ADN Baroque2 Klarthe

Féminité et sauvagerie, Lisbeth Gruwez au NTM

Danse , La Scène, Spectacles Danse

Montreuil. Nouveau Théâtre de Montreuil. 17-V-2018. Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis. Lisbeth Gruwez : The Sea Within. Première mondiale. Conception, chorégraphie : Lisbeth Gruwez. Création sonore : Maarten Van Cauwenbergue, Elko Blijweert, Bjorn Eriksson. Interprètes : Aridana Gironès Mata, Charlotte Petersen, Cherish Menzo, Dani Escarleth Pozo, Francesca Chiodi Latini, Jennifer Dubreuil, Natalia Pieczuro, Sarah Klenes, Sophia Mage, Chen-Wei Lee. Dramaturgie : Bart Meuleman. Répétiteur : Lucius Romeo-Fromm. Création lumières : Harry Cole. Scénographie : Marie Szersnovicz. Directeur technique : Thomas Glorieux. Manager : Arnaud Vanrafelghem. Communication : Daan Borloo

theseawithincdannywillemsdw-21369En ouverture des Rencontres chorégraphiques internationales de Seine-Saint-Denis, propose à Montreuil The Sea Within, une véritable bombe 100 % féminine, d’une insolente sensualité.

Le phénomène MeToo aurait-il lui aussi touché la danse ? Ces dix jeunes femmes puissantes, mises en mouvement par , n’ont besoin de personne pour les défendre. Simulant tantôt une attention extrême, tantôt une agressivité feinte, à la manière de Robert de Niro dans Taxi Driver, elles sont plus que de bons petits soldats du féminisme, de véritables héroïnes.

Ondoyant lentement comme des algues dans le premier tableau de ce nouveau spectacle, The Sea Within, elles se muent progressivement en amazones échevelées, guerrières et lutteuses, ou en ondines sorties des eaux. Sur une moquette rase couleur saumon, elles glissent pied nus sur la création sonore pilotée par Maarten Van Cauwenbergue, partenaire artistique de longue date de Lisbeth Gruwez.

Totalement humaines, ces jeunes femmes d’aujourd’hui présentent un portrait de groupe contemporain d’une saisissante acuité et d’une grande force. L’engagement maximal des danseuses, leurs corps habités et leurs visages irradiants forment un halo fascinant et magnétique.

Chorégraphiquement, en alternant lenteur et vitesse, en faisant évoluer le groupe des danseuses comme un corps vivant, une forme organique, Lisbeth Gruwez crée une vague iridescente qui nous emporte et nous submerge par son intensité.
Par son harmonie et sa puissance, sa sensualité aussi, The Sea Within serait une sorte de pendant 100 % féminin à la pièce de Christian Rizzo créé en 2014, d’après une histoire vraie. Une belle référence…

Crédit photographique : © dannywillemsdw

Banniere-clefsResMu728-90

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.