Banniere-abecedaire728-90-resmusica-janvier16

Monstres et merveilles à l’affiche de l’Ensemble 2e2M

À emporter, Essais et documents, Livre

Mauro Lanza & Andrea Valle : Systema naturae. Ferdinand Miollis, Andreas von Tal, Giacomo Albert, Antonella Fenech Kroke et Mickaël Szanto. Collection Á la ligne, éditée par l’Ensemble 2e2m. Édition bilingue. 163 p. 10€. Janvier 2016.

 

LanzaLe monstre à deux corps et une tête qui fait la couverture du livre que consacre chaque année l’ à son compositeur en résidence, ne peut qu’inciter le lecteur à pénétrer dans le « cabinet de curiosités lanzavalléen » qui enchante la saison 2016 de l’.

Titré Systema naturae, l’ouvrage est un cycle de quatre pièces, fruit d’un travail à deux têtes et quatre mains, celles de et . L’oeuvre-monde dont il est question dans cette nouvelle publication reprend la classification des naturalistes en quatre règnes : animal, végétal, minéral et fossile. Musicalement parlant, elle consiste dans le dialogue et l’interférence d’un ensemble instrumental et d’une série d’objets électromécaniques reliés à un ordinateur. L’écriture fait fusionner ces deux univers sonores en une texture musicale cohérente pour créer de nouvelles « formes de vie ». Car ces animaux, végétaux, minéraux… répertoriés sous forme de catalogues, sont autant de morphologies sonores hybridées et inouïes engendrées par nos deux têtes chercheuses et inventives.
Natura recomposita (un monde fabriqué) notent Antonella Fenech Kroke et Mickaël Szanto, dans leur article passionnant intitulé De mirabilia natura lanzavalliana. Les deux historiens de l’art mettent en perspective les travaux des musiciens et ceux des humanistes de la Renaissance, évoquant, illustrations à l’appui, les Wunderkammern (les cabinets de merveilles) et la fascination de l’époque pour le rare, le bizarre et le monstrueux. Le musicologue Giacomo Albert se penche quant à lui sur l’ingénierie du dispositif low-tech et les stratégies compositionnelles mises à l’œuvre dans les deux premières réalisations du cycle, regnum animale et regnum vegetabile. Enfin ce sont des biographies un rien décalées de ces deux artistes à l’imagination féconde qui sont données à lire dans les premières pages de l’ouvrage.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.