Aller + loin

louise_moaty2

L’Empereur d’Atlantis, l’opéra de Terezin le « ghetto vitrine »

« La musique finit par être obsédante, on voudrait ne pas avoir cette musique si belle » RM & Témoigner : Comment vous êtes-vous décidée à monter L’Empereur d’Atlantis ? Louise Moaty : La première fois que j’en ai écouté un enregistrement, j’ai trouvé cette œuvre magnifique. Sa grande beauté instrumentale, la puissance poétique du livret, la présence d’images très fortes, leurs couleurs, les étonnantes envolées lyriques, m’ont énormément touchée. C’était un choc esthétique. Il se ...
pugno vign

Raoul Pugno (1852-1914) défenseur de Grieg

La formation du musicien Né à Montrouge dans la proche banlieue parisienne (Hauts-de-Seine) le 23 juin 1852, Raoul Pugno est le fils d’un  émigré d’origine italienne, musicien sans grande envergure, employé aux éditions musicales Wintringer  qui, néanmoins, assure les débuts de sa formation bientôt  renforcée par Joséphine Martin. Puis, l’enfant fréquente pendant quelques mois  l’Ecole Niedermeyer de Paris où il côtoie Gabriel Fauré et André Messager. Et ce, grâce à l’aide financière ...
segerstam_photo1-362x176

Leif Segerstam : 70 ans

Cet anniversaire nous rappelle le concert du jeudi 7 juin 2001 au Théâtre des Champs-Elysées de Paris. L’Orchestre  National de France avait programmé en création mondiale la Symphonie n° 48 de Leif Segerstam et Kullervo, la symphonie pour soprano, baryton, chœur d’hommes et orchestre, op. 7, de Jean Sibelius. Quelles particularités justifient cette réminiscence ? La symphonie  fut jouée par un orchestre sans chef  tandis que l’immense œuvre de Sibelius brilla de mille ...
vadim repin 2014

Vadim Repin, à l’heure du transsibérien

« Ma mère, qui habite toujours Novossibirsk, est fière de moi » ResMusica : Pourquoi avez-vous initié un festival ? Vadim Repin : Novossibirsk est ma ville natale. Il y a des gens là-bas qui m'ont demandé, il y a déjà plusieurs années, de fonder un festival. J'avais toujours dit non parce que je ne pensais pas que le bon moment était venu et toutes les conditions n’étaient pas réunies.  Maintenant Novossibirsk possède une nouvelle ...
istanbul state symphony orchestra

Menaces sur les institutions musicales turques

Quelles sont les raisons du projet qui menace les institutions musicales turques ? On nous dit que son objectif principal est d'établir un « Conseil des arts » en Turquie. Cet organisme - qui s'inspirerait de l'Arts Council England du Royaume-Uni –centraliserait et distribuerait les subsides pour tous les types de manifestations artistiques : que ce soit l'opéra, le ballet, la danse, le théâtre, les concerts symphoniques… Cependant, la communauté artistique de ...
catherine-hunold2

Bérénice, opéra en 3 actes d’Albéric Magnard (4) : entretien avec Catherine Hunold

Resmusica : Catherine Hunold, vous nous confiiez, il y a quelques mois, avoir trouvé dans le rôle de Bérénice "un véritable challenge vocal, un rôle écrasant non seulement par l’amplitude de sa tessiture mais aussi par sa charge émotionnelle". A quelques semaines des représentations tourangelles, comment évaluez-vous les difficultés techniques du rôle ? Catherine Hunold : Bérénice est un nouveau challenge par la longueur du rôle. Elle est quasiment en ...
ossonce

Bérénice, opéra en 3 actes d’Albéric Magnard (3) : entretien avec Jean-Yves Ossonce

ResMusica : Jean-Yves Ossonce, quatre ans après Le Pays de Ropartz - désigné en 2008 par le Syndicat professionnel de la critique comme meilleure production lyrique créée en province – et moins d'un an après une enthousiasmante reprise de la production marseillaise de L'Aiglon de Honegger et Ibert, vous mettez à l'affiche la tout aussi rare Bérénice de Magnard. Comment s'est passée votre rencontre avec la partition ? Jean-Yves Ossonce : ...
garichot

Bérénice, opéra en 3 actes d’Albéric Magnard (2) : entretien avec Alain Garichot

ResMusica : Alain Garichot, quatre ans après le Pays de Ropartz couronné en 2008 meilleure production lyrique en province, vous retrouvez l'Opéra de Tours pour une autre rareté du répertoire français : Bérénice de Magnard. Comment avez-vous découvert cet ouvrage ? Alain Garichot : J'en ignorai totalement l'existence ... De même pour Le Pays ! j'ai découvert ces deux oeuvres lorsque Jean-Yves Ossonce m'a proposé de les mettre en scène, pensant ...
magnard2

Bérénice, opéra en 3 actes d’Albéric Magnard (1) : introduction

Bérénice, tragédie en musique en trois actes d'après la tragédie de Racine, poème et musique d'Albéric Magnard (1865-1914) Baron, dans l'Oise, 3 septembre 1914, Albéric Magnard succombe dans l'incendie de sa maison provoqué par des soldats allemands. Franc-tireur, il s'était défendu seul, faisant de sa mort tragique un fait ni n'est ni de guerre ni de résistance. Il laisse à la postérité quatre symphonies, quatre pièces d'orchestre, de nombreux ouvrages de ...
Portrait_Meyer_13792_MEYER (2)

Dominique Meyer, un homme tranquille à Vienne

Angela Ghiorghiu et Massimo Giordano le mercredi, Norma Fantini le jeudi, Dinara Alieva et Rolando Villazon le vendredi... chantaient dans Adrienne Lecouvreur, Tosca, Eugène Oneguine, en mars 2014.... À la Wiener Staatsoper, le programme change chaque soir, avec sur scène les plus grands chanteurs du moment ! Tout semble parfaitement huilé dans cette grande maison d’opéra, et pourtant… Dominique Meyer, qui vient d’envisager la possibilité de démissionner, nous parle de la Wiener ...
benoit tiberghien2

Entretien avec Benoît Tiberghien, les futurs composés de la musique contemporaine

"Quand une vraie dynamique collaborative se passe [...] un public nouveau se forme, avec une vraie curiosité" ResMusica : "Bien entendu" est un festival sans être un festival. Comment le définiriez-vous ? Benoît Tiberghien : "Bien entendu" est un balayage sur un mois, sur tout le territoire national, de tout ce que les membres de "Futurs composés" organisent. C'est une mise en perspective de l'ensemble des actions menées, une façon de témoigner ...
gerard mortier L Venance

Gerard Mortier (1943-2014), toujours de l’avant

Gerard Mortier voit le jour à Gand, le 25 novembre 1943. Il est le fils d’un boulanger. Dans sa ville natale, et sous l’influence d’un des professeurs d’une sévère école secondaire, il découvre la littérature et le théâtre. Gerard Mortier étudie ensuit le droit, mais il penche déjà vers le monde de la culture et en particulier celui de la musique en étant particulièrement actif dans l’association des jeunes de ...
014-c-Exhibition Lauren Anderson en Odette, cliché J. Caldwell

Master Class de Lauren Anderson, étoile du Houston Ballet

ResMusica : Comment avez vous commencé à vous intéresser à la danse ? Quelques sont vos premiers rapports avec cet art ? Quel accueil y a t il eu dans votre entourage, votre famille, de cet intérêt ? Pourriez-vous évoquer pour nous, en quelques mots, votre apprentissage de la danse? Lauren Anderson : Mon père était Directeur adjoint du lycée du spectacle de Houston, High School for the Performing Arts. Il ...
La Voix : l'expo qui vous parle

La Voix, l’expo qui vous parle

La Cité des sciences et de l’industrie de Paris propose une exposition tout public qui aborde la voix sous tous les angles : anatomie, fonctionnement, transformation vocale, technique d’émission, voix parlées et chantés, histoire du chant occidental… La Voix : l'expo qui vous parle déploie 650 mètres carrés de l’espace en le divisant en trois sections : corps et voix ; expression et voix ; et voix et interprétation. La première partie nous renseigne sur le ...
thierrypecou2

Thierry Pécou, le compositeur du Tout-Monde

ResMusica : Vous avez été élève au CNSM dans les années 80, une période marquée par un certain dogmatisme esthétique. Quel a été votre cheminement personnel avant de trouver votre langage ? Thierry Pécou : Effectivement j’ai été au CNSM entre 1985 et 1990, à l’époque la dominance post-sérielle était très forte. J’ai forcément touché à ça, sans me sentir à l’aise, cela ne me corrspondait pas. Très rapidement j’ai été interpellé par d’autres ...