Pave_300x300_Resmusica

Honneur à Bach, Chopin et Verdi dans les contes de Marlène Jobert

À emporter, CD et livres Jeunesse, ResBambini

3 contes musicaux écrits et racontés par Marlène Jobert. Marlène Jobert, auteur et conteur. Charlotte Roederer, Régis Faller, Frédérick Mansot, Nancy Ribard, illustrations. Glénat Jeunesse. 96 pages. Dès 3 ans. 19,99€.

 

3 contes musicaux glénatMarlène Jobert présente un nouveau coffret issu de la collection « Contes et grandes musiques » qui met en lumière trois compositeurs de la période baroque et romantique. Les enfants découvrent ainsi quelques extraits de Bach, Chopin et Verdi au travers d’histoires qui plairont à tous les âges.

L’actrice raconte trois histoires inédites dont elle est l’auteure. Chacune est présentée dans un beau livre souple dont les nombreuses illustrations donnent vie aux personnages et éclairent le contexte des sujets évoqués. Les histoires sont plaisantes, même si l’on peut parfois anticiper leur dénouement. Certains personnages un peu caricaturaux confirment cependant leur pouvoir comique sur le public jeunesse. Chaque histoire est contée avec beaucoup de douceur, et Marlène Jobert s’applique à explorer toute la gamme de l’expression en nuançant sa voix de manière appropriée aux différents passages. Le pari est gagné : elle parvient à captiver ses petits auditeurs, qui sont tenus en haleine durant toute la narration.

Par le biais du fantastique, l’auteure fait découvrir aux enfants certains traits caractéristiques des courants musicaux présentés et souvent méconnus du jeune public. Ainsi, dans Une nuit bizarre, bizarre, les instruments de l’ère baroque (orgue, cordes frottées, clavecin) s’animent au fil de l’histoire et sèment une atmosphère intrigante, presque angoissante. Les petites oreilles s’émerveillent de ces sons nouveaux. Des extraits du Prélude, Toccata et Fugue et de concertos, ainsi que des arrangements créés pour l’histoire viennent soutenir le texte et enrichir l’intrigue. Dans la seconde histoire, une Valse, un Prélude et une Polonaise de Chopin viennent éveiller le jeune Frédérik aux douces sonorités du piano. Le dernier conte, inspiré de Charles Dickens, rassemble voyage dans le temps et travail sur soi, accompagné d’extraits d’airs célèbres extraits de La Traviata, Nabucco ou encore Rigoletto.

On regrettera que certains extraits soient un peu courts, même si le rapport texte/musique semble équilibré pour un jeune public. Ce recueil musical parvient néanmoins à mettre en avant le côté magique de la musique qui, au gré d’une rencontre parfois fortuite, peut faire naître de véritables vocations. Peut-être en sera-t-il de même chez les petits lecteurs ?

ONL1819-ResMusica728x90

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.