Archives de l’auteur : Alain Huc de Vaubert

passions1_saragosse

Les dévotions mariales de la cour

L’histoire est bonne fille car la capitale de l’Aragon aurait de bonnes raisons d’en vouloir à la France pour longtemps. Elle s’est d’abord vigoureusement opposée à Louis XIV lors de la guerre de succession d’Espagne au cours d’une bataille fameuse en 1710, puis survécut au massacre perpétré par les armées napoléoniennes, qui valut le surnom de « Boucher de Saragosse » au maréchal Jean Lannes, l’ami de l’empereur. De l’eau a coulé ...
La passion partagée des Passions

La passion partagée des Passions à Toulouse

Elle n’avait sans doute pas tort, cette bourgeoise de Leipzig qui le Vendredi saint de 1727 s’est précipitée affolée hors de l’église Saint-Thomas en s’exclamant : « Au secours, c’est de l’opéra ! », concernant la première audition publique de la Passion selon Saint-Matthieu de Jean-Sebastien Bach. Nous ne partageons certes pas son effroi, mais il s’agit très certainement du plus grand opéra sacré qui ait jamais été composé. C’est en tout ...
Au joyeux cabaret du Styx

Orphée aux enfers, au joyeux cabaret du Styx

Après une mémorable Belle Hélène, une joyeuse Périchole, un original Voyage dans la lune puis un iconoclaste Monsieur Choufleuri restera chez lui, il fallait bien cet Orphée naturellement décalé et irrespectueux avec la mythologie pour célébrer le vingtième anniversaire de la troupe des Chants de Garonne. Leur répertoire est assez large, du baroque (Monteverdi, Charpentier, Carissimi, Purcell) aux créations contemporaines, en passant par Mozart, avec un goût affirmé pour l’opérette, mais ...
Florilège baroque du mythe fondateur

Ensemble Baroque de Toulouse : Florilège baroque du mythe fondateur

C’est un pari assez audacieux autour du mythe d’Orphée qu’a engagé le flûtiste Michel Brun avec son Ensemble Baroque de Toulouse. Travaillant cette année l’Orphée de Glück dans sa version italienne, qu’ils donnent en concert dans la région Midi-Pyrénées, il a eu l’idée d’un concert pédagogique autour de ce mythe fondateur de l’opéra, qui traverse quelque cinq siècles d’histoire de la musique. Ce n’est pas pour rien que ce mythe est ...
À la chapelle électorale de Dresde

À la chapelle électorale de Dresde

Pour leur premier concert de l’année 2011, les douze cordes toulousaines se présentaient en formation baroque augmentée de deux hautbois et d’un basson avec un continuo à l’orgue positif pour transporter le public à la chapelle de la cour électorale de Dresde dans la première moitié du XVIIIe siècle. S’agissant de musique sacrée, l’orchestre était rejoint par quatre solistes et le jeune chœur L’Escale Chromatique, fondé et animé par Samuel ...
L’étonnante polyphonie de Domenico Scarlatti

L’étonnante polyphonie de Domenico Scarlatti

Heureuse année 1685, qui vit naître en des endroits différents, trois génies majeurs de la musique baroque ! Jean Sebastien Bach et Georg Friedrich Haendel ne se sont jamais croisés (sauf dans le roman Concierto Barroco d’Alejo Carpentier), mais Haendel et Domenico Scarlatti se sont rencontrés et peut-être même affrontés dans les salons romains au tout début du XVIIIe siècle. Tous trois ont brillé dans la musique vocale profane comme sacrée, ...
Le swing du Siècle d’Or

Le swing du Siècle d’Or

Les Sacqueboutiers C’est une drôle de rencontre, assurément originale et très efficace, qu’ont imaginé les Sacqueboutiers toulousains avec un quintette de jazzmen autour du pianiste Philippe Léogé. Pour Jean-Pierre Canihac et ses compères, la revalorisation de la lutherie et des répertoires anciens n’exclut surtout pas un intérêt constant pour la musique de notre temps. C’est ainsi que les chevaliers de la sacqueboute et du cornet à bouquin recherchent en permanence de ...
Le diable saxon en sa gloire

Le diable saxon en sa gloire

Les Passions / Archipels C’est un programme festif et revigorant, comme une gourmandise musicale propre à repousser toute mélancolie que proposaient Les Passions en ce beau dimanche automnal sur les berges de la Garonne. Légère et d’une écoute aisée, la musique instrumentale et sacrée de Hændel attire un large public dans cette imposante église du XIXe siècle en briques roses, bien que son interprétation soit beaucoup plus complexe. Compères d’étude, qui firent ...
Le gai madrigal

Le gai madrigal

Il Canto d’Arione Le jeune ensemble toulousain Il Canto d’Arione a choisi de se consacrer à l’art difficile du madrigal italien des XVIe et XVIIe siècle, sur une période allant de Monteverdi à Stradella, qui englobe de nombreux compositeurs méconnus, tout aussi représentatifs de ce style. Leur choix paraît exigeant en nos temps de paresse intellectuelle et de facilité, mais leur enthousiasme nous fait penser à l’époque où une certaine Nadia ...
Clairvaux, or les murs : Paroles de prisonniers et de moines

Clairvaux : Or, les murs. Paroles de prisonniers et de moines

C’est un bouleversant témoignage d’un humanisme profond que nous livre Thierry Machuel avec ce double CD vocal et instrumental, assorti d’un film en DVD de Julien Sallé sur une expérience inédite avec des détenus de la centrale de Clairvaux. En pleine cohérence avec le questionnement patrimonial actuel, le compositeur embrasse le site historique dans sa complexité doublement liée à l’enfermement. Le haut lieu spirituel fondé au XIIe siècle par saint ...
L’art de la spatialisation

L’art de la spatialisation

Les Éléments L’édition 2010 du Festival Toulouse les Orgues s’achevait à la cathédrale Saint-Étienne par un nouveau programme du chœur de chambre Les Éléments, dédié à des œuvres pour deux, trois, quatre et six chœurs à 24 chanteurs a cappella. Juste retour pour l’un des plus beaux chœurs de France, qui avait poussé ses premières notes en résidence au jeune festival toulousain dès sa création en 1996. Auparavant à 20 h ...
Claviers au XVIIIe siècle

Claviers au XVIIIe siècle

Les Passions Les Passions ouvraient leur nouvelle saison toulousaine ce vendredi 15 octobre à l’église Saint-Aubin, plus vaste que la chapelle Ste-Anne, où ils officiaient depuis cinq ans, dans le cadre du festival Toulouse les orgues. Avec deux œuvres bien connues de Bach et Mozart, le programme de ce concert était toutefois voué à la découverte avec deux rares sonates d’église de Mozart et l’étonnant concerto pour clavecin et piano forte ...
Il canto delle Dame : de drôles de dames compositrices et  oubliées

Il canto delle Dame : de drôles de dames compositrices et oubliées

Dédié à quatre femmes compositrices de l’Italie du XVIIe siècle, ce beau disque prolonge avec bonheur la 30e édition du festival baroque d’Ambronay, qui avait choisi comme thématique : «Femmes, le génie interdit», histoire de mettre l’accent sur nombre de créatrices oubliées, que la société des hommes avait injustement écarté des répertoires et des encyclopédies. Fait unique dans l’histoire de la musique, l’Italie du nord connût une force créatrice féminine de grande ...
La jeunesse sort des marais

Platée, la jeunesse sort des marais

Il est assez audacieux pour ne pas dire culotté de la part d’une jeune troupe de s’engager dans un projet aussi ambitieux que Platée, alors que la production de Laurent Pelly et Marc Minkowski, largement reprise à l’Opéra de Paris, fait référence et qu’à Strasbourg, Mariame Clément propose une vision post moderne du chef-d’œuvre de Rameau. On notera avec malice le clin d’œil ou le pied de nez à Laurent ...
Ciccolini, Angelich : l’élève et son maître

Ciccolini, Angelich : l’élève et son maître

Festival Musique en Côte Basque Rien n’était plus naturel pour les organisateurs du festival Musique en Côte Basque que d’offrir une large scène au grand pianiste Aldo Ciccolini, qui accompagne ce festival depuis avant même sa création. C’est ainsi qu’il a fait une fois de plus chavirer le public lors du concert du 50e anniversaire en l’église de Saint-Jean-de-Luz avec deux nocturnes op. 48, une Tarentelle op. 43, trois Marzurkas (op. ...