Resmusica_728x90mm - Cello players

Le Catalogue d’Oiseaux de Messiaen par Pierre-Laurent Aimard

À emporter, CD, Musique de chambre et récital

Olivier Messiaen (1908-1992) : Catalogue d’Oiseaux. Pierre-Laurent Aimard, piano. 3 Hybrid SACD + bonus DVD PentaTone. Enregistré en août 2017 à Berlin, Saal 1, Funkhaus. Durée totale : 2:32:51

 

51NPw4LfhZL._SS500Chaque parution discographique de est en soi un événement, tant cet interprète et musicien d’exception met d’exigence et de profondeur à nous transmettre la musique qu’il joue. À plus forte raison lorsqu’il s’attaque au Catalogue d’Oiseaux d’, une musique qu’il commence à lire dès l’âge de douze ans, aux côtés d’Yvonne Loriod. Avec un DVD en bonus, où le pianiste et passeur fait une remarquable présentation de l’œuvre, ce sont quelques plumes de volatiles, aussi authentiques qu’inattendues, que l’on découvre à l’ouverture de ce luxueux coffret.

Le Catalogue d’Oiseaux (1956-1958) est une somme pianistique de deux heures trente de musique, venant après Le Réveil des Oiseaux et Les Oiseaux exotiques conçus quant à eux pour piano et orchestre. Il compte sept livres réunissant treize espèces différentes, avec, comme axe central, le 4ᵉ livre. Celui-ci ne comprend qu’une seule pièce, La Rousserolle effarvatte, d’une durée de trente et une minutes, où Messiaen suit les heures d’une journée, du milieu de la nuit au milieu de la nuit suivante. Écrit à une période très douloureuse de son existence, le Catalogue d’Oiseaux n’est certainement pas l’œuvre « objective » que son titre laisse entendre. « Messiaen a exprimé tout ce qu’il avait à exprimer » souligne dans le DVD, puisant dans la nature et ses manifestations sonores et visuelles la source de son matériau de composition et le fondement de ses thèmes spirituels.

« Chants d’oiseaux des provinces de France », sous-titre le compositeur. « Chaque soliste est présenté dans son habitat, entouré de son paysage et des chants des autres oiseaux qui affectionnent la même région », précise-t-il encore. Le livret du CD donne à lire ses « Préfaces » écrites pour chaque soliste. Elles sont un guide d’écoute pour l’auditeur en même temps qu’une description poétique voire exaltée de chaque oiseau et des régions visitées, s’agissant des reliefs puissants et austères des Hautes-Alpes où Messiaen aimait résider (Le Chocard des Alpes, La Buse variable…), de la « joie de la mer bleue » sur la côte vermeille (Les Traquets stapazin et rieur, le Merle bleu…), des étangs et des marais de la Sologne (La Rousserolle effarvatte) ou de la « désolation des paysages marins » de l’île d’Ouessant (Le Courlis cendré) sur lequel le compositeur referme à dessein son Catalogue.

Autant de couleurs et d’éclairages sur le clavier de Pierre-Laurent Aimard, de résonance sous ses doigts et d’énergie (elle s’entend dans la merveilleuse captation de Tobias Lehmann) servent l’imaginaire sonore du compositeur synesthète, invoquant cymbales, clavecin mêlé de gongs, trombones et autre gamelan au sein de ses commentaires. La palette des timbres est infinie pour embrasser l’univers de la gent ailée (quelques soixante dix-sept oiseaux sont répertoriés), du son mat au plus cristallin, des blocs d’accords hiératiques aux grappes de notes sensuelles, dans une gradation d’intensités, une volupté de la résonance et une conception temporelle éminemment contrôlées par le pianiste : tel ce « grillottement » de la Locustelle, qui semble ne jamais finir (une trame continue au seuil du registre aigu de l’instrument dans La Rousserolle effarvatte) où Messiaen « donne une substance au silence de midi […] et nous fait vivre une expérience d’un temps nouveau » selon les termes de Pierre-Laurent Aimard. C’est cette radicalité de l’écriture et ce piano inouï que notre interprète défend, avec une conviction et un talent inégalés.

tous les dossiers(1)

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.