resmusica

Agnès Letestu : Confessions d’une danseuse étoile

À emporter, Biographies, Livre

Livre. Agnès Letestu, avec Gérard Mannoni : Danseuse étoile. Editions Buchet Chastel, 210 pages, septembre 2016, 19 euros.

 

, danseuse étoile, a fait ses adieux sur la scène du Palais Garnier le 13 octobre 2013. Trois années plus tard, elle couche sur le papier, avec la complicité de Gérard Mannoni, critique de danse, son parcours de danseuse et les moments les plus forts de sa carrière.

C’est une plongée intime et personnelle au cœur de la vie quotidienne d’une danseuse étoile que nous propose , dans ce témoignage écrit à la première personne avec Gérard Mannoni. De ses années d’apprentissage, au Conservatoire de Saint-Maur et à l’école de danse de l’Opéra de Paris à sa « fin » de carrière, c’est à dire ses adieux au titre d’étoile, elle déroule toutes les étapes qu’il a fallu franchir. Avec franchise, elle évoque sa découverte du milieu de la danse professionnelle, ses maîtres – professeurs puis répétiteurs – et les années parfois frustrantes qui séparèrent son entrée dans le corps de ballet de sa nomination comme Étoile le 31 octobre 1997.

Dans des chapitres thématiques, elle aborde les grands rôles qui l’ont marqués ou qu’elle a créés, ses relations avec ses partenaires ou avec les chorégraphes invités à l’Opéra de Paris, mais aussi sa vie quotidienne de danseuse, entre le corps qui fait mal, les tournées à l’étranger et le choix de ses pointes. Elle se rappelle avec émotion la ferveur des fans au Japon ou la soirée de ses adieux, en présence de tous ses amis et partenaires. A plusieurs reprises, elle justifie la rigueur de l’organisation interne à l’Opéra de Paris par la nécessité d’assurer un grand nombre de représentations et par la taille de la compagnie. Elle rend cependant hommage à qui lui a toujours laissé la liberté dont elle avait parfois besoin.

L’un des chapitres les plus intéressants du livre concerne son travail de costumière, auquel elle se consacre depuis plus de 15 ans, d’abord en parallèle de son métier de danseuse, puis de plus en plus au fil des années. La création des costumes des Enfants du Paradis, ballet de créé en 2008, est ainsi particulièrement bien documenté. L’implication d’Agnès Letestu dans le déroulé du ballet, sa recherche des sources iconographiques les plus authentiques, illustrent d’un regard nouveau le travail de titan accompli pour ce ballet. Il donne aussi envie de voir confier à Agnès Letestu d’autres productions et d’autres costumes de ballet.

 

Banniere-clefsResMu728-90

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.