tous les dossiers(1)

Lisa Batiashvili et Barenboim dans les concertos de Sibelius et Tchaïkovski

À emporter, CD, Musique symphonique

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) : Concerto pour violon et orchestre en ré majeur, op. 35 ; Jean Sibelius (1865-1957) : Concerto pour violon et orchestre en ré mineur, op. 47. Lisa Batiashvili, violon ; Staatskapelle Berlin, dir. Daniel Barenboim. 1 CD DG 4796038. Enregistré à Berlin en juin 2015 et juillet 2016. Notice trilingue : anglais, allemand, français. Durée : 62’07

 

barenboim_batiashvili

et signent un enregistrement hautement recommandable de deux piliers du répertoire romantique.

Sollicités par DG, les acteurs de cette gravure subliment à leur tour l’ultime chef-d’œuvre de la grande tradition romantique qu’est le Concerto pour violon en ré mineur de ; partition truffée de trouvailles orchestrales, timbriques et rythmiques, d’accents inédits et riches d’une conception du discours originale, sans antériorité décelable et installant un langage innovant, inventif et inouï.

Dans le Concerto en ré majeur de  que ses contemporains avaient déclaré « impossible à jouer », on se délecte de l’abondance des thèmes rayonnants, leurs développements incandescents, qui à l’époque furent taxés de « musique nauséabonde ». Mais les temps et les mentalités ont bien changé et l’œuvre s’est hissée au sommet du zénith et l’on se délecte sans honte ni contrainte du langage passionné d’un Russe revendiqué, voluptueux et enflammé, mais aussi fasciné par les trésors de la musique occidentale.

Lisa Biatishvili, très engagée, exacerbe la vivacité des tempos, réussit les articulations savantes voulues par les deux créateurs qu’elle défend en produisant de très belles couleurs et en affrontant idéalement les tensions exigées par eux.

La superbement et précisément conduite par atteint des sommets interprétatifs. Ils ne se contentent pas d’accompagner et de protéger la soliste , ils lui dressent un écrin orchestral idéal pour servir son timbre chaud et précieux, pour amplifier ses lignes mélodiques franches et ses élans rythmiques sensuels et implacables.

Un enregistrement hautement recommandable.

Banniere-abecedaire728-90-resmusica-janvier16

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.