tous les dossiers(1)

Bruno Monsaigeon brosse un portrait chaleureux de Maurizio Pollini

À emporter, Cinéma et musique, Documentaire, DVD, DVD Musique

Maurizio Pollini, « de main de maître » Un film de Bruno Monsaigeon. 1 DVD Deutsche Grammophon 00440 073 5212. Enregistré en italien et français, sous-titré en anglais, allemand, français, chinois, japonais et coréen. Durée : 54 minutes

 

71FD34r8kUL._SL1400_Dans un entretien marqué par une profonde empathie avec le grand pianiste, Bruno Monsaingeon dessine le portrait d’un musicien infiniment doué mais demeuré modeste et chaleureux; les illustrations tirées de concerts ou de répétitions captés dans sa brillante carrière font défiler les plus grands noms de la fin du XXe siècle. Un album magnifique et émouvant.

Ce bref mais passionnant DVD retrace une rencontre entre Mauricio Pollini et Bruno Monsaingeon et est composé comme une réflexion sur l’itinéraire du musicien italien depuis son triomphe au concours Chopin de 1960 et sa rencontre avec Rubinstein jusqu’à l’état actuel de son art. L’homme apparaît sympathique, empreint d’une réelle modestie, mais aussi d’un esprit clair s’exprimant tantôt en italien tantôt dans un français parfait. Même s’il assume sans regret les côtés les plus contestables de son parcours, comme cet engagement au côté du parti communiste italien dans les années 1970, il n’en ressort pas moins avec une proximité chaleureuse. De superbes extraits de concerts ou de répétitions le montrent jeune en soliste puis en concert ou en répétition avec les grands chefs qu’il a côtoyés, le sévère Boehm, le plus chaleureux Boulez, le si proche Abbado (dont il parle au présent, l’entretien, dont la date n’est pas précisée, ayant dû avoir lieu avant le décès du maestro en janvier 2014). On entend non seulement Beethoven, Chopin ou Bartok mais aussi des contemporains comme Boulez, Nono ou Stokhausen que Pollini a défendu inlassablement. Il ressort de ce DVD dont l’émotion doit aussi beaucoup à l’empathie manifeste avec Bruno Monsaingeon, une personnalité non seulement totalement immergée dans son art mais un artiste modeste, chaleureux et perfectionniste (on se souvient qu’il avait arrêté sa carrière commençante après le concours Chopin pour étudier à nouveau avec Michelangeli). Un très beau portrait à thésauriser.

Banniere-clefsResMu728-90

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.