bandeau Res Musica

Décès du violoniste Herman Krebbers

Le violoniste est décédé le 2 mai à l’âge de 95 ans. Né à Hengelo aux Pays-Bas, Krebbers étudie à Amsterdam dans la classe d’Oskar Back. Enfant prodige, il se produit en tournée en Europe et en Amérique à partir de neuf ans. En 1943, il fait ses débuts avec l’Orchestre royal du Concertgebouw, et devient le violon solo de cette formation en 1962 (poste qu’il occupe jusqu’en 1980), en laissant avec elle un grand legs discographique, avec les plus importants chefs d’orchestre de son époque au pupitre, dont , avec qui il enregistre pour Philips – en tant que soliste – les concertos de Beethoven et Brahms, ainsi que . La coopération de celui-ci avec l’Orchestre royal du Concertgebouw et Krebbers donne naissance à la référence discographique de la Shéhérazade de Rimski-Korsakov.

Parallèlement, Krebbers mène une carrière de soliste et de chambriste. Pour ses exécutions des concertos pour violon de Beethoven, Mozart et Brahms avec l’Orchestre royal du Concertgebouw, il reçoit un disque d’or, et pour l’interprétation de deux concertos pour violon de Haydn, il se voit décerner le prix Edison. Il enregistre également d’autres pièces pour violon de Paganini, Dvořák, Viotti, Bruch, Vieuxtemps, Bach, Vivaldi, Saint-Saëns et Ravel.

Un accident en 1979 le contraint à limiter ses activités solistes. Il acquiert une renommée mondiale pour les cours qu’il donne au Conservatoire Sweelinck à Amsterdam et à l’Institut Robert Schumann de Düsseldorf, où il forme certains des violonistes contemporains importants, dont André Rieu, et Szymon Krzeszowiec.

Il est juré de concours internationaux de violon, comme le Concours Wieniawski à Poznań, ARD à Munich, Menuhin Festival à Folkstone, également à Tokyo, Londres, Bruxelles, Gênes, Verceil, Genève, Vienne, Augsbourg, Helsinki, Pretoria et bien d’autres. En 1996, il est président du jury du Concours international de violon « Leopold Mozart » à Salzbourg.

Il dirige des classes de maître au Japon, au Canada, en France, en Espagne, en Afrique du Sud, en Angleterre, en Belgique, en Allemagne, en Italie et aux Pays-Bas. En reconnaissance de sa vie musicale aux Pays-Bas, il reçoit le titre d’Officier de l’ordre d’Orange-Nassau. (MC)

Baniere-clefsResMu728-90-2b

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.