Pave_300x300_Resmusica

Les standards de l’époque baroque revisités

À emporter, CD, Musique d'ensemble

Œuvres de J.H. Kapsberger, G. Giamberti, S. Rossi, L. de Narvàez, P. Soler, L. Milan, T. Merula, D. Ortiz, G. Zanetti, G. Sanz. Ensemble Suonatori. Enregistré en août 2017 à Balma. 1CD Long Age Productions. Durée : 76:13

 

suonatori01Dans un syncrétisme musical qui se joue des frontières spatio-temporelles, l’ensemble toulousain Suonatori porte à son apogée l’art de l’improvisation sur des thèmes issus de la Renaissance et du premier baroque. Sous la direction artistique du violoniste , les sept musiciens de l’ensemble tirent la pratique de la variation du côté du jazz avec une inventivité réjouissante.

Les chansons et les danses d’origine populaire des XVIe et XVIIe siècles sont souvent devenus des tubes sur lesquels des générations de musiciens ont glosé à l’envie, poussant toujours plus loin l’art de la variation à partir de basses obstinées reconnaissables par tous. Comme le musicien de jazz qui improvise à partir d’une grille d’accords, le musicien baroque s’empare des thèmes connus pour donner libre cours à son inventivité, selon les règles de la diminution proposées par les nombreux traités de l’époque.

Deux ensembles nous ont habitués à cette pratique portée à l’excellence : l’Arpeggiata de Christina Pluhar et les Witches menées par Pascale Boquet et ses amis. Cet enregistrement de l’ nous emmène dans le même monde sonore avec non moins de talent, et c’est une heureuse découverte. Les airs et les danses de Kapsberger, Merula, Rossi, Ortiz, Sanz, Milan, Soler… nous conduisent d’Italie en Espagne et du XVIe au XIXe siècle dans une ronde échevelée où souffle un grand vent de liberté. Comme se mélangent l’instrumentarium baroque (violon, violes, épinette, luth…) et les instruments médiévaux (chalumeau, vihuela, psaltérion…), l’ensemble mêle subtilement Orient et Occident avec l’intervention du ûd et du guzheng, une grande cithare chinoise. Certaines pièces originales, comme la Miltonetta, nous emmènent du côté d’une ambiance New Age, à grand renfort de percussions planantes. Et comme dans une jam session de jazz, les musiciens prennent alternativement la parole pour des solos plus développés auxquels ce répertoire se prête parfaitement. Un vrai régal !

Seule petite réserve : on peut regretter qu’aucun livret explicatif n’accompagne cet enregistrement. Mais on se laisse volontiers entraîner dans un monde onirique au-delà de toutes références musicologiques.

ONL1819-ResMusica728x90

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.