Archives de l’auteur : Alain Attyasse

avatar

À propos de Alain Attyasse

Ne travaillant ni dans le milieu de la musique ni dans celui de la danse, mais amené à travailler de manière permanente avec le corps de l’autre, sa réflexion l’a mené aux arts, et notamment à l’opéra et à la danse qui sont le support même de la création, et la manière dont le corps, sujet qui pourrait paraître galvaudé, interagit avec l’environnement afin de faire éclore l’innovation. Sensible tout particulièrement à la tragédie lyrique et au ballet romantique, mais sans aucune volonté de scléroser le répertoire, son action au sein de Resmusica compte servir le libre arbitre et la justesse de la réflexion.
Un conte comme un autre

Casse-Noisette, un conte comme un autre

Il faut inévitablement un Casse-Noisette pour Noël... Mais quelle version retenir? Quand il subsiste des embryons de chorégraphie de Petipa, comme pour le Lac, ou la Bayadère, il y a un consensus autour des ballets. En revanche, pour ce ballet que l’on a trop vite fait de mettre dans la hotte du Père Noël, le conservatisme s’oppose au néo-réalisme. Le Mariinsky reprend donc pour la ville balnéaire de Baden-Baden la version ...
Simplicité impériale

La Belle au Bois Dormant par le Mariinsky, simplicité impériale

Alors que Baden-Baden se couvre d’un manteau neigeux, le Festspielhaus, bien chanceux d’avoir le Mariinsky pour les fêtes de fin d’année, se donne des airs du prestigieux Théâtre de Saint Pétersbourg. Pour un Noël en règle, la Belle en Bois Dormant dans la version de Sergeyev de 1952. La scénographie est simple, lisible, sans encombres ni fioritures narratives. Les costumes sont d’une simplicité désarmante, voire même assez rustiques : les couleurs ...
Certes

Le Lac des Cygnes, certes

Certes Mlle Pagliero danse pour la première fois le Lac, certes c’est une Première Danseuse, certes sa Paquita était absolument exquise. Mais le rythme imposé lors de cette soirée qui se situe au début de la reprise du Lac pour les fêtes de fin d’année est marqué d’une longueur incommensurable. Ce qui péche ce soir là n’est pas une question de technique ; la danseuse s’en tire fort bien et ...
Tout feu, tout flammes

Ivan Vasiliev et Natalia Osipova au Bolchoï, l’extase ou l’effroi?

A l’occasion de la (re)création des Flammes de Paris, sort un DVD issu d’une série de représentations où les stars montantes du Bolchoï officiaient. A l’origine ballet issu de la période soviétique chorégraphié par Vasily Vainonen, Alexei Ratmansky reprend quelques morceaux issus de la partie originale, mais a également composé de toutes pièces une partie de la scénographie et des pas. Cet ancien danseur de la compagnie crée au fur et ...
Tout ce que qui est connu

La Bayadère : tout ce que qui est connu

Comme il est surprenant de constater que l’amateur de ballet en revienne toujours à ses premières amours et à ses Etoiles dont il ne pensait plus forcément les voir ensemble, et comme à chaque fois renouvelées, la joie et le surprise des retrouvailles, et malgré tout, du temps qui passe. Cela est flagrant sur cette reprise de La Bayadère, au Palais Garnier, alors que le ballet a vécu pas mal ...
Une maturité lumineuse

Spectacle de l’École de Danse de l’Opéra National de Paris : une maturité lumineuse

Un programme d’une grande cohérence artistique a été élaboré, pour cette série de représentations de spectacle de l’Ecole, par Mlle Platel, qui est directrice de cette institution depuis maintenant six ans. Suite de danses, ballet emblématique de la troupe de l’Opéra, était représenté en 1977 par l’Ecole, et l’ensemble de pas académiques avec une recherche aboutie sur la création chorégraphique en fait un moment fort plaisant mettant en exergue les qualités ...
Invariable et inconstant

La Dame aux Camélias : Invariable et inconstant

Nous avons déjà eu l’occasion de parler de ce ballet, que ce soit lors de chroniques de représentations ou de DVD. Le couple Ganio-Osta a déjà été éprouvé lors des séries précédentes, mais a eu, lors de ces retrouvailles, quelques difficultés à trouver ses repères. Non tant dans l’art de danser, car à ce sujet il n’y a pas grand-chose à reprocher ; Ganio est toujours d’une grande pureté, avec un ...
Où en est-on avec le « style » Noureev ?

Où en est-on avec le « style » Noureev ?

Casse-Noisette Une reprise, pour les fêtes, d’un ballet qui ravit le néophyte ne doit pas faire oublier l’importance pour une compagnie internationale qu’elle a à défendre sa grandeur. Cela se traduit aussi bien par les Étoiles qui la composent que le corps de ballet qui soutient la trame du ballet. En ce qui concerne ce dernier, pour une Première, il est surprenant de constater que tout est très en place, et ...
Lumineux

Joyaux au Ballet de Paris : Lumineux

En cette matinée de la reprise de Joyaux, le Corps de Ballet de l’Opéra National de Paris, bien rodé après une tournée à Montpellier et Grenoble, a été d’une qualité rare tant dans la recherche de la beauté purement esthétique que dans l’élaboration du style balanchinien. En ouverture, Émeraudes confirmait le lyrisme attachant de Mathieu Ganio, bien à l’aise dans un vocabulaire si français dans la chorégraphie, et Mlle Pujol, avec ...
L’apanage de l’Opéra National de Paris… ?

Giselle, apanage de l’Opéra National de Paris… ?

En allant voir Delphine Moussin dans la seconde représentation de la reprise du ballet prétendument phare de la Grande Boutique, il était peu prévisible de savoir ce que nous allions voir, tout en étant conscient de ce que nous n’avions plus à espérer. Mlle Moussin, au crépuscule de sa carrière, n’a pas réussi, techniquement parlant, à combler tout ce qu’il aurait été en droit d’attendre d’une Etoile de la compagnie ...
Évidence et simplicité

La fille mal gardée : évidence et simplicité

La reprise de La fille mal gardée clôt, tout comme il y a deux ans, lors de son entrée au répertoire, la saison chorégraphique 2008-2009 du Ballet de l’Opéra National de Paris. Ce ballet, facile de compréhension, et attirant toutes les sympathies est absolument adorable quant à le revoir, et c’est un réel plaisir que de retrouver les solistes déjà si appréciés auparavant ; Mlle Ould-Braham, avec sa délicatesse coutumière a ...
Prémices du geste dansant

Prémices du geste dansant

Roger Tully, célèbre pédagogue de danse en Angleterre écrivit en 2008 un manuel d’apprentissage, désormais traduit en français. A partir des pas les plus basiques et des combinaisons les plus simples, il ne s’agit pas d’un livre d’exercices comme les traités d’Enrico Cecchetti, mais de la réalisation des premières acquisitions de l’apprenti danseur, proche en cela de l’essai d’Agrippina Vaganova. Toutefois là où l’illustre danseuse créait un style, Roger Tully ...
Quand je n’ai plus d’honneur, l’honneur n’existe plus

Eugène Onéguine par John Cranko : Quand je n’ai plus d’honneur, l’honneur n’existe plus

L’Opéra National de Paris possède un nouveau ballet à son répertoire qui lui faisait jusque là cruellement défaut, Eugène Onéguine de Cranko, très présent sur les scènes européennes, qui a par ailleurs permis la consécration de deux Étoiles lors de la Première, Mathias Heymann et Isabelle Ciaravola. Le ballet est d’une construction très fouillée, et, habitué de voir Neumeier et Kylián, on en pouvait oublier leur maître à eux deux, qui ...
Renaissance des Ballets Russes

Renaissance des Ballets Russes

Une réédition du livre de Jean-Pierre Pastori sur les Ballets Russes permet de commémorer le centenaire de la naissance d’un phénomène artistique qui envahît l’Europe de manière stupéfiante. Jean-Pierre Pastori s’est attaché à une période précise, de juin 1914 à mai 1916, tumultueuse en raison de la guerre et des scissions internes à la troupe. On y retrouve l’esprit d’initiative incroyable de Diaghilev, sa foi en des évènements improbables, et ...
Violette Verdy

Violette Verdy

Florence Poudru, dont nous avions déjà parlé à l’occasion d’un livre sur Lifar, s’empare dans ce livre, nouvellement paru, de Violette Verdy. Y sont évoquées de manière chronologique et très détaillés (la danseuse a été mise à contribution pour apporter de nouvelles précisions sur certains pans de sa vie et de ses relations à ses chorégraphes fétiches) les dates importantes de ses carrières, danseuse, directrice de la danse de l’Opéra, ...