philharmonie de paris 0718

Un atelier d’orgue avec Thomas Lacôte

Concerts, La Scène, Musique de chambre et récital

Paris. Maison de la Radio. Auditorium. 14-XI-2016. Concert-atelier d’orgue. Olivier Messiaen (1908-1992), Messe de la Pentecôte, extraits ; Thomas Lacôte (né en 1982), deux Préludes éphémères, Étude de transparence pour orgue à quatre mains, Improvisation. Thomas Lacôte : orgue. Avec la participation de Thomas Ospital : orgue. Présentation : Benjamin François.

lacoteLa Maison de la Radio met en valeur son tout nouvel orgue avec un cycle de concerts-ateliers et de concerts. Pour ce premier concert-atelier, avec la participation de , la thématique choisie était celle de « l’orgue, laboratoire du compositeur ».

En une courte séance d’une heure environ, le but des concerts-ateliers d’orgue est de faire connaître mieux le grand orgue de l’auditorium de la Maison de la Radio, inauguré en mai dernier et de manière plus générale de remettre l’instrument orgue sur le devant de la scène.
Au figuré certes, mais au propre aussi, puisque l’instrument dispose de deux consoles, dont l’une peut être installée sur la scène centrale de l’auditorium, en grande proximité avec les auditeurs.

Le jeune organiste-compositeur Thomas Lacôte, titulaire du grand orgue de l’Église de la Trinité à Paris, interrogé subtilement par Benjamin François, présente ainsi aussi bien les œuvres de Messiaen que les siennes sous l’angle du rapport entre l’instrument et la composition. Il peut très concrètement montrer comment on peut créer des alliages de timbres, ou des jeux de transparence et de quasi fondu-enchainés de sons. Expliquant notamment, exemples sonores à l’appui, (on est bien dans un concert-atelier) comment une série d’accords peut se transformer complètement selon les jeux choisis pour les jouer.

Il donne deux de ses Préludes éphémères et avec le jeune , organiste en résidence à Radio France, une pièce à quatre mains pour orgue de sa composition, largement fondée sur une des caractéristiques du nouvel instrument de , des volets à lames verticales, s’ouvrant et se fermant, ce qui suscite un très beau jeu visuel et sonore. Il joue également deux extraits de la Messe de la Pentecôte d’, bien choisis pour illustrer tout le propos de cet atelier, qui se termine par une brillante improvisation de .
Les concerts-ateliers se poursuivront tout au long de l’année, un lundi par mois et des extraits en seront donnés dans l’émission dominicale de Benjamin François, sur France Musique.

Crédit photographique :  Thomas Lacôte (c) DR

Baniere-clefsResMu728-90-2b

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.