Resmusica_728x90mm - Cello players

Verbier Festival, la fête des nations

Gergiev.01Rangés les crampons, repliés les maillots, roulés les drapeaux des nations, bues les ultimes bières, dévorés les derniers paquets de chips, le 15 juillet prochain, le Mondial de Football aura couronné son champion. Il ne restera que trois petits jours pour passer d’une fête à l’autre. L’autre fête, c’est bien évidemment le Verbier Festival qui, cette année, célèbre son vingt-cinquième anniversaire.

Là aussi les nations seront présentes. Et plus nombreuses qu’en Russie. Entre les orchestres des jeunes, celui de chambre et le grand orchestre, ce sont quelque trente-six nations différentes qui sont représentées au sein de ses ensembles (quatre de plus qu’au Mondial de Football !) Quant aux musiciens de ces orchestres, ils sont 300 (huit de moins que les footballeurs sur les terrains russes.) Mais la différence majeure, c’est qu’au Verbier Festival, pas d’internationalisme outrancier. Certes, les musiciens jouent dans trois équipes différentes mais elles n’ont aucun antagonisme nationaliste. Elles ne poursuivent qu’un seul but : Faire de la musique. De la musique pour la sublimer et pour mettre en valeur le soliste qui sera devant eux.

Et des solistes, cette vingt-cinquième édition en a réuni une palette jusqu’ici jamais égalée. Ni en nombre, ni en qualité. En tête de liste les chefs, dont il faut saluer le russe qui, s’il est devenu un habitué de Verbier s’érige depuis cette année en directeur musical du Verbier Festival Ochestra à la suite de . Comme à son habitude, Gábor Takács-Nagy dirigera le Verbier Chamber Festival Orchestra. Parmi les autres baguettes à se succéder sur les podiums du festival, on note celles de Christoph Eschenbach, de , de l’étoile montante Alain Altinoglu, de , d’, du bouillant et de l’extraordinaire .

Une telle brochette de chefs d’orchestre ne pouvait se justifier qu’avec des solistes tout aussi prestigieux. Ainsi le piano verra s’asseoir à son clavier en solo Evgueny Kissin, Grigory Sokolov et . Accompagnés par des orchestres ou des formation de chambre, l’étrange roumain , le forcené russe , le délicat András Schiff et la jeune, belle et talentueuse chinoise Yuja Wang. Le violon n’est bien sûr pas oublié avec le formidable , et les prestations en solo des deux violonistes russes Ilya Gringolts et Maxim Vengerov.

capucon.trifonov.kavakos.01
Oublierait-on la voix que la soprano sud-africaine nous rappelerait à son bon souvenir (celui de la sensation qu’elle avait produite lors du Verbier Festival de 2014), tout comme les chanteurs qui seront sur la scène pour cette Adriana Lecouvreur de Cilea que dirigera . Comme d’autre part, les surprises que réservent les chanteurs qui pendant la durée du festival préparent en académie un Rigoletto de Verdi.

Un programme immense s’articule autour de cette vingt-cinquième année du festival de Verbier. Ouverture des feux le 19 juillet avec le concert d’ouverture où le violoniste Daniel Lozakovich, le pianiste et la soprano seront accompagnés par le Verbier Festival Orchestra sous la baguette de Valery Gergiev. Jusqu’au 5 août, le village de Verbier résonnera de musique tous les jours de trois concerts (au moins) sans compter les « masters classes », les répétitions d’orchestre et autres animations culturelles qui rempliront l’air des montagnes valaisannes.

Pour fêter dignement les 25 ans du festival, la scène de la Salle des Combins accueillera en une même soirée le 25 juillet les plus grandes vedettes de la musique classique avec entre autres les pianistes , Sergei Babayan, Lisa Batiashvili, , Evgeny Kissin, , , , Yuja Wang, András Schiff, les violonistes Janine Jansen, , Maxim Vengerov, Ilya Gringolts, , les altistes Gérard Caussé, , les violoncellistes , , le baryton basse Thomas Quasthoff pour un mega concert qui devrait porter les mélomanes jusqu’aux sommets de la musique.

Hâtez-vous, quelques concerts affichent déjà complet !

Crédits photographiques : Valery Gergiev © Aline Paley,Evgueny Kissin © Nicolas Brodard, Kavakos/Trifonov/Capuçon © Nicolas Brodard

Verbier Festival, du 19 juillet au 5 août 2018

Baniere-clefsResMu728-90-2b

Mots-clefs de cet article
Reproduire cet article : Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à le faire savoir sur votre site, votre blog, etc. ! Le site de ResMusica est protégé par la propriété intellectuelle, mais vous pouvez reproduire de courtes citations de cet article, à condition de faire un lien vers cette page. Pour toute demande de reproduction du texte, écrivez-nous en citant la source que vous voulez reproduire ainsi que le site sur lequel il sera éventuellement autorisé à être reproduit.