bandeau Res Musica

Samuel Andreyev, une expérience du timbre saisissante

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Samuel Andreyev (né en 1981) : La pendule de profil ; Moving ; À propos du concert de la semaine dernière ; Flex I-III ; Bern trio ; Midnight audition ; PLP. Samuel Freid, piano ; Laurent Camatte, alto ; Martin Bliggenstorfer, lupophone ; ensemble proton bern ; Mathias Kuhn, direction. 1 CD Klarthe Records. Enregistré en mai et juin 2015 à la Maison de la Radio studio 106. Notice trilingue français, anglais, allemand. Durée : 58’57.

 

1507-1La concentration du matériau et l’énergie dégagée par la cohérence du discours de nous font immédiatement basculer dans une conception subjective du temps, une heure d’écoute qui subit une véritable rétractation.

L’intérêt des trajectoires de chacune des pièces et la cohérence esthétique d’ensemble nous livrent à une riche expérience perceptive. Réunissant à la fois des pièces récentes du compositeur comme Bern Trio (2015) ou des pièces plus anciennes comme PLP (2003), tirant son titre des instruments présents (deux pianos et lupophone), cet enregistrement présente une vision d’ensemble de extrêmement convaincante.

Une des principales préoccupations stylistiques de Samuel Andreyev réside dans la richesse du timbre. Créant divers alliages, comme le hautbois d’amour, l’alto et la harpe dans Bern Trio, ou faisant appel à certains instruments caractéristiques comme la musette (hautbois piccolo) ou le lupophone, le compositeur travaille sur les modes de jeux, sur l’écriture de chacun des instruments et sur la pensée du son dans son ensemble de manière remarquable. Le timbre est véritablement au centre du matériau compositionnel. Alliant ce paramètre à une recherche structurelle de l’organisation des sons relevant à certains moments d’une pensée microintervallique (on quitte l’échelle tempérée pour travailler sur des intervalles inférieurs au demi-ton), ou d’une logique sérielle réappropriée, l’ensemble convainc dignement par sa richesse structurelle et par la pertinence des processus utilisés offrant ainsi un discours musical des plus saisissants, des plus poignants. Un coup de cœur plus particulièrement encore pour les pièces Flex I à III et le Bern Trio dont le travail sur la dilatation du temps et la richesse du matériau initial renvoient par exemple aux Bagatelles de Webern.

Un album qui invite brillamment à une expérience d’écoute de l’espace, à une expérience temporelle singulière et à vivre une cohérence de la trajectoire du discours musical saisissante.

Baniere-clefsResMu728-90-2b

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.