tous les dossiers(1)

Monteverdi pour enfants rêveurs

À emporter, CD et livres Jeunesse, ResBambini

Les mille et un voyages de Claudio Monteverdi. Claudio Monteverdi (1567-1643) : Livres des madrigaux. Les Arts Florissants ; direction : Paul Agnew. Michel Fau, récitant. Nathalie Novi, illustrations. Carl Norac, texte. 1 CD et un livre Harmonia mundi. 2017. 22 €. Durée : 75’55.

 

s,500,400-786b54La poésie du texte, récité avec humour et délicatesse par , la qualité de l’interprétation musicale et les illustrations oniriques font la saveur de ce livre-disque, plutôt destiné à des jeunes adolescents de disposition rêveuse qu’à des enfants.

Une nuit à Venise. Le jeune Carlo rencontre un Monteverdi un peu vieillissant, et lui demande de lui raconter ses voyages intérieurs et musicaux. Chaque rencontre est l’occasion d’un rêve musical qui ouvre un peu plus le coeur et l’esprit de cet adolescent un brin terre à terre. Celui-ci finit par entrevoir le secret de la musique au cours d’une séance d’alchimie, auquel le compositeur s’adonnait selon la mode de l’époque.

L’auditeur-lecteur est ainsi amené à découvrir l’évolution du style de Monteverdi : depuis les madrigaux amoureux où les voix s’entremêlent (très jolie page où Carlo s’écrie « Nous sommes l’oreille du ciel ! », entendant depuis un nuage les voix mêlées des hommes), la musique de ballet (évocation de Tirsi et Clori), jusqu’aux compositions privilégiant le récit, la théâtralité (avec cet extrait du combat de Tancrède et Clorinda, commenté par le compositeur), ainsi que la mélodie, chantée par une voix seule avec l’accompagnement instrumental. Toute cette évolution est d’ailleurs expliquée (les auditeurs le comprendront-ils ?) par le personnage de Monteverdi.

Les musiques, extraites des Livres des Madrigaux, sont interprétées par , dont ils ont enregistré un cycle complet et que nous avons pu apprécier particulièrement en concert. Elles viennent en arrière-plan du récit ou parfois seules (il faut écouter les bonus pour entendre quelques œuvres complètes). Le livre présente également les paroles (en français et en italien) et quelques indications sur Monteverdi et ses madrigaux.

Il ne s’agit donc ni vraiment d’une introduction pédagogique à Monteverdi, ni vraiment d’un récit pour enfants. Le plaisir de cet ouvrage tient plutôt dans cette plongée dans une Venise onirique et monteverdienne, avec le support des belles illustrations de Nathalie Nori (La Flûte enchantée, Je serai le Roi soleil…).

Banniere-abecedaire728-90-resmusica-janvier16

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.