tous les dossiers(1)

Charles Ives : naissance de la modernité musicale aux États-Unis

À emporter, Essais et documents, Livre

Charles Ives. Laurent Denave. Editions Aedam Musicae. 168 p. 18€. Mars 2017.

 

Charles-Ives aedamDans cette étude, Laurent Denave nous propose d’analyser « les conditions sociales de possibilité » de l’œuvre de . À la fois synthèse de la trajectoire musicale d’Ives et développement de l’histoire et de la musique aux États-Unis, cet essai du docteur en sociologie est davantage une étude des conditions sociales de l’œuvre de qu’une étude musicologique de l’œuvre du compositeur.

Déjà auteur notamment d’Un siècle de création musicale aux États-Unis publié chez Contrechamps en 2012, Laurent Denave propose cet essai issu de sa thèse intitulée Composer une musique savante originale aux États-Unis de 1890 à 1930 : les conditions sociales de possibilité de l’œuvre de Charles Ives (1874-1954). Charles Ives étant souvent considéré comme le père fondateur de la modernité musicale américaine, Laurent Denave s’attache à comprendre comment le compositeur de la Concord Sonata a été en mesure de produire son œuvre. Cette analyse socio-historique est davantage en corrélation avec le travail universitaire de l’auteur que ce que peut laisser entendre le titre de cet ouvrage, probablement choisi davantage par l’éditeur. En effet, au-delà de tout l’intérêt de l’approche singulière de l’auteur, le titre laisse à penser qu’il s’agit d’une analyse musicologique de l’œuvre d’Ives tendant à démontrer en quoi Charles Ives a participé à la naissance de la modernité musicale aux États-Unis.

Cependant, nous pouvons regretter l’importance donnée à cette étude du contexte politico-économique américain, aussi intéressante et richement réalisée soit elle, qui vient retarder le cœur du sujet au fil de la lecture. Le dernier chapitre traite en effet plus directement de la genèse des dispositions musicales et sociales de Charles Ives. L’auteur s’attache ensuite à démontrer ce qui distingue Charles Ives de ses contemporains mais s’attarde finalement davantage sur la dichotomie entre les musiques qu’il qualifie de « commerciales » et les musiques dites « savantes », plutôt que sur une analyse musicale qui viendrait confronter le langage d’Ives à celui de ses contemporains.

Cet essai propose donc une approche très singulière non pas de l’œuvre de Charles Ives mais plutôt de Charles Ives lui-même, en étudiant comment ce compositeur amateur a pu bénéficier de conditions de vie favorisant l’acte créateur. Il offre un regard original qui vient échafauder nos connaissances biographiques sur le compositeur par le prisme d’une étude sociale donnant tout son intérêt à l’étude de la vie d’un compositeur.

Banniere-clefsResMu728-90

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.