tous les dossiers(1)

Les séduisants paysages intérieurs du Schumann Quartett

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Landscapes. Joseph Haydn (1732-1809) : Quatuor à cordes en si bémol majeur op. 76 n°4 « Lever de soleil ». Tōru Takemitsu (1930-1996) : Landscape, pour quatuor à cordes. Béla Bartók (1881-1945) : Quatuor à cordes n°2 Sz.67. Arvo Pärt (né en 1935) : Fratres. Schumann Quartett : Erik Schumann, 1er violon ; Ken Schumann, 2e violon ; Liisa Randalu, alto ; Mark Schumann, violoncelle. 1 CD Berlin Classics. Enregistré en juin 2016 dans les studios Bauer de Ludwigsbourg, Allemagne, et en juillet 2016 à Viimsi, Estonie (Fratres uniquement). Notice bilingue (allemand, anglais). Durée totale : 65’47.

 

Les Clefs Resmusica

SQuartettLe dernier enregistrement du est envoûtant de bout en bout.

La musique de chambre, parfois, est une affaire de famille. Les trois frères Schumann se plaisent à rappeler quels liens de sang les unissent, et veulent expliquer par eux la connivence toute spéciale qui les habite, ainsi que l’altiste Liisa Randalu. Mais en réalité, le « Lever de soleil » qui ouvre le présent album vaut tous les arbres généalogiques du monde. Quelques notes de l’Allegro con spirito suffisent pour que l’on s’éprenne du son merveilleusement homogène de l’ensemble : on entend d’abord un paisible accord, qui caresse l’oreille, puis la voix d’un violon folâtre, dont la ligne trace une courbe parfaite, toute de liberté et d’espièglerie contenue, sans que jamais l’équilibre entre les instruments ne chancelle. Certes, la mélodie, plus que les notes tenues des cordes graves, est l’élément saillant du discours musical ; mais tout l’art est ici que la notion même d’arrière-plan sonore s’estompe : les contributions de chacun semblent trouver naturellement leur place dans la masse sonore, selon un dialogue en perpétuel renouvellement. L’impression d’unité, de cohérence et de vigueur qui en résulte, s’étend tout au long des quatre mouvements du chef-d’œuvre de Haydn : c’est du grand art.

Après les paysages apolliniens du classicisme viennois, le face-à-face de deux pièces du second XXe siècle – deux panoramas monochromes et désolés – est d’une grande efficacité lui aussi. Entre les touches de son éparses de Takemitsu (Landscape) et les vastes aplats de Pärt (Fratres, dans sa version pour quatuor), les techniques de composition ne sauraient différer davantage, mais chaque fois, le fait jaillir l’émotion : nul trait n’est forcé, et l’on jurerait presque que les rouages de ces sombres partitions s’emboîtent d’eux-mêmes, si l’on ne devinait quel patient travail d’ensemble, de cohésion, de timbre, a dû précéder l’enregistrement. Cette version de Fratres donne même à ressentir physiquement ce mysticisme nostalgique si typique des œuvres d’ après 1975.

Le second quatuor de Bartók, quant à lui, sert de pendant à Haydn, en tant que monument « classique » de la musique moderne. Dans ce triptyque d’inspiration nettement expressionniste, le paysage est plutôt celui du champ de bataille ravagé auquel l’Europe se résumait dans les années de composition de l’œuvre (1915-1917). Malgré un Allegro molto capriccioso confondant de virtuosité, c’est le dernier mouvement, le glaçant Lento, qui frappe le plus vivement l’imagination. Ces lignes hachées, harmonies fugitives ou discordances brutes, mettent remarquablement en valeur la pâte sonore, le grain des quatre instrumentistes. Le Schumann Quartett s’était déjà fait remarquer au Festival Radio France de Montpellier ; après un tel CD, nous ne pouvons qu’espérer le retrouver bientôt.

Banniere-abecedaire728-90-resmusica-janvier16

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.