tous les dossiers(1)

3e album du Quatuor Zaïde avec Karine Deshayes en guest-star

À emporter

César Franck (1822-1890) : Quatuor en ré majeur FWV9. Ernest Chausson (1855-1899) : Chanson perpétuelle op. 37. Karine Deshayes, mezzo-soprano. Jonas Vitaud, piano. Quatuor Zaïde. 1 CD NoMadMusic. Enregistré en décembre 2016 et en janvier 2017. Notice bilingue. Durée : 49’55’’

 

quatuor zaide nomadmusicSublime apothéose de l’art de que le Quatuor en ré majeur porté par le talentueux qui n’a pas attendu le nombre des années pour allier fraicheur et maturité dans ce nouvel enregistrement. Telle la fée marraine, sur la dernière plage de ce disque consacré au courant post-wagnérien de la deuxième moitié du XIXe et à sa forme cyclique inspirée du leitmotiv du compositeur allemand, l’une des plus grandes chanteuses lyriques actuelles s’associe aux quatre jeunes musiciennes pour interpréter la Chanson perpétuelle d’, mélodie que maîtrise à la perfection.

Riches que sont les premiers pas du (nom d’une héroïne d’un singspiel mozartien inachevé) formé en 2009 par des anciennes élèves du Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris qui se sont connues sur les bancs de la prestigieuse école. Après le départ de la violoniste Pauline Fritsch, Leslie Boulin-Raulet a rejoint l’ensemble en septembre 2014 en qualité de second violon. Côté scène, les quatre jeunes femmes se produisent rapidement dans les grandes institutions musicales européennes comme la Philharmonie de Berlin, de Cologne et de Paris, au Théâtre des Champs-Élysées, au Bozar de Bruxelles, au Wigmore Hall londonien ou encore au Musikverein de Vienne. Elles traversent également l’Atlantique pour jouer à New York et Boston et ont l’occasion de côtoyer le public asiatique à Pékin au Beijing Concert Hall notamment.

Côté prestige, il n’aura pas fallu un an à ses jeunes musiciennes pour susciter l’enthousiasme des professionnels : prix de la presse internationale décerné à l’unanimité au Concours international de quatuor à cordes de Bordeaux, troisième prix du Concours international de quatuor à cordes de Banff au Canada, premier prix du Concours international Charles Hennen à Heerlen en Hollande, premier prix au Concours international de Pékin en 2011, lauréates du programme « Génération Spedidam », ensemble lauréat HSBC 2010 du Festival d’Aix-en-Provence, ECHO Rising Star 2015-2016, résidentes à la fondation Singer Polignac…

Côté enregistrements, voici le troisième opus d’un parcours discographique débuté en 2014 par un premier album consacré à la musique tchèque de Leos Janácek (La Sonate à Kreutzer, Lettres intimes) et de Bohuslav Martinů (Quatuor n° 5), puis un deuxième disque fin 2016 autour des six quatuors opus 50 de Haydn. C’est donc une des merveilles du répertoire de quatuor à cordes auquel l’ensemble parisien a choisi désormais de se consacrer avec le Quatuor en ré majeur de , révélant à lui seul toute l’expressivité et la diversité de couleurs et d’intentions du jeu de ces quatre brillantes interprètes par le biais d’une partition imprégnée de thèmes glorieux et profondément mémorables. Le formidable élan et la précision rythmique sans faille du secret et nostalgique Scherzo, répond admirablement à la pureté et la sincérité mélodique du Larghetto, monument d’éclat et de grandeur. La fougue et l’énergie du Final allegro molto donne un point expressif culminant de haute voltige à un flux mélodique jamais obstrué par un surplus de vibratos mal à propos. La voix souple et la rondeur du timbre de sur la dernière plage de cet album se révèle être un véritable cadeau, la mezzo-soprano qui « adore la musique de chambre », est particulièrement d’une écoute attentive pour les différents protagonistes de la Chanson perpétuelle de l’ancien élève du maître, dont au piano. César Franck a renouvelé la musique de chambre en son temps, le quatuor Zaïde représente aujourd’hui quant à lui le renouveau du quatuor à cordes en France.

Banniere-abecedaire728-90-resmusica-janvier16

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.