tous les dossiers(1)

2017 face au défi de l’ère de la « post-vérité »

Formuler des vœux de bonheur et de prospérité pour la nouvelle année 2017 est un exercice délicat. Exprimer un optimisme inébranlable pourrait rapidement paraître artificiel alors que le contexte géopolitique et climatique s’annonce compliqué, tandis que faire preuve de pessimisme serait céder trop vite à la facilité, mais pire encore aiderait à grossir le mouvement qui fait entrer notre société dans l’ère de la « post-vérité ».

L’Oxford English Dictionnary a en effet consacré ce terme de « post-vérité » comme le mot de l’année 2016. Le constat est que notre époque est de moins en moins dirigée par une analyse des faits, et qu’elle l’est davantage par l’émotion et l’expression de convictions personnelles de fortes personnalités, par l’intermédiaire notamment des réseaux sociaux. Peu importe désormais la réalité, l’important est de susciter l’adhésion en attirant par des formules et des idées chocs. L’efficacité de cette pratique a été démontrée de manière éclatante en 2016 dans les campagnes électorales du Brexit et de l’élection présidentielle américaine.*

Cette tendance à privilégier l’instinctif, le non-vérifié, l’impulsif, le raisonnement à l’emporte-pièce pour mieux capter son auditoire ne concerne pas que les questions politiques, elle est aussi à l’œuvre dans les médias – particulièrement les médias en ligne. Pour générer de l’audience, il faut du « clic », et pour que le lecteur clique, il est plus payant d’avoir une relation souple à la réalité : corser un titre pour appâter le lecteur est une méthode ancestrale. Il y a d’autres façons plus contemporaines de jouer avec nos émotions : qui n’a pas été étonné d’avoir son regard dévié, en bas d’un article d’actualité sérieux, par des vignettes et des accroches racoleuses (discrètement signalées comme sponsorisées) qui vous renvoient vers des pseudo-articles qui entretiennent savamment le flou entre un faux ton journalistique et une vraie démarche commerciale ?

2017 s’annonce comme un vrai défi à la raison, où il faudra constamment construire nos opinions en se protégeant des approximations volontaires, des confusions finement entretenues et des manipulations délibérées.

Ce défi concernera chacun d’entre nous en tant que citoyen, mais concernera aussi ResMusica et son équipe. Nous sommes soumis à la même pression que nos confrères, à la même envie d’augmenter notre audience. Heureusement, la bonne nouvelle qui nous est venue en 2016 nous aidera à ne pas tomber dans le piège de la course au clic.

Le sondage réalisé en décembre auprès de nos lecteurs a fait ressortir que les qualités de ResMusica les plus appréciées sont à l’opposé de cette ère post-factuelle : le sérieux (pour 68 % des participants), l’indépendance (60 %), une critique mesurée et juste (53 %) et la curiosité (48 %), voilà ce que vous appréciez sur notre site…. et que nous nous attacherons à préserver.

Mieux encore, il y a une soif d’analyse et de mise en perspective : 60 % des participants au sondage souhaitent que nous publions plus de dossiers de fonds, à l’instar de notre Abécédaire Tristan, et 64% veulent plus d’Opinions. Promis, cela figurera dans nos bonnes résolutions de l’année.

Nous avons bien sûr des faiblesses : l’ergonomie doit être améliorée pour 35 % d’entre vous, ainsi que la réactivité et l’exhaustivité pour 32 %. Vous verrez prochainement des améliorations sur l’ergonomie. Quant à la réactivité et l’exhaustivité, on cherchera à toujours mieux faire, en fonction de nos moyens humains et financiers.

On peut, il est vrai, rêver de vœux de nouvelle année qui soient plus pétillants, mais si nous vous faisons la promesse de rester une source d’information aussi honnête et fiable que nos limites humaines le permettent, et que vous nous faites l’honneur d’apprécier et de récompenser cet effort par votre fidélité, alors nous aurons ensemble apporté notre petite contribution à relever le défi de 2017.

Pour que la nouvelle année soit un temps de partage, d’échanges, où l’émotion et la passion ne seront pas des biais par lesquels nous manipuler, mais des énergies qui nous rendront la vie plus intense et plus belle.


Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement celles de la rédaction.

 

 

 

 

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.