Archives de l’auteur : Dominique Adrian

Jenůfa, Oper Stuttgart (Photo A. T. Schaefer)

Denoke, Bieito, Cambreling : Jenůfa inoubliable à Stuttgart

Calixto Bieito, quand il est inspiré, comme c'est le cas ici, sait raconter l'histoire des petites gens avec une empathie et une intelligence du détail que peu possèdent comme lui, et la prise de rôle d'Angela Denoke est la meilleure justification de la reprise de cette production de 2007. On ne va pas à l'Opéra de Stuttgart pour voir et entendre la même chose que ce qui circule partout ailleurs. Ce qui ...
Mariss Jansons en répétition - Photo BR Klassik

Mariss Jansons ose le classicisme viennois

Mariss Jansons enthousiasme dans un programme concentré sur le classicisme viennois... répertoire aussi central que devenu trop rare. Funeste évolution : les grands orchestres symphoniques n'ont que trop tendance à vouloir montrer leurs muscles en programmant les grandes œuvres postromantiques et modernes qui les présentent en grande formation, rutilant de tous les cuivres et perçant les tympans des auditeurs.Qui n'a pas eu son intégrale Mahler, ses grands Strauss, son Sacre, ses ...
medee bale

Quand le public bâlois découvre Médée de Charpentier

La vindicative Médée avait de bonnes raisons de vouloir se venger du traitement qui lui avait été réservé fin 2012 au Théâtre des Champs-Élysées puis à Lille. Mise en scène insipide de Pierre Audi, direction brouillonne d’Emmanuelle Haïm, interprète dépassée par le rôle-titre : il était urgent de refouler ce pénible souvenir. La nouvelle production du Théâtre de Bâle pouvait en fournir l’occasion : même si on comprend difficilement l’ampleur de la cure ...
Lafotogràfica 138

L’Opéra de Paris honore enfin Britten

Les cinq Canticles de Britten n’ont pas à se plaindre d’une discographie déficiente, parce que l’œuvre n’a cessé de fasciner les musiciens Outre-Manche et ailleurs, mais leur réception par le public mélomane est toujours restée plus confidentielle : il est heureux que l’Opéra de Paris ait eu l’idée de les faire découvrir au public français. Et aussi en ayant l’audace de programmer un deuxième concert le lendemain de celui auquel nous avons ...
berlin janacek chereau

La Maison des morts de Chéreau

Le Staatsoper de Berlin propose une reprise de la déjà légendaire production de La Maison des morts de Janáček de Patrice Chéreau sous la direction de Sir Simon Rattle.  Le titre du dernier opéra de Janáček est douloureux ; l’œuvre elle-même est pleine de l'effroi que suscite toujours (que devrait toujours susciter) l'enfermement sans espoir d'êtres humains, mais surtout elle tire sa lumineuse évidence de sa croyance profonde en l'humanité de ceux ...
harding

Daniel Harding au secours de Mahler à Berlin

On avait espéré Kirill Petrenko, ce fut Daniel Harding. Deux chefs de la même génération, tous deux familiers de la monumentale  Symphonie n°6 de Mahler. Pourtant, l'un arrive seulement au sommet après une carrière toujours prudente et discrète, qui rend ses rares apparitions d'autant plus précieuses (il avait d'ailleurs déjà annulé un concert à Berlin il y a 4 ans déjà), tandis que l'autre, placé très tôt sur le devant de ...
rameau

Jean-Philippe Rameau, une carrière unique

Jean-Philippe Rameau, mort il y a 250 ans le 12 septembre 1764 reste trop rare à l’affiche des grandes maisons lyriques. Après avoir exploré l’apport incroyablement moderne de cet artiste philosophe, à la croisée de la musique et de la science, ResMusica remet en lumière la carrière unique de ce compositeur. Après une carrière provinciale et parisienne si discrète que, au-delà quelques coups d’éclat (les livres pour clavecin, les écrits théoriques), ...
Les Nouveaux Caractères à la Trinité (Photo Claude Juin)

Retour au pays pour Jean-Marie Leclair

Sébastien d'Hérin donne une version trop sage de l'unique opéra de Jean-Marie Leclair, qui vaut surtout pour les deux chanteurs principaux Après un concert à l'Opéra Royal de Versailles au début du mois, c'est la chapelle de la Trinité qui accueille l'unique opéra conservé du compositeur lyonnais Jean-Marie Leclair tel que remis sur le métier par Les Nouveaux Caractères de Sébastien d'Hérin. Le phénomène est assez récent, attendu et très bienvenu ...
zais piau versailles

Rameau en grâce avec Sandrine Piau et Christophe Rousset

L'opéra Zaïs de Rameau, en version de concert, triomphe à l'Opéra royal de Versailles. Zaïs n'est pas l'opéra de Rameau le mieux traité par notre temps : très rarement joué, représenté au disque par un seul enregistrement non sans qualités (Gustav Leonhardt hors de son territoire naturel !), mais plombé par sa distribution féminine et du reste introuvable, il témoigne pourtant admirablement de la capacité de Rameau à renouveler le théâtre ...
Jansons BRSO répétition 12.11.14

L’orchestre de la Radio Bavaroise montre ses muscles

Mariss Jansons dirige l'Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise dans Dvořák et Moussorgski. La Herkulessaal, la salle où l’orchestre de la Radio Bavaroise donne la plupart de ses concerts, a beaucoup de défauts : sa contenance (1300 places seulement, malgré l’étroitesse des sièges) est nettement insuffisante pour le public de l’orchestre, même si les concerts sont toujours doublés ; le parterre est ainsi fait qu’on n’y voit que les musiciens en bord de plateau ; ...
Jansons

Jansons et Zimerman, Brahms inouï

Ce n'est pas que nous ne croyons pas aux mérites du coup de foudre, mais nous peinons à croire que le miraculeux concert donné ce soir par Mariss Jansons aurait été possible il y a dix ans. C'est en effet en 2003 que Jansons est devenu le 5e directeur musical de l'orchestre de la Radio Bavaroise, fondé en 1949 : une telle symbiose aurait-elle pu être possible sans une décennie de ...
© Wilfried Hösl

Kirill Petrenko trouve le son juste des Soldats de Zimmermann

Kirill Petrenko et Andreas Kriegenburg réalisent une vision classique de l'opéra-monstre de Zimmermann Comment faire, aujourd'hui, pour remplir une salle d'opéra ? Visiblement, monter une nouvelle production de Tosca ne suffit pas, comme l'expérimente avec douleur l'Opéra de Paris ces jours-ci ; non, mieux vaut monter Les Soldats de Zimmermann, œuvre réputée impossible mais qui, ces vingt dernières années, aura fait le tour de toutes les grandes scènes d'Europe et d'ailleurs ...

Honorable Peter Grimes à Munich

Un Britten solide sur la deuxième scène lyrique de Munich Il n'est plus aujourd'hui un seul amateur d'opéra qui ne connaît pas au moins de réputation l'Opéra national de Bavière ; mais peu savent, en France du moins, que Munich compte une seconde scène lyrique, le Staatstheater am Gärtnerplatz : comme la Staatsoper, et comme son nom l'indique, il est entièrement financé par l’État de Bavière, mais là où la Staatsoper ...
makropoulos

L’Affaire Makropoulos à Munich, une histoire d’hommes

L'Opéra de Munich livre une production élégante et efficace du chef-d'oeuvre de Janáček, plombée seulement par son héroïne Quelques années après une Jenůfa scéniquement modeste mais gâtée par ses distributions successives, l'Opéra de Munich offre un autre chef-d'oeuvre de Janáček à son public, dans le cadre d'une saison où le XXe siècle est présent en majesté. Cette fois, la mise en scène est à la hauteur de l'enjeu : la comédie ...

Beethoven / Andsnes, le voyage continue à Munich

Depuis quelques années, Leif Ove Andsnes fait le tour du monde avec les cinq concertos de Beethoven sous le titre un peu pompeux de Beethoven Journey, avec les partenaires les plus variés : à Munich, c'est avec l'Orchestre Philharmonique de Munich qu'il fait équipe, la baguette étant confiée à Thomas Dausgaard : nous avions évoqué le premier concerto en octobre 2012 ; le second avait suivi un an plus tard, ...
Dame de Pique

Mariss Jansons enflamme La Dame de Pique

Malgré une distribution un peu terne, la Dame de Pique de Mariss Jansons restera dans les mémoires. La carrière de Mariss Jansons ne sera guère passée par l'opéra, même s'il a volontiers proclamé, ces dernières années, son désir de diriger des opéras. Cette exceptionnelle Dame de Pique donnée à Munich puis à Luxembourg, en version de concert, laissera bien des regrets à tous ceux qui rêvent en vain de ce qu'auraient ...

Stuttgart donne à voir Tristan et Isolde

Wagner à Stuttgart, la tradition est ancienne : on a beaucoup discuté du Ring composite, vite promu au rang d'apothéose du Regietheater par ses détracteurs mais passionnant au moins par moments. Plus récemment, c'est Calixto Bieito qui a pu présenter sa vision de Parsifal, une production apparemment très riche que nous n'avons encore pu voir. Cette nouvelle production de Tristan par l'intendant de la maison, qui avait déjà signé le merveilleux ...
choeur-matssas

William Christie, retour sur le grand motet français

A la Cité de la Musique, William Christie revient sur quelques joyaux de son répertoire, non sans rigidités. Aucun interprète n’a autant contribué autant que William Christie à la redécouverte du grand motet, ce genre typiquement français qui unit chœur, orchestre et solistes au double service de la liturgie divine et de la monarchie de Versailles. Les quatre motets inscrits par Les Arts Florissants au programme d’une longue tournée figurent sur ...
© Salzburger Festspiele / Silvia Lelli

Philharmonia Orchestra on Tour in Salzburg

One, two, three women; ten, twenty, thirty… No doubt about it, the orchestra entering on the stage of the Grand Hall of the Salzburg was not the Vienna Philharmonic Orchestra, which is still effectively opposed to any form of equality between men and women in its ranks. The Philharmonia, invited for a brief residence of two concerts in Salzburg, is considered a modern orchestra; where the Viennese seem to sort ...
Anja HarterosPhotgrapher: Marco Borggreve

Anja Harteros, une grande voix pour le lied

Il faut fréquenter l’Opéra de Munich ou Salzbourg pour avoir une véritable idée du talent immense d’Anja Harteros : rare hors de ces cercles familiers, elle aura abordé au cours des dix dernières années une vaste gamme de rôles, chez Wagner, Strauss, Mozart, Verdi, mais aussi plus récemment Puccini (Tosca), avec une intégrité musicale et artistique qui ne fait pas l’affaire du marketing effréné façon Netrebko, mais qui suscite un respect ...
© Salzburger Festspiele / Silvia Lelli

Le Philharmonia Orchestra en tournée à Salzbourg

Une, deux, trois femmes ; dix, vingt, trente… Pas de doute, l’orchestre qui pénètre sur la scène de la Grande Salle du Festival de Salzbourg n’est pas l’Orchestre Philharmonique de Vienne, toujours aussi efficacement opposé à toute forme d’égalité entre hommes et femmes dans ses rangs. Le Philharmonia, invité pour une courte résidence de deux concerts à Salzbourg, fait figure d’orchestre moderne ; là où les Viennois se tiennent pour ainsi dire ...
© Salzburger Festspiele / Silvia Lelli

Enchantements : Luigi Nono à Salzbourg

Depuis des années, la Kollegienkirche, à quelques pas des principales salles salzbourgeoises, est le lieu principal du Festival pour la musique contemporaine. On a pu en critiquer les imperfections acoustiques, y compris les perturbations venues de la place de l’Université où elle se situe, et malgré les réflecteurs sonores qui peuplent ces voûtes pendant le Festival. Ce soir, pourtant, dans les blancs espaces de cette église du début du XVIIIe ...
© Salzburger Festspiele / Silvia Lelli

Philippe Jordan à Salzbourg, un Bruckner solide et très sage

Parmi les symphonies d'Anton Bruckner que l’Orchestre philharmonique de Vienne avait créées et qu’il a placé au programme de ses concerts salzbourgeois pour cet été, la Deuxième n’est ni la plus populaire, ni la plus souvent interprétée de nos jours ; il n’est pas surprenant qu’elle ait été confiée à un chef de notoriété relativement secondaire, à qui l’orchestre peut confier un concert salzbourgeois mais pas (encore) un concert d’abonnement à ...
Liederabend_Schneider_Prohaska_c_Silvia_Lelli03

Anna Prohaska, étoile du lied à Salzbourg

Anna Prohaska aime donner à ses récitals une unité thématique qui traverse les époques, les styles et les langues pour faire ressortir des parentés, des échos que la logique habituelle du Liederabend ne met qu’exceptionnellement en évidence. La jeune soprano, qui a déjà souvent chanté à Salzbourg mais n’avait encore jamais eu la chance de se voir confier un récital complet, a donc choisi une thématique qui pour être attendue en ...
Liederabend_Thomas_Hampson_c_Silvia_Lelli02

Thomas Hampson en difficulté à Salzbourg

Le public salzbourgeois aime les stars : le nom de Thomas Hampson n’aura certes pas tout à fait réussi à remplir les 1500 places de la salle, mais il suffit à susciter de considérables ovations à la fin d’un concert qui aura pourtant laissé plus de frustrations que d’enchantement. Hampson ne manque pas de dire au cours des bis le bonheur qu’il a à consacrer une soirée entière à Richard Strauss ...
Charlotte_Salomon_Ensemble_c_Ruth_Walz03

Charlotte Salomon à Salzbourg, un futur chef-d’oeuvre de Dalbavie

Connaissez-vous Charlotte Salomon ? Morte à Auschwitz à 26 ans, après des études inachevées à l’Académie des Beaux-Arts de Berlin et quelques années d’exil en France, cette jeune artiste laisse une œuvre sans pareille, plus d’un millier de gouaches réalisées en 18 mois, où se mêlent son histoire personnelle, celle de sa famille bourgeoise et suicidaire, et les grands moments de la folie de son temps. On en voit quelques-unes dans le ...
orfeo munich14

Un Orfeo magistral à l’Opéra de Munich

Au diable les nuances : cet Orfeo est une des grandes soirées d’opéra dont on se souvient encore des décennies plus tard. C’était écrit sur le papier avant même la première, mais on sait que les promesses de papier sont souvent des mensonges. Ici, pourtant, même les plus hautes attentes n’ont pas été déçues par un trio d’artistes au sommet de leurs moyens. La star de la soirée, bien sûr, c’est Christian ...
Herbert Blomstedt, Wiener Philharmoniker. Photo Salzburger Festspiele/Silvia Lelli

Bruckner et les Viennois à Salzbourg, encore et toujours

Les remplacements sont souvent l’occasion de faire débuter de jeunes chefs, d’offrir des opportunités que les habitudes de programmation ne leur permettrait que bien plus tard dans leur carrière. Cette fois cependant, la logique est inversée : c’est Herbert Blomstedt, certainement le doyen des chefs en activité après Georges Prêtre, qui supplée l’à peine sexagénaire Riccardo Chailly, blessé au bras, et ce avec une prestance physique enviable. Le choix paraît presque ...
Ottobeuren, Basilique (Wikipedia)

Haydn princier par Haitink au coeur de la Bavière rococo

L’Orchestre de la Radio Bavaroise n’a pas beaucoup d’égaux en Europe pour ce qui est du prestige constant de ses chefs invités, le revers de la médaille étant qu’on y voit beaucoup plus souvent les grands chefs d’aujourd’hui que ceux de demain. Une longue amitié unit l’orchestre à Bernard Haitink, ce qui justifie sans doute que lui soit confiée la tournée estivale de l’orchestre, constituée de deux concerts à Salzbourg ...
Photo Wilfried Hösl

Michael Volle voyage avec Schubert à Munich

Ce devait être René Pape, ce fut Michael Volle. Tessiture proche, donc, mais programme bien différent, puisqu’au lieu de la large sélection prévue par René Pape Michael Volle a choisi d’interpréter le plus connu de tous les cycles romantiques. Le changement de soliste et de programme n’a pas diminué ni l’affluence (la salle est pleine malgré la possibilité de remboursement offerte), ni l’enthousiasme du public, qui accueille le chanteur avec ...