tous les dossiers(1)

Écouter Sibelius guidé par Éric Tanguy

À emporter, Essais et documents, Livre

Écouter Sibelius. Éric Tanguy avec Nathalie Krafft. Buchet Chastel. 132 pages. 13 €. Septembre 2017.

 

EcouterSibelius_Eric-TanguyAvec Écouter Sibelius, le compositeur  paie son importante dette artistique à son confrère finlandais, et signe un petit ouvrage qui est une merveilleuse invitation à pénétrer au cœur d’une œuvre dont des pans entiers sont encore méconnus. 

Comment entrer dans l’œuvre d’un compositeur prolifique ? Plutôt qu’une biographie,  opte pour un choix personnel d’opus qui ont eu sur lui un effet marquant, obsessionnel ou énergisant. Aussi étonnant que cela puisse paraître, n’était pas étudié au Conservatoire de Paris il y a trente ans, quand Éric Tanguy y a fait ses études.

Cet ouvrage arrive au bon moment et avec le bon format, car le public est désormais mûr pour recevoir Sibelius ; mais il a encore besoin d’aide pour s’aventurer dans une œuvre prolifique. Court, d’abord facile, le livre s’attache à neuf pépites. Certaines sont fréquemment jouées comme la Symphonie n° 5 ou le Concerto pour violon, mais la plupart sont des raretés, comme les pièces de musique de chambre, ou sont bien connues mais sans qu’on sache nécessairement comment les positionner au sein du corpus, telle la symphonie de jeunesse Kullervo.

Éric Tanguy illustre son propos de sa propre expérience de compositeur, avec modestie, et cette dimension personnelle donne du relief à ses énoncés. On pourra être plus réservé sur la dimension amoureuse de l’affection de Tanguy pour la musique de son aîné. Comme il l’avoue lui-même, il prend l’œuvre de Sibelius dans sa totalité comme il le ferait du corps d’un être aimé, refusant de lui préférer une partie à une autre. Il ne faut pas s’arrêter à cette emprise du sentimental dans l’analyse musicologique, car chacun des neuf chapitres est un petit bijou, qui permet d’entrer facilement dans les œuvres commentées et sait mettre en relief, par des images frappantes ou des formules ciselées, leur originalité, leur importance, leur caractère magique.

Totalement subjectif, mais résultat d’une expérience profondément sincère et ressentie, définitivement pertinente, ce guide sur Sibelius est à mettre entre toutes les mains.

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.