tous les dossiers(1)

Une approche très convaincante de la biographie de musicien

À emporter, CD et livres Jeunesse, ResBambini

Le Jardin féérique de Maurice Ravel. Marianne Vourch, texte et voix, Robin, illustrations. Coll. « J’aime La Musique ». Arc-en-Ciel, ADF-Bayard Musique. Deux versions, livre-CD, 19 € ou CD seul, 14,90 €. 2016

 

le jardin féérique de Maurice RavelCe livre-disque inaugure une nouvelle collection chez Bayard Musique. Elle a été conçue par Marianne Vourch, talentueuse médiatrice de la musique auprès des jeunes publics. C’est elle notamment qui a créé les Concerts du Mercredi et une de ses idées-force est de faire découvrir la musique dans toutes ses composantes, musicale bien sûr, mais aussi historique et sociale et de faire jouer les correspondances entre les différents domaines.

Pari parfaitement réussi avec ce premier livre de la collection, Jardin féérique de . Quatre grandes sections, « Raconte-moi la musique de Ravel », « Les petits masques » plutôt axée sur le côté ludique de la musique de Ravel, autour de L’Enfant et les Sortilèges ou les Contes de ma mère l’Oye ; une section plus biographique et enfin un long chapitre autour de thèmes importants de l’œuvre, l’Espagne, l’eau, les animaux, les jouets et les horloges, le jazz et bien sûr le jardin.

Marianne Vourch a écrit un texte très vivant qui englobe de façon continue et cohérente tous ces aspects, ouvrant ainsi nombre de perspectives à l’auditeur. Les extraits musicaux sont substantiels, choisis pour l’essentiel dans le catalogue d’Harmonia Mundi, partenaire de la collection, mais aussi avec quelques interprétations anciennes, comme celles d’Eugène Ansermet avec l’ ou avec au piano Francis Poulenc pour des extraits des Histoires Naturelles. Les œuvres pour piano sont interprétées par .

La collection se propose de toucher les « 7 à 97 ans ». C’est justifié. On conseillera toutefois aux moins jeunes de s’orienter plutôt vers la version CD seule, car le regret que l’on formulera porte sur la présentation du livre-CD. L’illustration ne semble pas bien appropriée, elle ne sait pas intégrer les quelques documents d’archives, les photos en particulier qui sont mises en page comme dans une encyclopédie pour la jeunesse des années soixante. C’est dommage car l’iconographie est riche et intéressante et il serait bon de trouver dans les volumes à venir une meilleure façon de l’intégrer.

Il se pourrait que cette collection, grâce à son approche ouverte et multithématique, apporte un vrai renouveau dans le très difficile et complexe exercice visant à médiatiser la musique, les musiciens et leurs œuvres auprès des jeunes, enfants et adolescents.

Banniere-clefsResMu728-90

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.