Archives de l’auteur : Benedict Hévry

avatar

À propos de Benedict Hévry

Mélomane passionné, entouré dans l'intimité familiale et amicale de nombreux musiciens professionnels ; par ailleurs choriste ayant collaboré à plusieurs ensembles allant du petit chœur de chambre au grand chœur symphonique.
Yevgeny Sudbin, musicien poète et recréateur pyromane

Yevgeny Sudbin, musicien poète et recréateur pyromane

Dans le cadre du week-end Nuits d’été, Radio-France invite en l’auditorium 104 de la maison de la Radio, Yevgeny Sudbin, pianiste rare à la scène en nos contrées, technicien accompli doublé d'une personnalité musicale aussi forte qu'attachante. Le programme de ce soir peut se prêter à plusieurs grilles de lecture : la prédilection pour la pièce narrative, l’exploration de la forme brève, l’évocation de l’atmosphère nocturne au fil des âges, ou l’éternel retour à l’âme ...
brahms volodos

Brahms capiteux et tragique sous les doigts d’Arcadi Volodos

Après quatre ans de silence discographique depuis son sublime récital Mompou, Arcadi Volodos nous revient pour une pleine galette irisée consacrée à Brahms. Notre patience est récompensée. Voilà sans doute, un des disques majeurs consacrés aux ultimes recueils pianistiques du maître hambourgeois. Arcadi Volodos aura égrené trois longues sessions d’enregistrements sur plus de dix-huit mois, pour boucler ce CD consacré à trois recueils brahmsiens parmi les plus secrets et intimes. Il ...
Nicholas Angelich

Nicholas Angelich entre classicisme viennois et suggestivité brahmsienne

Pour son dernier récital à la Philharmonie de Paris, Nicholas Angelich nous gratifie d’un programme aussi copieux qu’ambitieux et exigeant. Il éclaire d'une façon singulière, par une somptueuse mise en perspective, la filiation du concept de variation depuis Haydn jusqu'à Brahms. Entre ces deux pôles, place à Beethoven avec sa célèbre et vaste Sonate Waldstein. Les variations en fa mineur Hob.XVII/6, que Joseph Haydn a malicieusement sous-titrées « un piccolo divertimento » ...
fauré dalberto

L’itinéraire fauréen de Michel Dalberto

Michel Dalberto nous revient au disque, avec ce deuxième volume d’exploration du répertoire pianistique français au tournant des dix-neuvième et vingtième siècles pour le label Aparté : voici donc, après un Debussy de haut niveau, une exploration fauréenne, sublime réussite musicale et pianistique juste un peu gâchée par une prise de son très sèche et une perspective sonore peu cohérente. Au cours d’un long texte de présentation qui tient aussi de ...
jy thibaudet

Carte blanche Jean-Yves Thibaudet à Radio-France

Le week-end dernier, Radio France a fêté Jean-Yves Thibaudet, pianiste mondialement acclamé, formé au Conservatoire de Paris sous l’autorité de Lucette Descaves et surtout d’Aldo Ciccolini, installé de longue date à Los Angeles, et lui a offert une carte blanche, jouée en cinq donnes, autour de plusieurs axes reliant l’Ancien ou Nouveau Monde. Nous nous sommes concentrés sur les concerts de musique de chambre qui ont ponctué ces deux journées. Le Trio ...
bartok tiberghien

Cédric Tiberghien, original et impérial dans Bartók

Cédric Tiberghien nous revient pour un troisième volume d’œuvres pour piano(s) de Bartók après deux disques parus ces dernières années pour le même éditeur Hyperion déjà très remarqués. Comprenant plusieurs œuvres pianistiques majeures du compositeur hongrois dans des réalisations passionnantes et très personnelles, cet enregistrement, pianistiquement très abouti et d’une superlative maturité musicale, est à marquer d’une pierre blanche. Tout ce programme, patiemment construit et enregistré en plusieurs sessions sur dix-huit mois, semble ...
haochen zhang

Haochen Zhang, pianiste de l’intimité de l’âme

Haochen Zhang, jeune pianiste chinois installé aux États-Unis, médaille d’or du Concours Van Cliburn 2009 à dix-neuf ans à peine et récemment récipiendaire du Avery Fischer Grant Career, nous livre son premier disque studio pour le label Bis : une carte de visite qu’il a voulue centrée sur l’introspection musicale et une certaine intimité psychologique, malgré quelques éclats bien sonores. Ex-jeune prodige du piano chinois formé dès son plus jeune âge au ...
anderszewki

Piotr Anderszewski discutable dans Mozart et Schumann

Piotr Anderszewski nous propose un programme unifiant Mozart et Schumann sous le vocable de la fantaisie : un disque solidement pensé, mais sans doute discutable dans la réalisation et les partis-pris de l’artiste. On pourra adorer ou détester, mais il sera difficile de rester indifférent. Le terme de fantaisie a de multiples sens en français, et une connotation souvent joyeuse. Les deux fantaisies pianistiques reprises sur ce disque relèvent pourtant de la réflexion et de la gravité. Musicalement, ...
Pierre Lenert

Vous avez dit romantique ? Marathon musical chambriste à Bastille

En ce week-end printanier, l'Opéra Bastille présentait un cycle de concerts autour du romantisme allemand : la programmation axée autour de la filiation Schumann-Brahms, dans divers aspects de la musique de chambre, laissait aussi la place aux ascendants, aux amis, à l'un ou l'autre successeur de ces deux maîtres, et même à une descendance récente (le Sextuor de Penderecki, que nous n'avons pu malheureusement entendre) ou aux maîtres du XXe siècle totalement rétifs à cette tradition ...
Rémi Geniet, portrait d’un jeune artiste en beethovénien racé

Rémi Geniet, portrait d’un jeune artiste en beethovénien racé

Rémi Geniet, à vingt-quatre ans à peine, et après un disque déjà très remarqué consacré à Jean-Sébastien Bach pour le même éditeur nous revient pour un récital Beethoven assez abouti, très poétique et par moment saisissant de maturité. Ce programme arpente l’ensemble de la production des trente-deux sonates pour piano du "grand sourd" depuis la deuxième des trois de l’opus 2 (1794-95), recueil d'ambitieuses quasi-symphonies pour piano seul, iconoclaste malgré une dédicace ...
bach blechacz

Rafał Blechacz, tour à tour grave et ludique dans Bach

Rafał Blechacz, au tournant de la trentaine, aborde pour la première fois l’enregistrement au disque d’œuvres de Jean-Sébastien Bach. Une publication très réussie, qui appelle toutefois çà-et-là des menues réserves. Le pianiste polonais, premier lauréat du concours Chopin de Varsovie en 2005, a mûrement réfléchi ce programme, capté idéalement en deux salves avec une incroyable unité malgré la probable différence d'acoustique de deux lieux différents. Avec une science des enchaînements tonaux et des contrastes entre ...
entrez dans la danse

L’invitation à la danse d’Anne Queffélec

En marge de la « Folle Journée » de Nantes, consacrée cette année au "rythme des peuples", son fondateur René Martin a eu la bonne idée de confier une fois de plus à la grande pianiste Anne Queffélec la conception et la réalisation discographique d’un programme thématique sur le sujet : ainsi est né le disque porte-drapeau de la manifestation 2017, une réussite imparable. Cette enfilade de vingt-quatre miniatures explore un bon demi-siècle de ...
bach alstaedt

Nicolas Altstaedt vivifie les concertos pour violoncelle de C.P.E. Bach

Après avoir donné des gravures exemplaires du Premier concerto de Chostakovitch et de celui de Weinberg (clef d'or ResMusica 2016), Nicolas Altstaedt change radicalement de style, d’époque et d’éditeur pour une vision exemplaire, très sensible et creusée, des trois concertos pour violoncelle de Carl Philipp Emanuel Bach : sans doute la version de référence de ces œuvres attachantes et aux multiples et versatiles facettes. On sait que Carl Philipp Emanuel Bach passa trente ans ...
vincent larderet brahms

Brahms et Berg sublimés par Vincent Larderet

Vincent Larderet nous propose un passionnant itinéraire entre tradition et transition romantiques en terre germanique, par la réunion de deux sonates distantes d’un bon demi-siècle : la troisième,  juvénile et pourtant ultime contribution au genre de Johannes Brahms, et le seul torso opus 1 d'Alban Berg - avec en prime les intermezzi opus 117 du maître hambourgeois. Par le fini pianistique, la relation intime à l’esthétique des œuvres dans leur diversité et l'approche musicale finement analytique, Vincent ...
bach pahud

Pahud et Pinnock dans CPE Bach : les noces de l’eau et du feu

Après un double disque centré sur la personnalité du roi-flutiste prussien Frédéric II, intitulé The Flute King paru également chez Warner classics il y a trois ans, et déjà réalisé avec le concours de la Kammerakademie Postdam sous la direction de Trevor Pinnock, le flûtiste franco-suisse Emmanuel Pahud remet le couvert, pour cette fois un album plus homogène entièrement consacré à trois concerti pour flûte parmi les plus célèbres de Carl Philipp Emanuel Bach. Trevor Pinnock, ...
pavel hass quartet

Colossal et subtil Quatuor Pavel Haas au Théâtre des Abbesses

Quel régal d'avoir retrouvé le Quatuor Pavel Haas dans sa nouvelle formation, souvent au sommet de son art dans un programme exigeant, aussi inspirant et épuisant pour les interprètes que pour le public ! Rappelons que ce quatuor tchèque justement fêté a choisi comme patronyme celui de Pavel Haas (1899-1944), figure tchèque de confession hébraïque enfin réhabilitée, déporté à Terezin et assassiné à Auschwitz par les Nazis, auteur entre autres de trois magnifiques et ...
schwizegebel

Schubert un brin prosaïque sous les doigts de Louis Schwizgebel

Après quelques enregistrements déjà remarqués, dont des visions modernes de deux célèbres concerti de Saint-Saëns, le jeune pianiste sino-suisse Louis Schwizgebel, pour un premier disque de sonates, ose programmer le Schubert le plus noir. Le résultat est certes honorable, mais il s'agit ici de lectures presque hédonistes délaissant quelque peu l'architecture globale des œuvres ou l'épanchement expressif du discours. Réunir de Franz Schubert la tragique première sonate de l'ultime trilogie de 1828 et la grande sonate en la mineur ...
yvonne-lefebure

Coffret Yvonne Lefébure ou la fidélité d’un éditeur

Pour le trentième anniversaire de la disparition d'Yvonne Lefébure, FY/Solstice réédite tout le legs "maison" de la grande pianiste et pédagogue française (mêlant enregistrements de studio et rééditions de bandes Ina déjà publiées sous cette étiquette), en y ajoutant une impressionnante série d'archives et près de cinq heures d'inédits : un rendez-vous à ne pas manquer pour les amoureux du piano et pour les inconditionnels de l'interprète d'exception dont on ...
Heinrich Schiff a définitivement raccroché archets et baguette

Heinrich Schiff a définitivement raccroché archets et baguette

Un concis communiqué de presse nous a appris la disparition à Vienne, dans la nuit du 23 décembre dernier, de l'éminent violoncelliste et chef d'orchestre Heinrich Schiff à l'âge de soixante-cinq ans. Né le 18 novembre 1951 à Gmunden en Haute Autriche, Heinrich Schiff s'était initié très jeune au violoncelle. Il avait étudié l'instrument avec entre autres Tobias Kühne et André Navarra, puis la direction d'orchestre avec Hans Swarowsky. Son jeu, très physique, faisait ...
mozart-fazil-say

Fazil Say ou l’éternel retour à Mozart

Fazil Say avait choisi  en 1997 trois sonates de Mozart  pour son premier disque publié chez Warner France, lequel avait alors divisé la critique. Voici deux ans il a remis l'ouvrage sur le métier pour graver en trois courtes sessions l’intégrale de dix-huit sonates de Wolfgang Amadeus pour un résultat surprenant, certes inégal, objet sans doute de controverses, mais souvent passionnant. De l’aveu même de l’artiste, dans son texte de présentation, il s’agit ...
chosta-weilerstein

Paradoxale Alisa Weilerstein dans les concerti de Dimitri Chostakovitch

La violoncelliste Alisa Weilerstein revient au grand répertoire concertant et nous livre une version certes techniquement aboutie mais expressivement paradoxale des deux concerti pour violoncelle de Dimitri Chostakovitch. Une volonté louable d’allègement du propos se heurte à la (trop) grande générosité musicale de la violoncelliste américaine, excellemment  encadrée par Pablo Heras-Casado à la tête d’un somptueux orchestre  symphonique de la radio bavaroise. Les deux concerti  pour violoncelle de Dimitri Chostakovitch, tous deux ...
bach-esfahani

Les Variations Goldberg selon Mahan Esfahani : le CD du Moi

Le jeune claveciniste irano-américain Mahan Esfahani, au parcours atypique - il aime confronter dans un même récital œuvres récentes et grandes partitions du passé - vient juste d’être « signé » par une « major » du disque et grave d’emblée pour la DGG  un  des piliers du répertoire. Mais cette version des Variations Goldberg de Johann Sebastian Bach nous a, au sens littéral, fatigué par sa volonté affichée de différence : l’œuvre finit pas ...
arrau-coffret-sony

Le « jeune » Arrau en Amérique : réédition essentielle

A l’occasion du vingt-cinquième anniversaire de la disparition de Claudio Arrau, Sony réédite  avec grand soin le legs discographique américain du pianiste chilien enregistré entre 1942 et 1952  pour la Rca Victor et la Columbia Masterworks: une somme impressionnante qui éclaire le profil interprétatif de l'artiste, alors quarantenaire, sous un angle assez inattendu.  Claudio Arrau avait étudié, très jeune, avec Martin Krause, l’un des derniers élèves de Liszt, à Berlin - une ville ...
il-etait-une-fois

Il était une fois la féérie musicale romantique française

Voici un projet roboratif  et réjouissant, un CD musicalement abouti une fois admis ses principes. Un véritable abrégé de cent -cinquante années d'histoire de l'opérette ou de l’opéra bouffe à la française. Le tout est arrangé pour deux solistes du chant et quatuor avec piano. Une réussite inattendue et exemplaire. À l'époque romantique et au début du XXe siècle, pour nombre de compositeurs, l'imaginaire féérique s'est substitué à l'allégorie mythologique des ...
bianconi-dolce-volta

Un Schumann d’une résolue clarté par Philippe Bianconi

Le pianiste Philippe Bianconi revient à son cher Schumann pour un programme regroupant idéalement trois cycles essentiels. Des interprétations pianistiquement très abouties mais laissant parfois peu de place à l’ambivalence psychologique ou aux effets de clair-obscur de certaines plages. Ce disque intelligemment construit offre un portrait par petites touches (51 plages pour 78 minutes) de la psychologie et des ressorts de la création du jeune Schumann. À vrai dire ce sont presque trois ...
beethoven-goerner

Nelson Goerner dans une Hammerklavier sidérante

Nelson Goerner, en compagnie de son fidèle producteur d’enregistrement Franck Jaffrès, poursuit la lente édification de son panthéon pianistique au disque pour Alpha : après Debussy, Schumann ou Chopin, le voici aux prises, pour son premier disque Beethoven, avec la sonate « Hammerklavier », incontestable Everest pianistique dominant tout le XIXe siècle et augurant la dernière période créatrice du maître de Bonn. Elle est ici opportunément complétée par les bagatelles opus 126, ...
brahms-quartete

Le Beethoven Quartett décevant dans Brahms et Webern

Voici un projet éditorial original qui reprend sous deux angles d’approche distincts le même programme consacré à Brahms et Webern. Nous trouvons un CD audio où Brahms se taille la part du lion face au quatuor de jeunesse de Webern, et un Blu-ray complétant les mêmes œuvres avec une longue conversation autour de cette œuvre de Webern (en allemand uniquement, hélas) et l’exécution de celle-ci superposée à la vision du triptyque du peintre ...
jacob-shaw-debut-cd-cover-600

Jacob Shaw, journal intime d’un jeune violoncelliste

Jacob Shaw, violoncelliste né en 1988, anglais de naissance et danois d'adoption, nous offre un auto-portrait musical, en forme d'itinéraire musical de son jeune parcours, enregistré sur six ans. Un projet musical parfois inégal mais alliant sincérité et convivialité. Jacob Shaw fut, comme tant d'autres, un étudiant voyageur, de la Yehudi Menuhin School de Surrey à l'Académie royale du Danemark où il s'est établi, en passant par l'école normale de Musique de Paris ou encore par Augsbourg. Ce ...
scarlatti sudbin

Yevgeny Sudbin dans Scarlatti : discutable et passionnante recréation

Onze ans après un premier récital consacré à Domenico Scarlatti, son premier disque pour le label suédois BIS, Yevgeni Sudbin revient à son compositeur de chevet, pour un résultat à la fois passionnant et irritant, oscillant entre tendresse insigne et ivresse digitale parfois brutale. L’artiste signe son propre texte de présentation et rappelle combien dans ses années de formations à Saint-Pétersbourg, le travail assidu des sonates de Domenico Scarlatti était de mise, au point ...
bartok dumay

Dumay et Nagano, incertains dans Bartók

Ce qui devait être l'objet d'honnêtes prestations de concerts montréalais captées en janvier 2015 ne fait pas nécessairement un bon double disque bartókien au sein d'une discographie pléthorique. On a connu un Augustin Dumay bien mieux inspiré par le passé et un Kent Nagano plus concerné. A la demande de son partenaire chambriste le violoniste Zoltan Szekelyi, Béla Bartók entreprend en 1936 une oeuvre dans l’esprit de la variation à grande échelle. La ...