ADN Baroque2 Klarthe

Les rêves érotiques de Mette Ingvartsen

Danse , La Scène, Spectacles Danse

Paris. Centre Georges Pompidou. 22-III-2018. Mette Ingvartsen : 21 Pornographies. Concept, chorégraphie et performance : Mette Ingvartsen. Lumières : Minna Tiikkainen. Création sonore : Peter Lenaerts. Scénographie : Mette Ingvartsen, Minna Tiikkainen. Dramaturgie : Bojana Cvejic. Directeur technique : Hans Meijer. Assistant à la chorégraphie : Dolores Hulan. Assistant à la production : Manon Haase, Elisabeth Hirner. Technicien son : Adrien Gentizon. Management : Kerstin Schroth

La chorégraphe et performeuse danoise poursuit dans 21 Pornographies l’exploration des thèmes de la sexualité et de l’érotisme dans un solo subversif et performatif.

Pour ce solo, dans lequel elle est entièrement nue, fait confiance à la puissance subversive du verbe. Sa voix, amplifiée par un micro HF, nous plonge au chœur d’un récit érotique de fiction, sophistiqué et pervers, dans lequel on croit reconnaître des personnages d’un autre siècle.

Si les événements et les actions décrits par l’interprète nous importent peu, la présence de la danseuse donne chair à ces mots parfois crus, à ces descriptions parfois obscènes, le tout avec un parfait détachement. C’est cette froideur clinique, cet apparent détachement, ponctué de séquences de danse intensives, qui donnent tout son sel au solo de Mette Ingvartsen.

Après to come (extended) récemment donné au Centre Pompidou, elle poursuit avec 21 Pornographies sa recherche sur la sexualité et la pornographie entamée avec 69 Positions en 2014 et 7 Pleasures en 2015. Ce travail étonnant et singulier attire un large public qui n’est ni voyeur ni curieux. Il ressort de la présence intense de Mette Ingvartsen le sentiment d’une vision contemporaine du corps, de ses désirs et de sa façon d’être en scène.

Crédit photographique : © Marc Domage

Banniere-clefsResMu728-90

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.