tous les dossiers(1)

Brin d’herbe, Concours International de piano junior d’Orléans

Concours, La Scène, ResBambini, Spectacles Jeune public

Orléans. Salle de l’Institut. 9-IV-2017. Gala des lauréats, avec œuvres de Benjamin Britten, György Kurtág, Marc-Olivier Dupin, Krystof Maratka, Alexandre Tansman, André Jolivet, René Campo, Witold Lutoslawski, Aram Khatchaturian, Leonard Bernstein, George Crumb, Sergueï Prokofiev, Alain Louvier, Olivier Messiaen, Bruno Giner, György Ligeti, Claude Debussy, Alexandros Markeas, Dag Ivar Wirén, Jonathan Harvey.

Concours Brin d'herbe 2017Le 7e concours international de piano junior « Brin d’herbe » s’est tenu du 6 au 9 avril à la salle de l’institut à Orléans, avec la participation de 25 candidats de 9 à 17 ans venus de 8 pays : France, Angleterre, Allemagne, Corée du Sud, Estonie, Suisse, Italie et Ukraine. 35 prix au total ont été attribués.

Créé en 2006, le concours porte une attention particulière au répertoire des XXe et XXIe siècles, comme son grand frère, le Concours international de piano d’Orléans. Cette spécificité, unique au monde, ouvre l’univers des pianistes, dès le plus jeune âge et à tous les stades de l’apprentissage, à toutes les musiques : jazz, écriture nouvelle, improvisation… Il comprend trois niveaux, 6-12 ans (programme entre 10 et 15 mn) ; 8-14 ans (programme entre 15 à 20 mn) ; et 12 à 18 ans (programme entre 20 et 25 mn).

Parmi les œuvres imposées, Brins de sons, commande du Concours à . Il s’agit d’un ensemble, pour piano et chœur (interprété par le Chœur du Conservatoire d’Orléans, dirigé par Emilie Legroux), de plusieurs pièces sur le thème de comptines, dans le sillage de Bach, Schumann, Bartók, Kodály et Kurtág. Tout au long du concert du gala, on entend des mélodies bien connues harmonisées avec classicisme puis tournées avec des langages musicaux variés, invitant souvent les pianistes à utiliser des bras, les paumes de main et des coudes pour frapper le clavier et à intervenir directement sur les cordes du piano. Les enfants appréhendent tout cela avec un naturel surprenant ; pour eux, ces techniques semblent n’avoir rien de « nouveau », ils les placent parfaitement au même titre que les autres techniques plus traditionnelles, ouvrant ainsi largement le potentiel d’interprétation. Des parties de cadence, réservées à l’improvisation, sont propices pour nourrir et cultiver l’imagination de jeunes musiciens.

Les participants ont des niveaux et capacités différents, certains manifestent une sensibilité évidente pour le répertoire, d’autres sont plus hésitants, encore d’autres ont besoin de s’y approprier davantage. Mais tous sont réunis pour une belle expérience pianistique, sous les regards bienveillants des parents et des proches. C’est un grand luxe d’avoir une telle occasion d’aborder de la musique qui respire l’air de notre temps, considérée encore aujourd’hui par certains « adultes » comme difficiles à percevoir !

Notons que les candidats de la troisième catégorie ont tous un niveau remarquable et confirmé, suscitant une vive curiosité de les ré-entendre dans un futur proche à diverses occasions.

Ci-dessous le PALMARES 2017 :

PREMIER NIVEAU (6-12 ans)

Prix d’excellence avec les félicitations du jury : Fiona Babkina (10 ans)

Premier prix : Irintsoa Rakotondratsima (9 ans)

Prix spécial pour la meilleure interprétation de Brins de sons : Irintsoa Rakotondratsima (9 ans)

Prix spécial : Yanis Fedhila (11 ans)

Prix d’improvisation :  Hector Laguette (10 ans) et Kertis Somwe (9 ans)

Prix György Kurtag  : Zara Osei (9 ans)

Prix Alexandre Tansma, : Enzo Ponticelli (10 ans)

Prix d’encouragement : Étienne de Plinval (10 ans), Nathalie Jin (11 ans), Jérôme Turenne Rogers (9 ans) et Hugo Valentin (12 ans)

DEUXIEME NIVEAU (8-14 ans)

Prix d’excellence avec les félicitations du jury : Alma Bettencourt (12 ans)

Prix d’excellence : Viola Asoskova (14 ans)

1er Prix : Wonjae Ko (13 ans)

Prix spécial pour la meilleure interprétation de Brins de sons : Tigrane Ponsin (12 ans)

Prix spécial : Wonjae Ko (13 ans) et An Chen Jasmin Zhang (11 ans)

Prix d’honneur : Alix Hamilton (11 ans), Angel Turounet (13 ans) et An Chen Jasmin Zhang (11 ans)

Prix d’encouragement : Pierre Lafon (11 ans), Nick Andrusik (10 ans) et Camille Razakamanana (15 ans)

TROISIEME NIVEAU (13-18 ans)

Prix d’excellence avec les félicitations du jury : Hae Min An (17 ans) et Riccardo Bisatti (16 ans)

Prix spécial pour la meilleure interprétation de Brins de sons : Riccardo Bisatti (16 ans)

Prix spécial Dag Wiren : Hae Min An (17 ans)

Prix d’honneur : Mariam Khanamiryan (17 ans)

Prix spécial improvisation (Rotary Club) : Benjamin Somers Heslam (17 ans)

Prix Aaaron Copland : Mariam Khanamiryan (17 ans)

Prix jeune musique de Fribourg : Benjamin Somers Heslam (17 ans)

INVITATIONS FESTIVALS :

Festival Piano City Milano : 21 mai 2017
– Enzo Ponticelli
– Irintsoa Rakotondratsima
– Viola Asoskova

Festival Brin d’herbe : du 19 au 22 juillet
– Jérôme Turent Rogers
– Fiona Babkina
– Alma Bettencourt£
– Pierre Lafon
– Riccardo Bisatti
– Benjamin Somers-Heslam

Lille Piano(s) Festival : 11 juin 2017
– Irintsoa Rakotondratsima, 9 ans, France
– Fiona Babkina, 10 ans, Estonie
– Riccardo Bisatti, 16 ans, Italie

Crédit photographique © Pino Montisci

 

Banniere-clefsResMu728-90

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.