tous les dossiers(1)

Gottfried Huppertz et la musique de film art véritable

À emporter, CD, Cinéma et musique

Gottfried Huppertz (1887-1937) : Die Nibelungen, musique du film de Fritz Lang (1924). Hessischer Rundfunk [hr] Sinfonieorchester (Orchestre symphonique de la Radio de Francfort), direction : Frank Strobel. 1 coffret 4 CD Pan Classics PC10345. Code barre : 7619990103450. Enregistré entre le 30 juin 2009 et le 16 mars 2010 à la hr-Sendesaal, Francfort. Notices bilingues (allemand, anglais) excellentes. Durée : 4 h 30’28.

 

Les Clefs d'Or 2016

pan_huppertz_nibelungen_strobelUn véritable monument de notre culture musicale, restauré dans d’exceptionnelles conditions, vient d’être mis à la disposition non seulement des cinéphiles, mais aussi des mélomanes quelque peu prospecteurs : il enthousiasmera à coup sûr les uns et les autres.

Quel éditeur un peu fou peut se permettre la publication d’une musique de film en quatre CDs ? Pan Classics ! Et il a raison ! Et quel compositeur autre que (1887-1937) aurait pu créer à l’ère du film muet une partition d’une durée de 4 h 30 ? Encore faudrait-il que le nom de fût mieux connu des mélomanes, ce qui serait amplement mérité. Il semble bien que c’était un personnage aux multiples talents : d’abord compositeur de mélodies, puis chanteur d’opéra et acteur de théâtre, il rencontre le réalisateur allemand Fritz Lang (1890-1976) par l’intermédiaire d’un acteur ami commun Rudolf Klein-Rogge (1885-1955) marié à la réalisatrice, scénariste et actrice allemande Thea von Harbou (1888-1954) avant qu’elle n’épouse Fritz Lang. Ce dernier utilise d’abord comme acteur de ses films, mais très vite impressionné par ses talents de compositeur, il lui confie l’élaboration de la musique des Nibelungen (1924).

Pour une première réalisation de Huppertz dans le domaine du film, c’est un véritable coup de maître, car tout en utilisant la technique wagnérienne du leitmotiv, il se démarque totalement de son illustre prédécesseur par un langage personnel plus contemporain, évoquant Richard Strauss et Alexander von Zemlinsky. Voulant s’affranchir encore plus de l’influence wagnérienne, fut d’abord réticent à accepter l’offre de Fritz Lang, jusqu’à ce que ce dernier lui donne la certitude d’un film indépendant de l’épopée wagnérienne et basé sur la légende nordique de la mythologie scandinave. Le résultat, plus que remarquable, témoigne de la totale compréhension innovatrice de la musique de film par le compositeur et l’on se rend compte que Huppertz aura une forte influence sur les pionniers européens de la musique de film hollywoodienne comme Erich Wolfgang Korngold (1897-1957) ou Franz Waxman (1906-1967) qui, eux, ont dû fuir le régime nazi. Eût-il vécu plus longtemps, il les aurait certainement retrouvés en accompagnant Fritz Lang dans sa brillante carrière aux USA.

La musique des Nibelungen, majestueuse, noble et exaltante, suit la structure en deux parties du film : La Mort de Siegfried (144 min) et La Vengeance de Kriemhild (126 min). Fritz Lang a salué Huppertz pour son habileté à « transférer l’idée des Nibelungen dans son propre monde, totalement éloignée de celle de Wagner ». Depuis des années, s’est spécialisé dans la restauration, l’édition et la direction de musiques originales de films muets, et cela avec un réel bonheur. De Gottfried Huppertz, il avait déjà servi admirablement la musique de Metropolis (1927) en un CD Capriccio (C5066) dont le seul regret est qu’elle ne soit pas intégrale, à l’image du film éponyme. Ce n’est pas le cas pour Die Nibelungen qui nous est offerte ici dans toute son ampleur, avec l’admirable collaboration de l’Orchestre Radio-Symphonique de Francfort qui démontre une fois de plus que ni Berlin ni Dresde ni Leipzig n’ont l’exclusivité de la musicalité exceptionnelle allemande. Voilà donc une réalisation audacieuse et totalement réussie qui mérite toute notre attention et notre soutien.

Banniere-abecedaire728-90-resmusica-janvier16

Mots-clefs de cet article

Lire aussi :

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.