Archives de l’auteur : Benedict Hévry

avatar

À propos de Benedict Hévry

Mélomane passionné, entouré dans l'intimité familiale et amicale de nombreux musiciens professionnels ; par ailleurs choriste ayant collaboré à plusieurs ensembles allant du petit chœur de chambre au grand chœur symphonique.
bartok capuçon

Les Concertos de Bartók édulcorés de Renaud Capuçon

Renaud Capuçon publie sa vision des deux concertos pour violon de Béla Bartók. Il est desservi par un London Symphony Orchestra peu impliqué et un François-Xavier Roth analytique. Trente ans séparent ces deux concertos. Longtemps demeuré partiellement inédit, le premier marque l’exaltation amoureuse du jeune compositeur pour la violoniste Stefi Geyer (1888-1956) qui repoussa ses avances. En deux mouvements, contrastés, mais unifiés par un même motif de quatre notes, il trace le portrait ...
Mandarin 2 © S. Van Rompay

Le Mandarin merveilleux de Bartók dans une ambiance de luxure bigarrée

Pour terminer en force sa saison, la Monnaie de Bruxelles met en regard, telle une médaille et son revers, deux des trois œuvres scéniques de Béla Bartók : son unique opéra Le Château de Barbe-Bleue et la pantomime du Mandarin merveilleux. La mise en scène signée par le plasticien et designer et désormais homme d'opéra Christophe Coppens, habitué de la maison, frise presque le contresens dans le ballet par la débauche ...
71SG960Oj-L._SL1200_

Reminiscenza, ou le labyrinthe du monde selon Ludmila Berlinskaïa

Quelques semaines après son récital en la salle Gaveau, nous parvient le nouveau disque de Ludmila Berlinskaïa reprenant le programme de ce mémorable concert. Le concept permet de réunir, sous l’auspice des souvenirs, des pages opposées ou complémentaires, et met parfaitement en valeur les qualités pianistiques, musicales, et presque narratives de la pianiste russe qui vit aujourd’hui à Paris. Fille de Valentin Berlinsky, le violoncelliste légendaire du quatuor Borodine de 1946 ...
modigliani

Nuit du quatuor à cordes aux Bouffes du Nord

Pour sa soirée d’ouverture, le sixième festival Palazzetto Bru Zane à Paris investit l’espace du sublime Théâtre des Bouffes du Nord avec une ébouriffante et féconde "Nuit du quatuor français" : cette soirée-marathon propose, en quatre concerts d’une heure, la redécouverte de quelques jalons d’un bon siècle de créations romantiques, conçues dans l’environnement géographique et culturel hexagonal.  Fidèle à son idéal de défense et d'illustration du répertoire musical rare d’essence française, le Palazzetto ...
georg schumann

James Feddeck révèle la Symphonie en fa mineur de Georg Schumann

CPO frappe de nouveau un grand coup avec la révélation (le mot n’est pas trop fort) de la Symphonie en fa mineur du compositeur post-romantique saxon Georg Schumann par le talentueux James Feddek, qui signe ici son premier enregistrement. Cet album, quatrième d’une série que le label d’Osnabrück consacre à ce maître oublié, est généreusement complété par deux ouvertures symphoniques dignes d’intérêt. Le tout est proposé dans des conditions de captation ...
prokofiev romantic

Stéphane Denève et le Brussels Philharmonic dans Prokofiev : plus Cendrillon que Roméo

Sans même ouvrir le livret de ce disque plus avant, le découpage des plages nous avertit du projet éditorial : établir un résumé musical et un raccourci dramaturgique des deux plus célèbres ballets de Sergueï Prokofiev, par la réorganisation d’extraits des suites d’orchestre laissées par le compositeur, selon le strict fil chronologique de chaque argument. Stéphane Denève, à la tête d’un Brussels philharmonic courageux mais parfois dépassé, relève ainsi un périlleux ...
lohengrin 1

À la Monnaie, Lohengrin selon Olivier Py

La nouvelle production de Lohengrin à la Monnaie de Bruxelles ose la polémique par le biais de la mise en scène discutable mais passionnante d’Olivier Py, fertile réflexion sur les conséquences ultimes du nationalisme allemand depuis ses racines romantiques jusqu’à la chute du Troisième Reich. Autant par un long et passionnant texte de présentation repris dans le programme que par une courte allocution avant le spectacle précisant son propos, Olivier ...
debussy pollini

Deuxième livre des Préludes de Debussy par Pollini

Maurizio Pollini revient à Debussy en cette année du centenaire du décès de Claude de France. Las ! Si le grand pianiste italien propose, pour le Deuxième livre des Préludes, une vision à la fois puissamment architecturée ou savamment distanciée, il pèche par une palette sonore assez pauvre, un ascétisme expressif stérilisant, et surtout par une mise en place technique parfois brouillonne ou brutale, très inattendue sous de tels doigts autrefois ...
Le Nozze di Figaro à Liège : une journée vraiment folle sous des dehors classiques

Le Nozze di Figaro à Liège : une journée vraiment folle sous des dehors classiques

La nouvelle production des Nozze di Figaro de Mozart/Da Ponte à l’Opéra royal de Wallonie à Liège emporte l’adhésion à la fois par l’homogénéité de son équipe vocale, par une mise en scène très classique et épurée non sans un petit grain de folie, et enfin par la direction incisive, colorée, historiquement informée et stylistiquement irréprochable de Christophe Rousset. Plutôt que de chercher une quelconque relecture décapante ou hors-sujet, le metteur en ...
franck danel

Passionnant renouvellement de l’interprétation de Franck par le Quatuor Danel

Le Quatuor Danel, en compagnie du pianiste Paavali Jumpanen, propose une approche neuve et assez radicalement atypique de deux des partitions chambristes majeures de César Franck.  Surprenant et presque convaincant dans le Quatuor à cordes, cet enregistrement culmine dans une vision très originale du célèbre Quintette à clavier en fa mineur du compositeur franco-belge. Le Quintette de César Franck (1878-1879), comme le rappelle Michel Stockhem dans son excellent texte de présentation, ...
chopin goerner nocturnes 1

Nelson Goerner, référence nouvelle pour les nocturnes de Chopin

Quelques semaines après le disque isolé de Fazil Say, plus inconstant et ne reprenant qu’une sélection de quinze Nocturnes de Frédéric Chopin, nous parvient cette fois une intégrale publiée chez Alpha et confiée à un des pianistes-phares du label, Nelson Goerner. À bien des égards, une référence moderne. Là où Fazil Say insistait avec beaucoup d’à-propos et surtout de force, sur la différenciation ultime de chaque pièce, notamment en matière de ...
bach scholl

Andreas Scholl et Dorothee Oberlinger dans Bach

Voilà un bien curieux disque présenté sous le vocable anglais de « small gifts ». L’enregistrement mêle allègrement, sans autre logique que celles de la distribution musicale et du bon plaisir, œuvres sacrées et profanes de Johann Sebastian Bach en un patchwork discutable, et par moments à la limite du kitsch, pour un programme sans doute plus plausible en concert qu’en studio. Outre la présence flatteuse du contre-ténor star Andreas Scholl, l’enregistrement ...
Herbert Schuch - Felix Broede (4)

Flagey Piano Days ou les folles journées bruxelloises

Pour leur édition 2018, les Flagey Piano Days de Bruxelles proposent un large éventail de répertoires et d’artistes autour du clavier roi, en n’oubliant ni le jazz, ni le répertoire contemporain, la musique de chambre ou concertante ou encore les masterclasses. Prospections de nouveaux répertoires Le pianiste belge Stephane Ginsburgh, grand défricheur de partitions inédites, offre un concert-présentation autour de son nouveau disque : il est consacré, en première mondiale, aux vingt-quatre ...
GA Riston

Maria Savastano dans des cantates inédites de G. A. Ristori

Johannes Pramsohler et l’ensemble Diderot nous convient à la redécouverte d’un compositeur italien attaché à la cour de Dresde et quelque peu oublié, Giovanni Alberti Ristori. Figurent ici trois cantates mythologiques tardives, aux récitatifs dramatiques et aux airs aussi admirables qu'enflammés, superbement défendues par la très prometteuse Maria Savastano. L’on pensait bien cerner l’histoire musicale de la cour de Dresde au XVIIIe siècle depuis la redécouverte des œuvres concertantes ou religieuses de ...
linos ensemble

Schoenberg et sa Société d’exécution musicale privée, par le Linos Ensemble

Le Linos Ensemble publie son quatrième disque consacré au répertoire pratiqué à Vienne au sein de la Société d’exécution musicale privée d'Arnold Schoenberg. L'entreprise musicale, quoique sympathique, s'avère frustrante sur le plan du minutage et de la finition des interprétations. Arnold Schoenberg eut la volonté, au sortir de la Grande Guerre, de créer à Vienne, par nécessité culturelle et créatrice, une société musicale privée où l’on donnerait tant des créations récentes venues de tout ...
À Anvers, un singulier Pelléas et Mélisande entre noirceur et danse

À Anvers, un singulier Pelléas et Mélisande entre noirceur et danse

Pour célébrer le centenaire de la mort de Claude Debussy, l’Opéra des Flandres y va d’une déroutante production de Pelléas et Mélisande, très sombre, tendue et pessimiste par les décors et la direction d’orchestre, avec une place envahissante laissée aux mondes de la vidéo, de la mode vestimentaire et de la danse contemporaine pour un spectacle d'art total, sans concession, mais quelque peu hors-cadre, au vu de la faiblesse du ...
dona nobis pacem

Décevant King’s College Choir dans Vaughan Williams et Bernstein

Basses eaux à Cambridge : le célèbre King’s College Choir publie sur son propre label un album placé sous le signe de la paix, réunissant deux pages monumentales signées Vaughan Williams et Bernstein. Las ! Au-delà de louables intentions, humanistes ou musicales, cet enregistrement nous semble peu digne du passé prestigieux et la réputation de la royale institution. Ralph Vaughan Williams fut brancardier puis artilleur durant la Grande Guerre : les horreurs qu’il y ...
András Schiff à la Philharmonie de Paris : entre ciel et Terre

András Schiff à la Philharmonie de Paris : entre ciel et Terre

Cette année, le pianiste András Schiff aura soixante-cinq ans. Bien plus qu’un quelconque bilan, ce récital dans la grande salle Pierre Boulez de la Philharmonie de Paris laisse figurer un artiste en permanentes recherches, avec ses affres et ses certitudes, ses doutes et ses réussites, ses moments critiques et ses instants d’exception. Une succession de petites touches pour brosser un portrait en demi-teinte du pianiste. András Schiff, aristocrate du clavier, pense ...
george LI

George Li, un pianiste que l’on voudrait moins consensuel

George Li a été révélé lors de l’édition 2015 du prestigieux concours Tchaïkovski de Moscou : une prestation qui lui valut, outre les faveurs du public, un deuxième prix partagé avec Lukas Geniušas. Son premier disque chez Warner, aujourd’hui publié, fut capté lors de son retour en Russie en octobre 2016 pour un double récital au théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg, dans une acoustique généreuse et une très agréable perspective sonore. ...
cpe bach lubimov

Alexei Lubimov prend la tangente dans Carl Philipp Emanuel Bach

En claviériste protéiforme et aventureux, Alexei Lubimov nous propose une exploration passionnante de l’imposant corpus d’œuvres solistes de Carl Philipp Emanuel Bach, et nous invite à la (re)découverte du clavier à tangentes, le prédécesseur immédiat du pianoforte. L’itinéraire que Lubimov propose est partagé entre des pièces imposantes tardives, essentiellement puisées dans les divers recueils publiés sous la bannière « Für Kenner und Liebhaber » (« pour connaisseurs et amateurs ») entre 1779 et 1786, ...
nina stemme

Elektra terrifiante de beauté à la Philharmonie de Paris

La Philharmonie de Paris proposait dans la grande salle Pierre Boulez, en version de concert, l’Elektra de Richard Strauss, dans une distribution vocale idéale à cette heure, sous la direction, à la fois dense et raffinée, de Mikko Franck à la tête d’un Orchestre Philharmonique de Radio France en grande forme.  Richard Strauss, dans Elektra, a sans doute atteint les limites extrêmes de son langage musical et opératique, avant un inévitable ...
mansurian

Le Requiem de Tigran Mansurian, sublime devoir de mémoire

Le sixième volume consacré par le label ECM New Series en tout ou partie au compositeur contemporain arménien Tigran Mansurian est entièrement dévolu à son récent Requiem, composé à la mémoire des victimes du génocide arménien. Une éblouissante et émouvante  réussite réconciliant les traditions musicales et les cult(ur)es chrétien(ne)s d’Orient et d’Occident. La photo d'archive en couverture de ce CD montre un convoi de déportés arméniens aux alentours d'Alep vers 1916, et ...
chopin fazil Say

Fazil Say audacieux et pudique dans quinze nocturnes de Chopin

Après une intégrale des sonates pour piano de Mozart, contestée mais passionnante, pour le même éditeur Warner et publiée l'an dernier, Fazil Say nous revient en solo pour une sélection de nocturnes de Chopin. Une interprétation dont il assume les partis-pris avec une rayonnante insolence, une réflexion pointue et une désarmante sincérité. Choisir, c’est renoncer. Plutôt que de couvrir l’intégrale des vingt et un nocturnes (ou même des dix-huit publiés du ...
beethoven gorini

Filippo Gorini dans les Variations Diabelli, Beethoven plus comédien que martyr

Pour son premier disque, Filippo Gorini, vingt-deux ans à peine, frappe un grand coup, avec une version à la fois cinglante et poétique des Variations Diabelli de Beethoven : par son originalité architecturale et son ordonnancement intelligent des climats entre ironie et sens tragique, cette version se hisse sans peine au sommet d'une discographie pourtant pléthorique et relevée. Filippo Gorini s’est distingué il y a deux ans en remportant le premier ...
reicha

Reicha inégal, mais bienvenu par la Chapelle musicale Reine Elisabeth

Ce triple album par la Chapelle musicale Reine Elisabeth consacré aux œuvres de musique de chambre d'Anton Reicha est une aubaine pour le mélomane curieux, même si le choix des œuvres peut apparaître parfois contestable au regard d'autres parutions récentes qui ont mis en avant des pièces plus intéressantes. La vocation internationale de la Chapelle musicale Reine Elisabeth de Belgique, sise à Waterloo, se fonde tant sur les projets pédagogiques autour de ...
beethoven kissin

Evgueni Kissin dans Beethoven, dix ans de réflexion sans réelle progression

Le retour d'Evgueni Kissin sous l’étiquette jaune de Deutsche Grammophon, où il avait fait ses débuts en Occident sous la houlette de Herbert von Karajan, nous vaut un choix de sonates beethovéniennes captées en public. Le résultat global sonore ou musical est très variable d’une œuvre à l’autre, voire au sein d’un même mouvement, mais ne mérite pas les attaques dont a été victime ce double disque sur les réseaux ...
Krystian Zimerman schubert

Krystian Zimerman dans Schubert : le voyageur sans bagages

Voici près d’un quart de siècle que Krystian Zimerman ne nous avait plus gratifiés du moindre disque en solo. Une longue attente pour un résultat discutable. Certes, quelques enregistrements concertants (parfois discutables) ou de musique de chambre (les passionnants quintettes à clavier de Grazyna Bacewicz) ont émaillé entre-temps ce singulier parcours discographique d’un artiste fidèle depuis toujours à la DGG. Bien entendu, le pianiste polonais a continué une carrière de soliste : des ...
brahms nelson freire

Nelson Freire de retour dans Brahms

Un demi-siècle après un premier enregistrement légendaire, Nelson Freire revient à la Troisième sonate opus 5 de Johannes Brahms, et nous en lègue une gravure à la fois flamboyante et d'une maturité splendide. Le complément de programme, consacré aux divers recueils de Klavierstücke, Intermezzi et autres Fantasien du maître hambourgeois, culmine en un opus 119 intégral et de haute volée. La troisième (et déjà dernière) sonate pour piano en fa mineur ...
simon_rattle_c_holger_kettner_stiftung_berliner_philharmoniker

Simon Rattle et les Berliner Philharmoniker dans Chostakovitch

Ce week-end de rentrée à la Philharmonie de Paris, Sir Simon Rattle et l'Orchestre philharmonique de Berlin consacraient un concert à l’œuvre de Dimitri Chostakovitch avec sa première et son ultime symphonies : plus de quarante-cinq ans de parcours de vie, au sein d’un siècle convulsif, où les idéaux de jeunesse ont été broyés par la machine totalitaire, entre éclats et résignation. La Symphonie n° 1 de Dimitri Chostakovitch, coup d’essai ...
yoyo ma bach trios

Yo-Yo Ma, Chris Thile et Edgar Meyer en trio dans Bach

Les trois compères Yo-Yo Ma, Chris Thile et Edgar Meyer se croisent et se recroisent dans le monde de la musique, classique, world ou country bluegrass depuis plus de vingt ans. Quelques années après un très folk Goat Road sessions (Sony) les voici à nouveau réunis autour d’un projet (trop ?) respectueux autour de diverses compositions en trio, aux destinations variables, de Johann Sebastian Bach. Un disque un peu inabouti et malheureusement ...