Archives de l’auteur : Bertrand Saint-Etienne

Tzimon Barto

Tzimon Barto, pianiste

ResMusica : La musique n’occupe pas toute votre vie, puisque vous touchez aussi à d’autres arts. Peut-on dire que le piano soit encore votre activité principale ? Tzimon Barto : C’est l’une de mes deux activités principales, avec la littérature. Chez moi, la musique nourrit la littérature, alors que je ne suis pas sûr que la littérature nourrisse tellement ma façon de jouer. En tout cas, musique et littérature sont des jumelles pour moi. ...
La bénédiction

Stefan Stroissnig, la bénédiction

De jeunes talents s’éveillent à Vienne. La capitale de l’Autriche – et peut-être aussi de la musique – voit naître en son sein des pianistes aussi géniaux que précoces, promis à un brillant avenir. Ainsi de Stefan Stroissnig, vingt-six ans, qui a créé la surprise au Konzerthaus en interprétant des œuvres de Liszt, Brahms et Schubert. Son premier grand récital, le jeune pianiste, formé à Vienne, sa ville natale, a choisi ...
Sérénade à trois avec Schubert

Sérénade à trois avec Schubert

Réalisés à neuf ans d’intervalle, les enregistrements filmés des deux Trios avec piano de Schubert par le Beaux-Arts Trio forment un DVD émouvant, qui fleure bon ses années 1980. Musicalement, on retient surtout Menahem Pressler au piano, qui guide avec art ses acolytes américains Isidore Cohen (violon) et Bernard Greenhouse (violoncelle). Plus que ces derniers, Pressler est pétri d’une sensibilité proprement schubertienne, mariant la joie de vivre à la peur de ...
Jean-Frédéric Neuburger à Vienne

Jean-Frédéric Neuburger à Vienne

Le piano français s’illustre à Vienne grâce à Jean-Frédéric Neuburger, auteur d’un concert loin d’être gagné d’avance qui, pourtant, a fini par emporter l’adhésion du public. Rien que de consensuel pour débuter. La partie Liszt ne peut que convaincre, tant les accents de Neuburger sont proches de l’esprit du compositeur hongrois. Il fait résonner son Steinway de façon spectaculaire, lui donnant un volume de cathédrale, parfaitement à propos pour les Funérailles ...
Chopin et la musique de chambre

Chopin et la musique de chambre

Dans le cadre des commémorations Chopin 2010, les artistes polonais Bartek Niziol (violon), Jan Kalinowski (violoncelle) et Marck Szlezer (piano) ont enregistré une intégrale de la musique de chambre de leur génial compatriote. Un répertoire peu joué que l’on prend plaisir à (re)découvrir ici, grâce notamment au piano Pleyel de 1845 utilisé pour la circonstance. La Polonaise pour piano et violoncelle op. 3, œuvre de jeunesse, enveloppe l’auditeur d’une chaude allégresse. ...
Un beau divertissement à quatre mains

Un beau divertissement à quatre mains

Le label polonais Dux nous fait revisiter quelques pièces classiques écrites ou transcrites pour quatre mains, en réunissant le couple belgo-polonais Marzena Kasprzak-Godeaux et Bernard Godeaux pour un enregistrement Schubert/Brahms/Ravel. Le Divertissement à la Hongroise de Schubert est une belle évocation de la mélancolie des plaines d’Europe centrale. Le premier mouvement est le plus réussi au point de vue de l’expressivité : il s’ouvre par une plainte lugubre, puis se transforme en ...
Un grand Moment musical

Arcadi Volodos, un grand Moment musical

À Lyon, Arcadi Volodos a tenu hautement son rang de «grand interprète», du nom de la série de concerts proposée par l’Auditorium Maurice Ravel. Le triomphe réservé par le public de cette (gigantesque) salle récompense à la fois une virtuosité infaillible et une profonde sensibilité. Pourtant, les dons exceptionnels du pianiste russe ne sont pas démontrés d’emblée. Dans la partie Schubert, Volodos cède à un certain maniérisme et multiplie les intentions. ...
Bartók et Tchaïkovski vus par Barenboim

Bartók et Tchaïkovski vus par Barenboim

Staatskapelle Berlin Lorsqu’il est à la tête de la Staatskapelle de Berlin, Daniel Barenboim peut donner libre cours à son talent de direction : les musiciens suivront. Ils le connaissent bien puisqu’il est leur chef depuis 2000. À vie. De fait, l’osmose entre les instruments et le pupitre est évidente. Loin de rompre cette harmonie, Yefim Bronfman, le soliste de la soirée, témoigne d’une parfaite entente avec Barenboim. Un chef charismatique, un ...
Le quatuor Takács se met en quatre

Le Quatuor Takács se met en quatre

Le Quatuor Takács a conquis son auditoire viennois avec un programme Mitteleuropa des plus réjouissants, superbement maîtrisé. La formation hongroise a débuté par un cru local : le Quatuor à cordes op. 71 n°1 de Haydn, inventeur du genre. La justesse du ton saisit d’emblée. Entre le brio dû à une œuvre aux dimensions presque orchestrales et l’intimité pleine d’humour et de tendresse qui caractérise la musique de chambre de Haydn, le ...
Le nouveau Wagner

Le nouveau Wagner

Wiener Concert-Verein, Andreas Pixner, Robert Wolf, Agnes Wolf Il n’est pas fréquent que le Musikverein de Vienne produise des œuvres contemporaines. Mais la réputation de Krzysztof Penderecki lui vaut l’honneur d’être joué… par lui-même ! Du moins était-ce prévu ainsi ; mais le public apprend avec déception que, pour des raisons de santé, le compositeur polonais ne dirigera pas. C’est Andreas Pixner qui le remplace au pied levé. Faute de préparation suffisante, il ...
Les variations du trio Goldberg

Les variations du trio Goldberg

Constitué du violoniste Michael Maciaszczyk, du violoncelliste Attila Pasztor et de la pianiste Barbara Moser, le trio Goldberg de Vienne (goldberg. trio. wien) a réuni l’audacieux génie Chostakovitch, Louise Farrenc, l’enseignante oubliée, et le «Mozart du XIXème siècle» : Mendelssohn. À l’image de ce programme éclectique, la qualité de la prestation a également donné dans la variété. Dans le Trio n°1 de Chostakovitch, les défauts des musiciens concordent paradoxalement avec l’esprit de ...
La quête du Waldstein Ensemble

La quête du Waldstein Ensemble

Le Waldstein Ensemble a de l’ambition. Créé en 2008 par Gerhard Schulz – l’ancien violoniste du quatuor Alban Berg – il se veut l’héritier de cette formation de légende. Le choix de Mozart, Brahms et Fauré pour cette soirée placée sous le signe du quatuor avec piano n’est donc pas anodin : en abordant ces trois auteurs chacun emblématique d’un genre, il s’agit de faire la démonstration d’une maîtrise parfaite de l’ensemble ...
La Truite rebutée, il trouva du Verdi !

La Truite rebutée, il trouva du Verdi !

De la musique de chambre entre Autrichiens ! C’est l’assurance d’un concert réussi, quitte à ne pas sortir d’un académisme strict. L’affiche est elle-même à moitié autrichienne, mais c’est l’autre moitié qui va faire le charme du concert. L’Ensemble Wien, composé de Rainer Honeck, Raimund Lissy (violon), Peter Götzel (alto) et Joseph Niederhammer (contrebasse), ose du Verdi revu par Toscanini en première partie. Un Quatuor à cordes signé par un auteur d’opéras ...
Le merveilleux Voyage de Werner Güra

Le merveilleux Voyage de Werner Güra

Quel plaisir d’entendre le Winterreise (Voyage d’hiver) de Schubert par un ténor ! Les enregistrements légendaires de Dietrich Fischer-Dieskau avaient presque fait oublier que les vingt-quatre lieder composant ce cycle fameux tiré des poèmes de Wilhelm Müller ont une tonalité initiale qui porte la voix plus haut que celle du grand baryton. On apprécie d’autant plus que le «voyageur» de cette soirée au Musikverein de Vienne n’est autre que Werner Güra, ...
Gottlieb Wallisch :  Mozart, Beethoven

Gottlieb Wallisch : Mozart, Beethoven

Le pianiste autrichien Gottlieb Wallisch a ému le Musikverein de Vienne par son récital Mozart/Beethoven/Schumann. Dans ces murs baroques où il est chez lui depuis ses douze ans, il a rendu un hommage vif et coloré à ces trois grands compositeurs qui vécurent à Vienne. Exécutées avec un bonheur inégal, leurs œuvres ont toutefois été portées avec une ardeur constante. Dès la Fantaisie en ré mineur, Wallisch affirme un style ...