou Lyon et Conservatoire d’Amsterdam) ou récents diplômes. Leurs motivations pour entrer dans l’orchestre « travailler avec des chefs et des solistes de renommée internationale, le prestige de l’orchestre ou acquérir de l’expérience ». Pour le contrebassiste, , musicien free-lance plutôt orienté vers le jazz, le VFO est une occasion de garder le contact avec la pratique orchestrale. Pour le flûtiste, , ancienne musicienne de l’Orchestre des Jeunes de l’Union européenne, elle apprécie de jouer de la musique symphonique sans les contingences des tournées.  Tous ont le sentiment de vivre des moments de musique uniques dans des conditions exceptionnelles et avec une émulation internationale stimulante.

Le Orchestra c’est un formidable outil musical d’intégration professionnelle. La brochure du festival spécialement dédiée aux orchestres, présente des chiffres impressionnants : depuis 2000, pas moins de 900 musiciens ont joué avec le VFO. Les alumni ont trouvé des postes dans des orchestres de Shanghai à Berlin. Quant au public, il bénéficie de performances musicales marquées par l’enthousiasme de la jeunesse et l’absence de routine.

Crédit photographique : Aline Paley/Verbier Festival

ResMusica est partenaire du Verbier Festival

ONL1819-ResMusica728x90

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.