Histoire de la Musique

pugno vign

Raoul Pugno (1852-1914) défenseur de Grieg

La formation du musicien Né à Montrouge dans la proche banlieue parisienne (Hauts-de-Seine) le 23 juin 1852, Raoul Pugno est le fils d’un  émigré d’origine italienne, musicien sans grande envergure, employé aux éditions musicales Wintringer  qui, néanmoins, assure les débuts de sa formation bientôt  renforcée par Joséphine Martin. Puis, l’enfant fréquente pendant quelques mois  l’Ecole Niedermeyer de Paris où il côtoie Gabriel Fauré et André Messager. Et ce, grâce à l’aide financière ...
Odd Fellow Palace, Copenhague - Photo par The Heritage Agency of Denmark

Nielsen XXXIII : les Quatuors à cordes

Carl Nielsen confia au quatuor à cordes des pages de toute beauté où l’on retrouve beaucoup de traits de sa personnalité artistique et humaine. Ses quatre principaux quatuors à cordes élaborés entre 1887 et 1906 font apparaître les caractéristiques essentielles du musicien et du personnage lui-même, notamment une volonté de proximité physique et psychologique avec ses interprètes. Remarquons encore que son contemporain finlandais Jean Sibelius (1865-1957) a longtemps connu un sort ...
4558258071_ff8aaf0c65_zbb

Requiem de Jón Leifs, cinq minutes poignantes

« Dors, mon amour, sous la garde du Seigneur. Dors, ma chère fille. » Le 12 juillet 1947, Lif,  une belle jeune fille de 17 ans, sportive,  excellente nageuse, musicienne prometteuse, se baigna en mer comme presque tous les jours sur la côte est de la Suède où elle résidait avec sa mère et sa sœur Snót. Elle se noya accidentellement. Depuis peu, en 1944, elles avaient  fui l’Allemagne nazie en compagnie ...
Concert de Camille Saint Saëns à la salle Gaveau. Source : Bibliothèque nationale de France

Nielsen XXXII : Carl Nielsen à Paris

Premier séjour à Paris (1891) : la découverte de l’amour Avant son premier voyage d’études, rendu possible par l’obtention d’une bourse prestigieuse, le jeune Carl Nielsen n’avait jamais quitté son Danemark natal, et plus précisément son île de Fionie et la capitale du royaume, Copenhague, où il se rendit pour tenter l’aventure, à l’instar de son compatriote le plus célèbre du temps de sa jeunesse, Hans Christian Andersen. Son engagement récent comme ...
Love is all around - photo Mrugesh Karnik

Rendu riche mais pas célèbre par une musique d’amour à la Saint-Jean

La Nuit de la Saint Jean de Hugo Alfvén (1872-1960) Ouvrez plusieurs dictionnaires de musique à « Hugo Alfvén », vous y lirez invariablement que son œuvre la plus populaire s’intitule La Nuit de la Saint Jean (en suédois Midsommarvaka). Cette pièce pour orchestre est la première des quatre Rhapsodies suédoises composées par l’un des principaux compositeurs suédois de son époque, Hugo Alfvén (1872-1960). D’une durée de 13 minutes cette musique d’un seul ...
Photo Evan Leeson - Licence Creative Commons

Une rencontre pétillante avec Beethoven

Friedrich Kuhlau (1786-1832) Mon premier, chef de file de l’école musicale classique danoise, Friedrich Kuhlau, n’en est pas moins de naissance et de culture allemande, il est né près de Hanovre. Après une brillante formation à Hambourg sous l’autorité de  maîtres de la trempe de E.F.G. Schwenke et promis à une brillante carrière, son destin bascula pour des raisons politiques majeures. Refusant d’être enrôlé contre sa volonté dans l’armée de Napoléon, ...
violon belge

L’école belge de violon : vers l’universalisme

Si l’on devait déterminer le plus grand violoniste belge de tous les temps, ce titre reviendrait à  Eugène Ysaÿe (1858-1931). Né à Liège, le jeune virtuose attira l’attention de Vieuxtemps qui l’aida et qui le prit comme élève. Sa carrière débuta avant même la fin de ses études. Il s’implanta ensuite à Berlin, et fit des tournées en Scandinavie et Russie. Il posa ses valises à Paris où il devint, ...
François_Prume

L’école belge de violon : les fondateurs

u XIXe siècle et jusqu’au milieu du XXe siècle, les « écoles nationales » de violon présentent des caractéristiques différentes. De la Russie, à l’Italie, en passant par la Belgique naissante, il existe différentes manière d’envisager la technique et la sonorité de l’instrument. Pour le grand violoniste Tedi Papavrami, l’école franco-belge : « permit l’éventail le plus large de sonorités et d'articulations. Par conséquent c'était la plus apte à épouser le langage et le ...
Dagmar, Reine du Danemark, église de Ringsted

Nielsen XXXI: En hommage à Dagmar, reine du Danemark

Air populaire bohémien-danois, Paraphrase pour cordes, Fs 130, 1928 Alors que Carl Nielsen avait fourni un énorme effort pour composer un de ses derniers chefs-d’œuvre absolu, à savoir le novateur et visionnaire Concerto pour clarinette et orchestre, il s’attela à une partition nettement moins ambitieuse, une musique de circonstance, prouvant une fois encore sa capacité à produire coup sur coup des musiques impérissables et d’autres nettement plus abordables : Air traditionnel ...
Scène de marché à Odense, Danemark (Photo Bibliothèque Royale du Danemark)

Nielsen XXX : Carl Nielsen intime

Carl Nielsen était issu des couches sociales les plus modestes de la société. Septième enfant d’une fratrie de douze, fils d’un pauvre ouvrier agricole, peintre et musicien amateur,  il lui faudra franchir une à une les étapes qui le conduiront vers les sommets de la société danoise et de la culture européenne. D’abord simple apprenti, puis musicien militaire à Odense dès l’âge de 14 ans, il suivit une  progression qui ...
Blomdahl/Martinsson : Aniara, 1960. Photo : Musée national de l'art, architecture et design (Norvège))

La science-fiction inspire l’opéra, un novateur oublié !

Anaria, opéra de Karl-Birger Blomdahl (1916-1968) On  sera peut-être étonné d’apprendre qu’un compositeur du siècle dernier s’est emparé d’un sujet étonnamment moderne, un sujet de science-fiction inspiré directement par les derniers progrès technologiques de l’Humanité. Les intellectuels et les observateurs de l’époque, celle qui fait suite au Second Conflit mondial et se place à l’entrée de l’ère atomique, ont amplement commenté les risques encourus par l’homme raisonnable sur une Terre gouvernée ...
Photo : Hengill (Iceland), par Frederick W.W. Howell, Cornell University Library (ca 1900)

Nielsen XXIX: Saga-Drøm ou la Légende de Gunnar

Jean Sibelius au début de sa carrière avait composé une musique orchestrale intitulé En Saga. La composition initiale datait de   1891-1892 et sa version révisée fut réalisée en 1901-1902. En Saga ou Une Légende résultait de son contact intime, prolongé et itératif avec les vers de l’épopée nationale finlandaise, le Kalevala. Carl Nielsen quelques années plus tard composa Un Rêve de légende inspiré lui par d’autres sources, plus occidentales et nordiques, ...
Femme jouant du piano, vers 2006 (Archives New YorK Public Library)

Nielsen XXVIII : Les miniatures pour piano de Carl Nielsen

La production pour piano seul de Carl Nielsen se subdivise en deux catégories bien distinctes. Une première, non rigoureusement chronologique, propose des pièces de courtes durées assimilables à ce que l’on a coutume de qualifier de miniatures. L’autre se compose d’œuvres beaucoup plus consistantes et ambitieuses comme l’on n’en rencontre que très rarement chez les créateurs nordiques. Parmi les premières, on pourra citer essentiellement : Deux Pièces de caractère (1882-1883) ; ...
joachim_andersen2

Fonder l’Orchestre philharmonique de Berlin… et tomber dans l’oubli

Joachim Andersen (1847-1909) A Berlin en 1882 et malgré sa réelle renommée, la formation orchestrale de Benjamin Bilse se dispersa. Violoniste, chef d’orchestre et compositeur allemand (1816-1902), élève du Conservatoire de Vienne, Bilse avait joué jadis dans l’orchestre de Johann Strauss avant de fonder cette formation en 1867. Plusieurs tournées   avaient conduit l’orchestre à Saint-Pétersbourg, Riga, Varsovie, Amsterdam, Vienne et à l’Exposition Universelle de Paris en 1867. Là, Johann Strauss II ...
021b

Les Danois XVIII: Musiques danoises pour les ballets de Bournonville

Qui était August Bournonville ? Toutes ces partitions n’auraient pas vu le jour sans la stimulation exercée des années durant par August Bournonville, authentique architecte de ces spectacles qui firent sa gloire mais aussi celle des ballets danois et des danseurs qui atteignirent un très haut niveau de réalisation artistique dont l’impact retentit sur une bonne partie de l’Europe. Auguste Bournonville naquit à Copenhague le 21 août 1805. Son père, Antoine Bournonville (1760-1843) ...