Musica2

Une initiation sensible à la vie et l’œuvre de Frédéric Chopin

À emporter, CD et livres pour enfants, ResBambini

La note bleue de Frédéric Chopin. Marianne Vourch : texte et voix sur des extraits de musique de Frédéric Chopin (1810-1849). Illustrations de Benjamin Strickler. Collection J’aime la musique. 1 livre-CD ADF-Bayard Musique. 49 pages. 2017. 19 € (ou 14,90 € CD seul). Durée : 71’29.

 

1647Après Ravel et Bach, la collection « J’aime la musique » aborde la biographie de dans la même veine, à la fois pédagogique et accessible.

Le disque et le livre progressent au fil des principaux épisode de la vie du compositeur : l’exil de Pologne, la vie de salon dans le Paris des années 1830, la rencontre avec Georges Sand et le voyage à Majorque, auxquels de jolies pages sont consacrées, ou encore les soirées à Nohant. Nous découvrons ainsi le cercle d’amis de Chopin, ceux qui font les débuts du romantisme français : Georges Sand, dont les citations sont intéressantes (notamment sur le Prélude op. 28 n°15 « La goutte d’eau »), Liszt, Géricault, Delacroix, mais aussi les chanteuses Pauline Viardot et La Malibran, ou encore le violoncelliste Auguste Franchomme (c’est l’occasion de présenter la Sonate op. 65 qui lui est dédiée). Son travail de professeur donne également une bonne page sur l’importance donnée par Chopin à l’interprétation, à partir de l’exemple du Deuxième Scherzo op. 31.

La biographie est le prétexte pour initier l’auditeur à l’œuvre de Chopin, de manière non systématique : bien que tous les genres ne soient pas détaillés, les Mazurkas, les Polonaises et les Préludes donnent lieu à quelques pages plutôt pédagogiques (les concertos, les ballades, et surtout les valses sont beaucoup moins présents). privilégie surtout la découverte d’un univers musical, avec un certain lyrisme, mais sans tomber dans la mièvrerie.

L’auteur propose ainsi une approche didactique et complémentaire du Monsieur Chopin de Didier Jeunesse. Nous retrouvons les mêmes ingrédients que dans les premiers opuscules de la collection : des extraits nombreux et substantiels, avec des interprètes de qualité (Tiberghien, Engerer, Tharaud…), un texte plutôt exigeant, mais clair et fluide, des illustrations certes enfantines et pas toujours convaincantes, mais discrètes. Si le discours semble parfois un peu long ou dilué, l’effet général est nettement réussi.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.