Archives de l’auteur : Alain Attyasse

avatar

À propos de Alain Attyasse

Ne travaillant ni dans le milieu de la musique ni dans celui de la danse, mais amené à travailler de manière permanente avec le corps de l’autre, sa réflexion l’a mené aux arts, et notamment à l’opéra et à la danse qui sont le support même de la création, et la manière dont le corps, sujet qui pourrait paraître galvaudé, interagit avec l’environnement afin de faire éclore l’innovation. Sensible tout particulièrement à la tragédie lyrique et au ballet romantique, mais sans aucune volonté de scléroser le répertoire, son action au sein de Resmusica compte servir le libre arbitre et la justesse de la réflexion.
Lettres sur la danse

Réédition des lettres sur la danse de Jean-Georges Noverre

Il est des œuvres que l’on ne présente plus, car on considère très souvent qu’elles sont connues de tous, et, d’un air convenu, il nous arrive de parler de choses que, finalement, nous ne connaissons pas vraiment ; la danse malheureusement pâtit de cette attitude, et d’aucun de réclamer la légitimité de la tradition, de la connaissance la plus pointue de cet art, la difficulté de transcrire la danse engendrant de ...
giselle_tdk

Giselle à la Scala : pour Svetlana Zakharova

Bien que Svetlana Zakharova ne soit en rien une Étoile de la Scala, elle hérite d’un second enregistrement d’un grand classique de la danse avec les forces de ce corps de ballet, et cela en un laps de temps très court à l’échelle de sortie des DVD de danse (voir notre article). Elle est accompagnée dans cette Giselle du même compagnon que dans le Lac des Cygnes sorti il y ...
Regards sur une étoile

Regards sur l’étoile Agnès Letestu

Agnès Letestu, Étoile de l’Opéra de Paris depuis le 31 octobre 1997, est habituellement une danseuse que l’on voit comme le parangon de la ballerine, habilitée à danser les grands rôles académiques de Petipa. Cependant, la confiance de Brigitte Lefèvre pour lui confier le rôle de Giselle est une heureuse décision : on en voit un extrait dans ce documentaire, qui montre une Giselle très sensible et émouvante. Filmé sur l’épaule, ce ...
L’éveil à la danse chez le jeune enfant

L’Eveil à la danse chez le jeune enfant, pédagogie éducative et artistique

La civilisation occidentale n’est pas encline, on le sait bien maintenant, à la prise de conscience du corps qui supporte l’âme, dichotomie héritée de Descartes toujours en vigueur. Tout ce qui s’y rapporte ramène au sexuel, au sens large, en cela que l’organique rappelle à l’homme qu’il est aussi animal, et qu’il se soumet aux lois de la nature, ce que l’art essaye, par son principe même d’user du surnaturel, ...
La Sylphide

La Sylphide par le Royal Danish Ballet

La Sylphide est le grand ballet qui entame l’ère glorieuse du romantisme et des ballerines reines de la danse. Composé en 1832 par Filippo Taglioni à l’Opéra de Paris pour sa fille, Marie, réputée pour ses qualités d’élévation et de légèreté, une autre version a vu le jour en 1836, créée par August Bournonville et dansée pour la première fois par Lucile Grahn, à Copenhague. Emblématique d’une époque, il symbolise ...
Picasso and Dance

Picasso and Dance : Bronislava Nijinska & Léonide Massine

L’histoire des Ballets Russes a été celle d’une aventure itinérante incroyable, riche de foisonnements artistiques. Elle a permis de découvrir des artistes dont on parle toujours plus d’un siècle après. Et sans même les avoir vu, l’admiration reste toujours dans nos mémoires d’une période bénie pour la danse et pour l’art en général. Cette frénétique activité s’est traduite par la collaboration d’artistes de milieux différents à la recherche d’un spectacle ...
Cello Suites In den Winden Im Nichts

Heinz Spœrli et Suites de Bach : In den Winden Im Nichts

Heinz Spœrli est directeur du ballet de Zürich depuis 1996. Chorégraphe également, il a revisité nombre de chefs-d’œuvre du répertoire classique, tels que Giselle, Roméo et Juliette, Cendrillon, Coppélia et le Lac des Cygnes. D’inspiration balanchinienne, son approche de la danse est très « instinctive » : En prenant pour support de son ballet Im den winden im nichts des suites pour violoncelle de Johann Sebastian Bach, il risquait de s’inscrire dans un ...
La Dame de Pique et Passacaille

Roland Petit & le Bolchoï : La Dame de Pique et Passacaille

Bel-Air vient de sortir un DVD qui reprend une soirée du Bolchoï composée de deux pièces du chorégraphe français Roland Petit : La Dame de Pique et Passacaille, qui, bien que tous deux d’un style fort différent, s’agencent intelligemment au cours d’une même soirée. La Dame de Pique est un des chefs d’œuvre de la littérature russe, Pouchkine ayant touché là aux abîmes de l’âme humaine, de la torture intellectuelle à la ...
Mademoiselle Bessy ou la force du destin

Mademoiselle Bessy ou la force du destin

Mezzo Claude Bessy, dont nous avons évoqué la carrière à l’occasion d’un livre qu’elle a récemment écrit (voir l’article), est le sujet principal de ce documentaire où figurent les hommages d’anciens élèves devenus depuis Danseur Etoile ou Premier Danseur, de collègues, de Maurice Béjart qui revient sur sa longue complicité avec Claude Bessy, et l’on peut voir également des enregistrements de la danseuse avec Gene Kelly ou Cyril Atanassoff, dans le ...
Le vaisseau Garnier

Le vaisseau Garnier

Le Palais Garnier a été inauguré le 5 janvier 1875. Véritable chef-d’œuvre architectural, cet opéra a été le siège de nombreux évènements marquant la vie artistique de l’époque, refuge d’un art qui allait perdre de sa popularité à cause de l’émergence d’un divertissement non vivant : le cinéma. L’Opéra en tant qu’institution a connu autant de dénominations que de régimes politiques, aussi bien Académie Royale de Musique (en 1672), qu’Opéra National ...
Un barbier égorgé

Un barbier égorgé à Tours

Il barbiere di Siviglia La musique de Gioachino Rossini accepte la médiocrité, mais ne la tolère pas plus pour autant. Un carnage musical et un non-sens vocal ne peuvent en rien remplacer la surenchère d’effets comiques. La mise en scène de Gilles Bouillon est sobre, voire parfois intelligemment agencée : une maison miniature au centre de la scène figure le lieu où Bartolo retient Rosina, et une fenêtre suspendue la jalousie où ...
Dance

Dance par Maurice Béjart et Bruno Réquillart

Chorégraphe prolifique, Maurice Béjart a exporté la danse des théâtres vers les stades, d’un public restreint au tout-venant, qui ne connaissait de la danse que le nom, et n’en avait jamais vu. D’abord confidentiel, son art s’est développé pour devenir populaire et accessible à tous. C’est ce Béjart relativement peu connu encore que l’on retrouve dans ce livre de photographies. Datant de la fin des années 1960 principalement, ces photos ...
Rendez-vous sur tes barres flexibles

Rendez-vous sur tes barres flexibles

Wilfride Piollet, Etoile à l’Opéra de Paris dans les années 1970, est depuis 1989, professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Dans ce livre paru récemment chez Sens & Tonka, elle développe les rudiments de ce qu’elle enseigne, au-delà de la simple technique. Sous la forme d’une conversation avec Gérard-Georges Lemaire, elle expose ce qui fait vivre la danse dans le corps. Passant en revue tous ...
Celui qui n’a rien à faire au Japon (et encore moins à Tours)

Celui qui n’a rien à faire au Japon (et encore moins à Tours)

Madame Butterfly Reprise d’une production de 2001, dont il ne subsiste comme protagoniste que Sophie Fournier en Cio-Cio-San, cette Madame Butterfly est d’un niveau très appréciable, plus du point de vue théâtral que musical. La mise en scène s’aide de lumières savantes, utilisant le contre-jour comme la division de la scène en deux parties distinctes ; d’une part, il y a ce qui nous est donné à voir directement, et derrière les ...
Les Etoiles brillent comme des diamants

Les Etoiles brillent comme des diamants

Quels films nous est-il permis de voir avec ce DVD! Joyaux véritables de la filmographie de la danse, apologies sans fin de danseurs divins, ce sont là cinq joyaux qui sont édités en DVD, et qui manqueraient terriblement s’ils n’étaient parus. Le cadrage si personnel de Dominique Delouche est l’adéquation même de ce qui doit être perçu dans la danse. Et là où l’attention est la plus faible, se ressaisit ...