Archives de l’auteur : Benedict Hévry

avatar

À propos de Benedict Hévry

Mélomane passionné, entouré dans l'intimité familiale et amicale de nombreux musiciens professionnels ; par ailleurs choriste ayant collaboré à plusieurs ensembles allant du petit chœur de chambre au grand chœur symphonique.
pavel hass quartet

Colossal et subtil Quatuor Pavel Haas au Théâtre des Abbesses

Quel régal d'avoir retrouvé le Quatuor Pavel Haas dans sa nouvelle formation, souvent au sommet de son art dans un programme exigeant, aussi inspirant et épuisant pour les interprètes que pour le public ! Rappelons que ce quatuor tchèque justement fêté a choisi comme patronyme celui de Pavel Haas (1899-1944), figure tchèque de confession hébraïque enfin réhabilitée, déporté à Terezin et assassiné à Auschwitz par les Nazis, auteur entre autres de trois magnifiques et ...
schwizegebel

Schubert un brin prosaïque sous les doigts de Louis Schwizgebel

Après quelques enregistrements déjà remarqués, dont des visions modernes de deux célèbres concerti de Saint-Saëns, le jeune pianiste sino-suisse Louis Schwizgebel, pour un premier disque de sonates, ose programmer le Schubert le plus noir. Le résultat est certes honorable, mais il s'agit ici de lectures presque hédonistes délaissant quelque peu l'architecture globale des œuvres ou l'épanchement expressif du discours. Réunir de Franz Schubert la tragique première sonate de l'ultime trilogie de 1828 et la grande sonate en la mineur ...
yvonne-lefebure

Coffret Yvonne Lefébure ou la fidélité d’un éditeur

Pour le trentième anniversaire de la disparition d'Yvonne Lefébure, FY/Solstice réédite tout le legs "maison" de la grande pianiste et pédagogue française (mêlant enregistrements de studio et rééditions de bandes Ina déjà publiées sous cette étiquette), en y ajoutant une impressionnante série d'archives et près de cinq heures d'inédits : un rendez-vous à ne pas manquer pour les amoureux du piano et pour les inconditionnels de l'interprète d'exception dont on ...
Heinrich Schiff a définitivement raccroché archets et baguette

Heinrich Schiff a définitivement raccroché archets et baguette

Un concis communiqué de presse nous a appris la disparition à Vienne, dans la nuit du 23 décembre dernier, de l'éminent violoncelliste et chef d'orchestre Heinrich Schiff à l'âge de soixante-cinq ans. Né le 18 novembre 1951 à Gmunden en Haute Autriche, Heinrich Schiff s'était initié très jeune au violoncelle. Il avait étudié l'instrument avec entre autres Tobias Kühne et André Navarra, puis la direction d'orchestre avec Hans Swarowsky. Son jeu, très physique, faisait ...
mozart-fazil-say

Fazil Say ou l’éternel retour à Mozart

Fazil Say avait choisi  en 1997 trois sonates de Mozart  pour son premier disque publié chez Warner France, lequel avait alors divisé la critique. Voici deux ans il a remis l'ouvrage sur le métier pour graver en trois courtes sessions l’intégrale de dix-huit sonates de Wolfgang Amadeus pour un résultat surprenant, certes inégal, objet sans doute de controverses, mais souvent passionnant. De l’aveu même de l’artiste, dans son texte de présentation, il s’agit ...
chosta-weilerstein

Paradoxale Alisa Weilerstein dans les concerti de Dimitri Chostakovitch

La violoncelliste Alisa Weilerstein revient au grand répertoire concertant et nous livre une version certes techniquement aboutie mais expressivement paradoxale des deux concerti pour violoncelle de Dimitri Chostakovitch. Une volonté louable d’allègement du propos se heurte à la (trop) grande générosité musicale de la violoncelliste américaine, excellemment  encadrée par Pablo Heras-Casado à la tête d’un somptueux orchestre  symphonique de la radio bavaroise. Les deux concerti  pour violoncelle de Dimitri Chostakovitch, tous deux ...
bach-esfahani

Les Variations Goldberg selon Mahan Esfahani : le CD du Moi

Le jeune claveciniste irano-américain Mahan Esfahani, au parcours atypique - il aime confronter dans un même récital œuvres récentes et grandes partitions du passé - vient juste d’être « signé » par une « major » du disque et grave d’emblée pour la DGG  un  des piliers du répertoire. Mais cette version des Variations Goldberg de Johann Sebastian Bach nous a, au sens littéral, fatigué par sa volonté affichée de différence : l’œuvre finit pas ...
arrau-coffret-sony

Le « jeune » Arrau en Amérique : réédition essentielle

A l’occasion du vingt-cinquième anniversaire de la disparition de Claudio Arrau, Sony réédite  avec grand soin le legs discographique américain du pianiste chilien enregistré entre 1942 et 1952  pour la Rca Victor et la Columbia Masterworks: une somme impressionnante qui éclaire le profil interprétatif de l'artiste, alors quarantenaire, sous un angle assez inattendu.  Claudio Arrau avait étudié, très jeune, avec Martin Krause, l’un des derniers élèves de Liszt, à Berlin - une ville ...
il-etait-une-fois

Il était une fois la féérie musicale romantique française

Voici un projet roboratif  et réjouissant, un CD musicalement abouti une fois admis ses principes. Un véritable abrégé de cent -cinquante années d'histoire de l'opérette ou de l’opéra bouffe à la française. Le tout est arrangé pour deux solistes du chant et quatuor avec piano. Une réussite inattendue et exemplaire. À l'époque romantique et au début du XXe siècle, pour nombre de compositeurs, l'imaginaire féérique s'est substitué à l'allégorie mythologique des ...
bianconi-dolce-volta

Un Schumann d’une résolue clarté par Philippe Bianconi

Le pianiste Philippe Bianconi revient à son cher Schumann pour un programme regroupant idéalement trois cycles essentiels. Des interprétations pianistiquement très abouties mais laissant parfois peu de place à l’ambivalence psychologique ou aux effets de clair-obscur de certaines plages. Ce disque intelligemment construit offre un portrait par petites touches (51 plages pour 78 minutes) de la psychologie et des ressorts de la création du jeune Schumann. À vrai dire ce sont presque trois ...
beethoven-goerner

Nelson Goerner dans une Hammerklavier sidérante

Nelson Goerner, en compagnie de son fidèle producteur d’enregistrement Franck Jaffrès, poursuit la lente édification de son panthéon pianistique au disque pour Alpha : après Debussy, Schumann ou Chopin, le voici aux prises, pour son premier disque Beethoven, avec la sonate « Hammerklavier », incontestable Everest pianistique dominant tout le XIXe siècle et augurant la dernière période créatrice du maître de Bonn. Elle est ici opportunément complétée par les bagatelles opus 126, ...
brahms-quartete

Le Beethoven Quartett décevant dans Brahms et Webern

Voici un projet éditorial original qui reprend sous deux angles d’approche distincts le même programme consacré à Brahms et Webern. Nous trouvons un CD audio où Brahms se taille la part du lion face au quatuor de jeunesse de Webern, et un Blu-ray complétant les mêmes œuvres avec une longue conversation autour de cette œuvre de Webern (en allemand uniquement, hélas) et l’exécution de celle-ci superposée à la vision du triptyque du peintre ...
jacob-shaw-debut-cd-cover-600

Jacob Shaw, journal intime d’un jeune violoncelliste

Jacob Shaw, violoncelliste né en 1988, anglais de naissance et danois d'adoption, nous offre un auto-portrait musical, en forme d'itinéraire musical de son jeune parcours, enregistré sur six ans. Un projet musical parfois inégal mais alliant sincérité et convivialité. Jacob Shaw fut, comme tant d'autres, un étudiant voyageur, de la Yehudi Menuhin School de Surrey à l'Académie royale du Danemark où il s'est établi, en passant par l'école normale de Musique de Paris ou encore par Augsbourg. Ce ...
scarlatti sudbin

Yevgeny Sudbin dans Scarlatti : discutable et passionnante recréation

Onze ans après un premier récital consacré à Domenico Scarlatti, son premier disque pour le label suédois BIS, Yevgeni Sudbin revient à son compositeur de chevet, pour un résultat à la fois passionnant et irritant, oscillant entre tendresse insigne et ivresse digitale parfois brutale. L’artiste signe son propre texte de présentation et rappelle combien dans ses années de formations à Saint-Pétersbourg, le travail assidu des sonates de Domenico Scarlatti était de mise, au point ...
bartok dumay

Dumay et Nagano, incertains dans Bartók

Ce qui devait être l'objet d'honnêtes prestations de concerts montréalais captées en janvier 2015 ne fait pas nécessairement un bon double disque bartókien au sein d'une discographie pléthorique. On a connu un Augustin Dumay bien mieux inspiré par le passé et un Kent Nagano plus concerné. A la demande de son partenaire chambriste le violoniste Zoltan Szekelyi, Béla Bartók entreprend en 1936 une oeuvre dans l’esprit de la variation à grande échelle. La ...
forqueray

Atsushi Sakai dans Forqueray, plus ange que diable

Atsushi Sakai et ses comparses nous livrent la totalité des cinq suites pour viole de gambe d’Antoine Forqueray : une interprétation originale par certains de ses partis-pris gommant aussi l’aspect délibérément virtuose de cette musique. Guette dès lors une certaine neutralité expressive. Antoine Forqueray fut sans doute avec Marin Marais le plus grand compositeur violiste français sous les règnes de Louis XIV et Louis XV. Si souvent l’on qualifia Marin Marais d’ange, Forqueray fut ...
alstaedt

Nicolas Altstaedt, confirmation d’un immense talent

Le jeune violoncelliste franco-allemand Nicolas Altstaedt  nous livre des versions altières et essentielles du Concerto n° 1 de Chostakovitch et du Concerto de Mieczyslaw Weinberg : un disque à marquer d’une pierre blanche. Weinberg fut sans doute, des années durant, le secret le mieux gardé de l’URSS musicale. Juif polonais, il y avait trouvé refuge au début du second conflit mondial, à Minsk puis à Tachkent où il termina ses ...
taneiev

Des pages méconnues de Taneïev et Glazounov superbement défendues

Voici un disque passionnant qui révèle des pages rares au disque comme au concert, et de surcroît dans des interprétations au-dessus de tout soupçon. Avec ce couplage Taneïev / Glazounov, le cosmopolite quatuor Gringolts et Christian Poltéra signent un des disques chambristes les plus marquants de ce début d'année. Ilya Gringolts est non seulement un des violonistes les plus passionnants d'aujourd'hui, c'est aussi un chambriste émérite qui, sous bannière zurichoise, a créé son ...
schubert leonskaia

Elisabeth Leonskaja ou l’éternel retour schubertien

Pour son nouveau label contractuel eaSonus, fondé en 2013, et en marge de son soixante-dixième anniversaire, Elisabeth Leonskaja revient une nouvelle fois à Schubert, le compagnon de toute sa vie d'interprète pour un maître-album. Au fil des labels qui ont marqué sa carrière - et ce depuis son premier disque soviétique (Melodyia 1971) qui déjà reprenait outre le quatrième impromptu du premier recueil, une première approche déjà très décantée de la ...
cpe Bach

Carl Philipp Emmanuel Bach revisité par Ophélie Gaillard

Après un premier volume très réussi centré sur l'attachante et géniale personnalité de Carl Philipp Emnanuel Bach, Ophélie Gaillard et son ensemble Pulcinella remettent l'ouvrage sur  le métier pour un second volume plus disparate mais non moins éloquent. Véritable portrait musical du compositeur , ce CD est superbement présenté par un très beau texte de l'artiste (osant notamment un rapprochement juste mais audacieux par son anachronisme entre l'esthétique pré-romantique du compositeur et la ...
bach rousset

Monumental et impérieux Clavier bien tempéré par Christophe Rousset

Deux ans après avoir fait paraître pour le même éditeur Aparté le second cahier de 1744, Christophe Rousset a enregistré le premier recueil du Clavier bien tempéré de Jean-Sébastien Bach (1722), sur le même clavecin Rückers (1628) du château de Versailles. Le résultat est  techniquement et musicalement impressionnant mais laisse parfois un léger arrière-goût de froideur spartiate. En ayant de la sorte interverti par l'enregistrement l'ordre des cahiers, le claveciniste français semble investir ces pages de relative ...
32_original

Carl Philipp Emanuel Bach sous l’archet de Julian Steckel

Julian Steckel, jeune violoncelliste allemand né en 1982, lauréat de nombreux concours  musicaux en Allemagne et dans toute l'Europe (concours Rostropovitch de Paris en 2005, Pablo Casals, à Kronberg, en 2012, entre autres) nous livre une version énergique et enthousiasmante des trois concerti pour violoncelle de Carl Philipp Emmanuel Bach qui nous sont parvenus. Ces derniers datent des années 1750, et probablement destinés à Ignaz Mara, le violoncelliste soliste virtuose accompli de la Cour de Frédéric II de ...
4788416

Décevante Alisa Weilerstein dans un récital Chopin/Rachmaninov

Les sonates pour violoncelle et piano de Chopin et Rachmaninov, par leur (trop ?) riche partie dévolue au clavier, posent de redoutables problèmes d'équilibre entre partenaires chambristes. Alisa Weilerstein et Inon Barnatan n'évitent pas l'écueil d'une trop grande opulence sonore et d'une exacerbation sentimentale assez rédhibitoires dans ce contexte. La sonate opus 65 de Frédéric Chopin (1846-47) est la dernière œuvre publiée du vivant du compositeur franco-polonais, et sa création constitua la dernière apparition parisienne publique ...
4788449

Nelson Freire dans Johann Sebastian Bach : un récital mi-fugue, mi-raison

Nelson Freire nous offre enfin un récital Bach fort attendu où le sublime côtoie le beaucoup plus discutable voire l'approximatif. Osons parler d'une déception. En effet, le récital s'engage plutôt mal avec une Partita n° 4 BWV 828 assez précipitée : dès la section rapide à 9/8 de l'ouverture, le discours s'emballe, le pianiste brésilien "boule" les traits de doubles croches dans les échanges de voix aux deux mains et précipite le tempo déjà vif, un ...
91JhT0SIqyL._SL1417_

Des Dutilleux quasi inédits sous la baguette de Pascal Rophé

Pour le centenaire de la naissance du grand Henri Dutilleux, Pascal Rophé, l'orchestre national des Pays de Loire et le label Bis nous offrent une passionnante exploration d'œuvres souvent peu connues datant des débuts de la carrière du compositeur dans de magnifiques interprétations. Selon une légende bien ancrée Dutilleux ne s'est résolu au chef-d'œuvre qu'à partir de sa Sonate pour piano (1948) et de sa Symphonie n° 1 (1951) : peu d'œuvres ...
3760127222828_600

Raphaël Sévère et le Quatuor Pražák magnifient Hindemith

Le couplage des Quintettes pour clarinette et cordes de Brahms (1891) et de Hindemith (1923, révision 1955), permet d'associer d'une part la sublime méditation automnale d'un maître du romantisme finissant, et d'autre la verve et l'esprit de divertissement du jeune trublion de l'avant-garde allemande après le cataclysme de la Grande guerre. Un rapide coup d’œil sur la photo de couverture nous montre le jeune Raphaël Sévère, 21 ans à peine, mais déjà lauréat de plusieurs concours internationaux ...
3760014192210_600

Les passions bien tempérées de Céline Frisch dans Bach

Point de passage obligé pour l'apprenti comme l'artiste claveciniste (ou claviériste) confirmé, le premier livre du clavier bien tempéré connait sous les doigts de Céline Frisch une véritable cure de jouvence. Rappelons brièvement qu'il s'agit  ici pour Bach d'explorer - une première fois, un second livre suivra plus de vingt ans après- toutes les tonalités majeures et mineures de la gamme chromatique par le biais de vingt-quatre préludes et fugue, en usant ...
71MgtU9eWQL._SL1400_

L’art poétique de Chopin selon Nelson Goerner

Quel plaisir de retrouver Nelson Goerner au mieux de sa forme dans Frédéric Chopin, un compositeur où il a toujours excellé ! Certes, le pianiste argentin réfléchit, pense ses interprétations dans les moindres détails - il a même tâté de l'instrumentarium d'époque dans ce domaine (ballades, mélodies, œuvres concertantes  avec Frans Bruggen chez NIF), ce qui se ressent dans le "piqué" des accents. C'est aussi un technicien à l'exigence presque maniaque, à la finition brillante ...
61lWFmpmbdL._SS280

Les Belcea au sommet illustrent la seconde école de Vienne

Après leur magnifique intégrale Beethoven (enregistrée live et disponible soit en CD chez Zig-Zag Territoires soit en DVD chez Euro arts) et avant leurs Brahms d'ores et déjà en boîte, le Quatuor Belcea nous gratifie de sa première galette consacrée à la seconde école de Vienne : Schoenberg, Berg et Webern.  Elle ravira autant les fervents connaisseurs de la "trinité" viennoise que le mélomane curieux encore intrigué par cette somptueuse musique.  Une bonne moitié du ...
beethoven guy

Le Beethoven dynamique et lyrique de Xavier Phillips et François-Frédéric Guy

François-Frédéric Guy avait déjà brillamment gravé les sonates pour violoncelle et piano de Beethoven en compagnie d'Anne Gastinel (Naïve, 2002, épuisé). Il a depuis largement creusé l'approche de son compositeur fétiche, dont il semble avoir adopté un peu le "look", par une fréquentation assidue en concerts et de remarquables enregistrements. Il a d'abord fixé sur CD les concertos, sous la direction complice de Philippe Jordan (Naïve, 2008) et surtout une originale intégrale des 32 sonates pour piano, ...