tous les dossiers(1)

Deborah et Sarah Nemtanu et les 44 duos de Bartók

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Béla Bartók (1881-1945) : 44 duos pour deux violons. Sarah et Deborah Nemtanu, violons. 1 CD Decca. Durée : 48’10.

 

71ZFRHB5BfL._SL1070_Après un premier album sorti en 2014 chez Naïve où elles font converger leur talent dans Bach et Schnittke, Sarah et , croisent à nouveau leurs archets complices dans cet enregistrement des 44 Duos de Bartók.

Toutes deux violon solo – de l’Orchestre National de France pour la première, de l’Orchestre de Chambre de Paris pour la seconde -, les sœurs Nemtanu s’essayent à ces pièces à visée pédagogique qui n’en cernent pas moins l’élan et la finesse du style bartokien le plus authentique.

Exceptés les numéros 35 et 36, tous les duos proviennent de chansons populaires issues du folklore hongrois, roumain, slovaque, mais aussi ruthénien (10), serbe (39), ukrainien (16, 24) et même arabe. C’est dire la variété d’inspiration, de couleur et de profils mélodiques qui nourrit ces miniatures (de 31 secondes à 2 minutes 46 pour la plus longue) dont Bartók renouvèle à l’envi l’écriture des deux voix, du tendre bicinium des premiers duos (Chant de marieuse) au contrepoint le plus hardi acidulant les couleurs n° 34). Chaque pièce porte un titre, tel l’obsédante Danse du moustique (que l’on retrouve dans les Mikrokosmos pour piano) ou la piquante Eh bien ma chère commère : autant de facettes d’un idiome populaire dont Bartók saisit la richesse rythmique, la spontanéité du trait et la fraicheur d’inspiration.

D’origine roumaine, Sarah et , éminemment complices, semblent chanter dans leur arbre généalogique. Les couleurs sont somptueuses, l’archet fougueux, toujours libre et généreux, les sonorités nourries et chaleureuses, presque trop parfois, là où l’écriture de Bartók induit une certaine rugosité ou verdeur singulières (n° 18). Mais on ne boude pas son plaisir à l’écoute du jeu de ces deux violons en parfaite synergie (n° 32), gorgé de vitalité (n°38) et d’une frénésie toute juvénile.

Banniere-abecedaire728-90-resmusica-janvier16

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.