ADN Baroque2 Klarthe

Julie Fuchs exclue pour cause de grossesse

L’Opéra d’État de Hambourg (Staatsoper Hamburg) exclut de la production de La Flûte enchantée où elle devait incarner Pamina, en argumentant que l’intégrité artistique de la production ne pouvait être maintenue avec une chanteuse enceinte de quatre mois. Cette production est signée par une femme, la jeune metteuse en scène de théâtre allemande, .

La soprano française, récemment entendue à Paris dans Alcina de Haendel au TCE et dans Le Comte Ory à l’Opéra Comique, chantera à Zurich en juin, comme elle l’a déclaré hier sur son compte Facebook : « Comme vous pouvez l’imaginer, je suis très déçue car je me sens vocalement et physiquement en forme. Je suis tout à fait déterminée à remplir mes contrats comme prévu et annoncé précédemment. J’avais hâte de faire mes débuts dans ce rôle, et de chanter pour vous tous à Hambourg. Mes excuses à ceux d’entre vous qui ont déjà acheté des billets. Bien que je respecte la vision artistique du théâtre, je suis attristée que nous n’ayons pas pu trouver une solution pour tenir compte de cette légère différence physique qui n’affecte pas mes performances vocales ou artistiques. J’aurais voulu trouver des ajustements pour pouvoir chanter dans cette production comme prévu. Comme c’est le cas pour la plupart des femmes, au cours de ce deuxième trimestre de grossesse, j’ai le plaisir de vous dire que je me sens pleine d’énergie et que mes médecins me trouvent en parfaite santé. J’ai hâte de revenir sur la scène en juin pour Poppée à l’Opernhaus Zürich ».

 

 

Banniere-clefsResMu728-90

Mots-clefs de cet article
  • violetta

    Une décision surprenante si elle n’est vraiment motivée que par des considérations esthétiques.
    Il y a deux ans à Aix, Devieilhle a chanté enceinte et ça n’a gêné personne.

  • Musicasola

    Il est important de préciser qu’il s’agit d’une reprise (d’une production très mal reçue à sa création) : l’Opéra de Hambourg justifie cette décision (que je trouve malgré ces explications inacceptable) par les exigences scéniques (presque acrobatiques) qu’elle pose à l’interprète de Pamina ; il ne s’agit donc pas d’une metteuse en scène qui refuserait de travailler avec une chanteuse enceinte, mais bien d’une décision de la direction de l’Opéra (il n’est même pas sûr que Jette Steckel ait eu son mot à dire). Il me semble que, sans avoir vu la production, on aurait pu remplacer Pamina par une actrice pendant les passages difficiles en faisant chanter le rôle depuis le bord de scène comme cela se fait lorsqu’un chanteur doit être remplacé en urgence !

Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.