À emporter

carlos kleiber mahler Ws

Mahler par Kleiber à Vienne

Le Chant de la Terre dirigé par Carlos Kleiber connaît ici sa première parution officielle et définitive. Cette captation du Chant de la Terre, à Vienne, en 1967, est un morceau d’Histoire. C’est en effet la seule fois que le génial Carlos Kleiber se confrontait à une partition du compositeur. Par ailleurs, ce témoignage rend compte des débuts de la reconnaissance autrichienne de Mahler et son entrée progressive au répertoire. ...
château des pianos

Une aventure merveilleuse en compagnie de vieux pianos

Le voyage initiatique de Rémi, jeune pianiste, en compagnie des grands maîtres de musique du passé et de leurs pianos qui lui apprennent ce qu’est la création musicale. Le jeune Rémi fuit, accablé par le trac, le lendemain il doit passer un concours d’entrée au Conservatoire de musique. Il se dit qu’il ne sera pas un vrai musicien. Il marche par hasard, les yeux embués de larmes, quand soudain, il ...
81iLcZ-JtaL._SL1400_

Anna Netrebko se mesure à Richard Strauss

En 2012, à Salzburg, Daniel Barenboim avait accompagné Anna Netrebko dans un récital composé exclusivement de mélodies russes. Cette fois, elle le suit en territoire germanique interprétant les Quatre derniers Lieder de Richard Strauss. Anna Netrebko ne cesse de surprendre. Deux mois à peine après sa première Lady Macbeth au Staatsoper de Munich, et juste avant de reprendre ce même rôle au MET de New York, elle interprète à Berlin ses ...
4793922

Barenboïm-Argerich, les dieux sont fatigués

Bien sûr, on comprend l’enthousiasme des heureux élus qui ont pu assister à cette mémorable rencontre à la philharmonie de Berlin entre Martha Argerich et Daniel Barenboim, deux légendes du piano, argentines l’une et l’autre de surcroît, qui jusque là n’avaient guère joué ensemble. Pourtant les deux natifs de Buenos Aires se connaissent depuis l’enfance. Mais à la froide audition du CD, en faisant abstraction du caractère exceptionnel de ces retrouvailles, le ...
mes+2gallimard

Mes plus belles musiques classiques, volume 2

Une nouvelle anthologie de musique classique chez Gallimard Jeunesse. Après Mes plus belles berceuses classiques, voici une véritale suite à Mes plus belles musiques classiques. Les extraits musicaux sont toujours de qualité (notamment des catalogues Naxos et Hyperion) et découpés de façon respectueuse. Il y a même un peu de musique baroque sur instruments anciens. Sans que cela soit dit, ce second volume paraît s'adresser à des enfants qui sont déjà plus ...
ba zimmermann kh steffens

Karl-Heinz Steffens et les modernistes

L'ex virtuose de la clarinette Karl-Heinz Steffens s'offre deux belles cartes de visite qui sortent des sentiers battus. Ancien virtuose de la clarinette et ex chef de pupitre de l’instrument au Philharmonique de Berlin de 2001 à 2007, Karl-Heinz Steffens s’est converti dans à la direction d’orchestre.  Au pupitre de sa Philharmonie allemande de Rhénanie Palatinat de Ludwigshafen, il affronte deux modernismes musicaux des plus exigeants : ceux de Luigi Dallapiccola ...
Santon

Chantal Santon-Jeffery entre Purcell et Charpentier

Une passionnante passerelle entre deux cultures moins antithétiques qu’il n’y paraît. Si l’on a souvent fait le lien entre Purcell et Lully, notamment en opposant la musique scénique des deux compositeurs, on a moins pensé à associer la musique de l’Anglais avec la production de Marc-Antoine Charpentier, son presque contemporain. C’est aujourd’hui l’option esthétique de cet intéressant CD que de mettre en parallèle des airs des deux musiciens au cours d’un ...
naxos villa lobos 10

Tout le Brésil dans une symphonie

L’Orchestre de São Paulo dirigé par Isaac Karabtchevky magnifient la symphonie n°10 de Heitor Villa-Lobos.  L’Orchestre de São Paulo  poursuit son exploration symphonique de Villa-Lobos dont nous avions beaucoup aimé le premier volume. Cette nouvelle parution est consacrée au magnum opus de ce corpus : la symphonie n°10 sous-titrée « Amerindia ». Oratorio symphonique, avec ses deux solistes, son chœur et son grand orchestre, elle résulte d’une commande de la ville de São Paulo à ...
paco

L’orchestre et la fanfare avec Paco

Deux petits livres sonores très réussis chez Gallimard Jeunesse. Encore une bonne contribution des Editions Gallimard Jeunesse à l'amusement musical des jeunes. L'ambition se limite ici à faire découvrir les instruments, mais c'est très bien fait. Les courts extraits sonores sont de bonne qualité, mais aussi rigolos. Les dessins le sont aussi. Dans Paco et la fanfare, les enfants apprécieront les sons jazzy des cuivres et des percussions. Dans Paco et l'orchestre, ...
chandos-halvorsen

Excellente anthologie Halvorsen

L'essentiel de l’œuvre orchestrale de Johan Halvorsen (1864-1935) sous la direction du  toujours boulimique Neeme Järvi. Ce beau petit coffret rassemble quatre CDs parus précédemment séparément entre 2010 et 2012, et regroupant ce qui semble être l’essentiel de l’œuvre orchestral de Johan Halvorsen (1864-1935). C’est le toujours boulimique Neeme Järvi, à qui nous devons tant de découvertes, qui dirige l’ensemble de main de maître. Que connaissons-nous donc du Norvégien Johan Halvorsen, hormis ...
71rCHF8KK2L._SL1500_[1]

Maazel, Les années Cleveland ou l’éloge de la virtuosité

Lorin Maazel fut titulaire de l'orchestre de Cleveland de 1972 à 1982. Il laisse un copieux héritage discographique que Decca regroupe dans un passionnant coffret de 19 CD , qui éclaire bien les orientations stylistiques du chef américain et met en évidence ses idiosyncrasies caractéristiques. Hormis une intégrale des symphonies, ouvertures et variations de Brahms, certes superbe instrumentalement mais assez peu habitée, on retrouve surtout le goût pour la rutilance sonore et ...
ondine berio lintu

Berio fondamental

L’oeuvre orchestrale de Luciano Berio connait un succès discographique plutôt conséquent par rapport à celle de ses collègues de l’avant-garde d’alors. Cependant, cette présence éditoriale se base principalement sur ses collages et orchestrations (comme Rendering d’après Schubert), domaine d’excellence du génie italien ou sur la célèbre Sinfonia, manifeste très soixante-huitard des ambitions de la jeunesse musicale d’alors.  La Sinfonia, connaît ici sa cinquième version au disque (si l’on se réfère à ...
Fukuma Dumka

L’âme russe de Kotaro Fukuma

À chaque nouveau disque, Kotaro Fukuma change de registre, comme pour explorer un univers inconnu. Après Schumann, Takemitsu, Albéniz, Debussy et Chopin, pour ne citer que les plus récents, il s’attaque à la musique russe, et avec des morceaux « poids lourds » tels les Tableaux d’une Exposition et Islamey. Pour les amateurs du piano, Kotaro Fukuma est une valeur sûre : technique éblouissante, sang-froid sur scène mais aussi une interprétation passionnée et passionnante, ...
Sweelinck-Ma-jeune-vie-a-une-fin-Sebastien-Wonner

Sébastien Wonner propose Sweelinck au clavecin

Quatorze pièces diverses pour le clavier composées par celui qui fut nommé « l’Orphée d’Amsterdam », sont ici proposées de manière originale au clavecin par Sébastien Wonner. Véritable faiseur d’organistes, Jan Pierterszoon Sweelinck, occupe une place fondamentale dans les Flandres au tournant du XVII° siècle. A sa tribune de la Oude Kerk d’Amsterdam, il produit une œuvre considérable pour orgue, où se mêlent à la fois ce que l’on a coutume ...
hotjazz_svatopluk_havelka

Svatopluk Havelka, compositeur tchèque

Une redécouverte majeure du patrimoine tchèque. Cet album de deux disques répare une injustice en rééditant enfin en CD des gravures antérieures parues uniquement en microsillons Supraphon, d’un compositeur tchèque parmi les plus attachants de la seconde moitié du XXe siècle : Svatopluk Havelka (1925-2009). C’est d’ailleurs grâce à son fils, Ondřej Havelka, acteur, directeur et chanteur swing de jazz associé aux Melody Makers tchèques, et au producteur Lukáš Herink, que nous ...