Gautier-pour-Resmusica-728x90 Optimized

Solistes de l’EIC et Clément Lebrun : des cuivres ludiques mais subtils

La Scène, ResBambini, Spectacles Jeune public

Paris. Philharmonie, Le Studio. 27-V-2018. Œuvres pour cuivres de Luciano Berio (1925-2003), Samuel Scheidt (1587-1654), Jacob Druckmann (1928-1996), Giovanni Gabrieli (1554-1612), Rolf Gehlhaar (né en 1943), Johann Strauss (1804-1849), Jean Bellon (1795-1869), Johannes Ockeghem (1420-1497), Wolfgang Rihm (né en 1952), Iannis Xenakis (1933-1997), Igor Stravinski (1882-1971), Elliott Carter (1908-2012). Solistes de l’Ensemble Intercontemporain. Clément Lebrun, présentation

Au fil des cuivres 2Avec Au fil des cuivres, voici un concert en famille de très haute tenue des solistes de l’ qui parcourent tous les registres et les styles possibles de leurs instruments, quand ils ne s’essaient pas au tuyau d’arrosage pour découvrir de nouveaux sons. Ils sont emmenés par , qui parvient à diriger petits et grands pour des moments d’improvisation collective, alternant avec l’écoute d’œuvres contemporaines ou très anciennes, rapprochées par leur recherche sur les sonorités et les timbres.

Dimanche, 9h30. La Philharmonie est évidemment plus calme que les soirs de grands concerts, mais quelques parents courageux arrivent, leurs enfants à la main, pour assister à l’atelier d’initiation qui précède le concert en famille. Échauffements, vocalises, présentation de quelques-unes des œuvres données en fin de matinée, essais de rythmes collectifs ou chanson en imitation des extraits entendus, puis jeux avec les instruments, sur le principe défini par pour son combat entre Linos et Apollon : c’est une pédagogie très active qui est proposée. Les enfants, intéressés parce qu’ils débutent l’apprentissage d’un des instruments présentés, interviennent volontiers.

Après une pause, rendez-vous à 11h au Studio, avec de nombreux autres parents et enfants, majoritairement de moins de dix ans, où nous attend une belle installation des cuivres, élégamment répartis dans l’espace. , excellent présentateur du début à la fin, arrive avec un caddy rempli de tuyaux de toute sorte pour une démonstration de ce que peuvent en faire les bouches très entraînées des cinq formidables solistes de l’. Entre les œuvres commentées avec finesse et vivacité pour intéresser petits et grands, le public, après une initiation aux trois « buzz » des lèvres qui produisent le son des cuivres, est à plusieurs reprises dirigé par Clément Lebrun grâce à des gestes simples issus du sound painting, parfois en dialogue avec les solistes.

Des œuvres courtes ou des extraits se succèdent, souvent en quintette, mais avec différents types de chaque instrument et des changements de timbre créés par les sourdines, présentées avec humour. , même spatialisé, ne sonne pas comme dans Saint-Marc de Venise, mais les recherches « d’autres voix » de Jacob Druckmann, celles de Rolf Gelhaar sur l’intérieur des instruments ou encore de qui fait parler le trombone, sont plus en phase avec l’Intercontemporain. au cor, avec sa précision et sa subtilité, mais aussi son flegme décontracté, , remarquable au trombone et par ailleurs compositeur apprécié, un des plus anciens de l’EIC avec , qui nous régale au tuba ou lui aussi au trombone, , trompettiste brillant de la nouvelle génération de l’EIC et enfin le très jeune qui donne à sa trompette de belles sonorités, mettent tout leur savoir-faire musical au service des œuvres, bien au-delà de la visée pédagogique et ludique du concert.

Crédits photographiques : © Ensemble Intercontemporain

ONL1819-ResMusica728x90

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.