Archives de l’auteur : Dominique Adrian

©Hans Jörg Michel

Idoménée à Bâle : pari réussi

En 2010, à l’Opéra de Munich, le jeune metteur en scène David Bösch avait frappé un grand coup avec un Mitridate de Mozart admirable d’ardeur juvénile, qui révélait une capacité d’analyse des enjeux dramatiques de l’œuvre rarement atteinte : lui confier Idomeneo, trois ans plus tard, c’était donc pour le Théâtre de Bâle la suite logique de cette réussite initiale, mais aussi un véritable pari, tant ce chef-d’œuvre complexe semble ...
Jaap van Zweeden photo  Hans van der Woerd

A Berlin, Mariss Jansons remplacé sans ivresse

Le communiqué avait un petit air de déjà vu : eh non, Mariss Jansons ne dirigera pas ce printanier concert berlinois, pour des problèmes de santé qui l’ont déjà souvent éloigné des salles de concert. Il aurait pourtant été passionnant de comparer son interprétation de la première symphonie de Brahms avec les Berlinois avec son concert salzbourgeois de cet été, où il avait porté l’Orchestre Philharmonique de Vienne à des ...
Eir Indehaug (Gepopo) © Monika Ritterhaus

Un Grand Macabre orgiaque à Berlin

L’opéra contemporain, dit-on, est promis après l’excitation de la première à un oubli irréparable, tant il serait loin des préoccupations du public. De Peter Eötvös à Thomas Adès en passant par Wolfgang Rihm ou Salvatore Sciarrino, les exemples qui démontrent l’absurdité de cette idée reçue ne manquent pas, mais l’unique opéra de Ligeti va encore bien au-delà. La Komische Oper de Berlin avait monté l’opéra en 2003, quelques années à ...
Entführung Bieito  Monika Ritterhaus/Komische Oper

Berlin : Un Enlèvement au sérail théâtral et audacieux

Pour se convaincre du dynamisme de l’opéra comme genre théâtral, il n’est sans doute pas de meilleure expérience que d’aller à Berlin voir les deux productions de l’Enlèvement au sérail qu’offrent la Komische Oper et la Staatsoper. Celle de la Staatsoper, confiée à Michael Thalheimer, frappe par la rigueur de son dispositif, par la pureté de ses lignes ; celle de Calixto Bieito, créée en 2004, joue sur un tout ...
Gerhaher_©JimRakete_ SonyClassical_D01_023

A Munich, des mélodies populaires britanniques par Christian Gerhaher

Il est des concerts qu’on peut dire marquants avant même de les avoir entendus, à la simple lecture de leur programme, parce qu’ils ont l’intelligence de proposer autre chose qu’un alignement arbitraire d’œuvres censées plus ou moins correspondre au goût des interprètes et du public : un voyage, une découverte, une démarche – quitte à louer ou en critiquer ensuite la réalisation. C’est sans nul doute le cas de ce ...
jenufa munich2

Munich remonte et réussit la Jenůfa par Barbara Frey

La modeste production de Jenůfa mise en scène par Barbara Frey au printemps 2009 ne s’attendait sans doute pas à tant d’honneur : pourtant, après une première reprise où brillait Angela Denoke, cette production trouve ici sa meilleure réalisation musicale. Une star, à nouveau, est au centre des attentions – c’est cette fois Karita Mattila –, mais le triomphe est avant tout celui d’une équipe. Tous investissent consciencieusement les quelques indications que ...
Boris Munich 1

Boris Godounov à Munich par Tcherniakov/Nagano, miracle renouvelé

Il y a quelques années, l’Opéra de Munich avait frappé un grand coup avec une Khovanchtchina mise en scène avec une grande intensité par Dmitri Tcherniakov et dirigée par Kent Nagano ; en 2013, c’est au tour de l’autre grand opéra de Modeste Moussorgski de conquérir la scène du Nationaltheater, dans la nudité implacable de sa version originale. Dans la fosse, le miracle est le même : Nagano sait à la fois ...
Dorothea Röschmann (Die Feldmarschallin) © Monika Ritterhaus

Rosenkavalier de Noël à Berlin

Dans le système allemand du théâtre de répertoire, il y a reprise et reprise. Souvent, la routine menace ; parfois, au contraire, la venue d’artistes d’exception peut parfois justifier des efforts particulier, et cette reprise d’une production âgée de dix-sept ans entre sans aucun doute dans la deuxième catégorie. Ce n’est certes pas comme chef d’opéra que Simon Rattle est le plus connu ; pourtant, ces dernières années, il a volontiers traversé le ...
Barbara Hannigan

Barbara Hannigan et Simon Rattle à Munich, intenses

Simon Rattle se fait rare à la tête des orchestres autres que ses Berlinois et, plus épisodiquement, l’Orchestra of the Age of Enlightenment. En 2010 pourtant, Rattle avait accepté de venir diriger à Munich Le Paradis et la Péri de Schumann, une œuvre rare qu’il défend avec ferveur, et le concert s’était tellement bien passé qu’il revient, deux ans plus tard, pour un concert dont Schumann est toujours le couronnement, ...
Babylon 1

À Munich, Babylon de Widmann, terrible cité

Y a-t-il un quota de chefs-d’œuvre par an ? Si oui, il est fort possible que ce quota ait été déjà dépassé pour l’année 2012, ne serait-ce qu’avec Written on skin de George Benjamin : le talent de Jörg Widmann, un des plus évidents de sa génération, n’aura pas suffi à transformer le livret du très médiatique philosophe Peter Sloterdijk en une œuvre scénique viable. La philosophie et l’opéra n’ont ...
Leif Ove Andsnes © Özgür Albayrak

L’histoire du concerto résumée à Munich

Après le départ pour Dresde de Christian Thielemann, qui avait choqué une partie importante des abonnés de l’orchestre, c’est entre les mains de Lorin Maazel qu’est placé, en guise de transition, l’Orchestre philharmonique de Munich, dans une ville qui, à défaut de posséder une vraie salle de concerts, compte pas moins de trois orchestres internationaux. Si Lorin Maazel, pour son propre compte, a l’intention d’interpréter un répertoire bien plus large ...
Dialogues des Carmélites2

Dialogues des Carmélites à Munich

L’unique opéra de Francis Poulenc n’est certes pas, sinon peut-être en Allemagne, une véritable rareté, mais il n’est pas si fréquent qu’on ne saisisse l’occasion de le voir où qu’elle se présente. La reprise de la production munichoise de Dmitri Tcherniakov (documentée par un DVD Bel Air Classiques, Clef ResMusica) placée entre les mains expertes de Kent Nagano n’est pas la moins tentante de ces occasions, malgré les critiques parfois ...
mariss jansons

À Munich, Mariss Jansons en demi-teinte

On avait laissé Mariss Jansons rayonnant à la tête des Viennois lors du festival de Salzbourg ; hélas, les habituelles « raisons de santé » avaient encore eu raison de lui au début du mois d’octobre pour plusieurs concerts à la tête du Concertgebouw, son autre admirable orchestre, mais il est bien là, pour la première fois de la saison, à la tête de l’Orchestre de la Radio Bavaroise. Pour ...
web-Mirga_Grazinyt_-Tyla_picture_vign

Mirga Gražynitė-Tyla, lauréate du concours de jeunes chefs d’orchestre de Salzbourg

La jeune chef d’orchestre Mirga Gražynitė-Tyla est adjointe du directeur musical de l’Opéra de Heidelberg, mais elle est aussi la troisième lauréate du concours de jeunes chefs d’orchestre organisé par le Festival de Salzbourg, qui donne à son lauréat l’occasion de donner lors du festival estival un concert qui est d’autant plus important que l’orchestre qu’il dirige n’est autre que le Gustav Mahler Jugendorchester, qui pour être juvénile n’en est ...
George Benjamin © Robert Millard

Aix, Benjamin à l’orchestre

Il aurait été bien dommage qu’un concert symphonique ne vienne pas couronner le triomphe qu’a connu George Benjamin au cours du festival d’Aix-en-Provence 2012. D’abord parce que tous ceux qui ont offert au chef-compositeur une ovation presque inédite après la création de son opéra Written on skin ne pouvaient souhaiter mieux que d’entendre d’autres partitions de sa main ; ensuite parce que Benjamin est un chef tout autant remarquable dans les ...
Beatrice Martin ©  DR

Soirée de clavecin français par Béatrice Martin

Où un tel récital de clavecin pourrait-il avoir plus sa place qu’à Aix, dans une ville où le XVIIIe siècle est présent à chaque coin de rue, et dans un théâtre qui témoigne, même à travers de multiples transformations, de l’importance des arts dans cette ville des Lumières ? La programmation de ce récital, sans doute, est un écho de la production de David et Jonathas de Charpentier dans laquelle Béatrice ...
© Patrick Berger / Artcomart

Fausse jardinière et vraie pépinière à Aix

La Finta Giardiniera, simple produit de série dans la production massive et pas toujours très différenciée de l’opera buffa de la fin du XVIIIe siècle ou partie intégrante des grands chefs-d’œuvre mozartiens, à l’égal d’un Idoménée qu’on a après tout aussi longtemps pris pour le cahier d’exercices d’un jeune homme doué ? L’enregistrement réalisé il y a près de 20 ans par Nikolaus Harnoncourt avait été pour beaucoup une révélation ; ceux ...
Götterdämmerung Munich 2012 - Gabler, Gould, Paterson

Fin de Ring à Munich

Götterdämmerung est sans doute le plus périlleux des opéras de Wagner pour les metteurs en scène, et la dernière étape du cycle monté par Andreas Kriegenburg à Munich n’est sans doute pas la plus aboutie. Kriegenburg n’y abandonne pas son parti-pris narratif et ses jeux avec l’illusion théâtrale, mais il les ancre dans une époque plus nettement contemporaine : le premier acte, en particulier, ancre le monde des Gibichungen dans le ...
Siegfried Munich 2012 - Dalayman, Ryan

Siegfried réjouissant et théâtral

Siegfried est souvent, du moins pour le metteur en scène, le plus payant des opéras du Ring, ne serait-ce que par l’humour qui irrigue une bonne partie du livret et de la partition. Andreas Kriegenburg, fidèle à son parti-pris décidément narratif, recourt pour en livrer sa propre version encore plus nettement que dans les volets précédents à sa machinerie humaine, constituée de plusieurs dizaines de figurants, au détriment de la ...
gerhaher_jimrakete_sonyclassical_vign

Récital Christian Gerhaher et Gerold Huber

Christian Gerhaher et Gerold Huber avaient donné lors du Festival d’opéra de Munich en 2011 un récital Mahler en tout point exceptionnel et justement ovationné par une salle complète depuis des mois. Celui de 2012 a tout autant mis la billetterie en surchauffe, mais le résultat est sensiblement moins enthousiasmant. Le programme choisi correspondait pour l’essentiel à celui de leur plus récent disque, faisant cohabiter en première partie deux cycles ...
Walkyrie Munich 2012 - Mayer, Dalayman

La Walkyrie sous la baguette de Kent Nagano

L’approche strictement narrative choisie par les maîtres d’œuvre du nouveau Ring de l’Opéra de Munich, qui fonctionnait parfaitement dans L’Or du Rhin, allait-elle pouvoir rendre justice aux longues plages de récits et de combats intérieurs de La Walkyrie ? La Walkyrie, comme L’Or du Rhin d’ailleurs, a été créée bien avant Bayreuth au Nationaltheater, et si on n’y trouve pas le son d’orchestre exclusif de la fosse d’orchestre de Bayreuth, l’expérience ...
Rheingold Munich 2012 - Figurants

Début d’un nouveau Ring à Munich

Il n’y a rien d’exceptionnel, en Allemagne, à proposer régulièrement de nouvelles productions de la plus ambitieuse des œuvres de Wagner : là où l’Opéra de Paris se fait une montagne du premier Ring qu’il créée depuis deux décennies et a besoin de deux saisons pour ce faire, l’Opéra de Munich crée le sien en six mois pour remplacer une production créée en 2002/2003 et donnée jusqu’en 2006 : cette ...
Ariodante

Ariodante brille à Bâle

Peut-on faire d’Ariodante un véritable spectacle théâtral ? Non que l’opéra baroque soit par nature inapte à la scène moderne : ne serait-ce que chez Haendel, des opéras comme Rodelinda, Alcina ou Xerse bénéficient de livrets remarquables qui font la joie des metteurs en scène et du public. Ariodante ne fait hélas pas partie de cette catégorie, comme en témoignent d’ailleurs des deux dernières productions parisiennes de l’œuvre (Jorge Lavelli ...
stuttgart_Osud1

La modernité selon Cambreling

Osud ? En cette période où Janáček, par bonheur, a enfin conquis les scènes d’Europe occidentale, où ses cinq opéras les plus célèbres enchaînent les nouvelles productions prestigieuses, il était bien naturel qu’on tente d’explorer les recoins de sa production. Avec Les voyages de M. Brouček, récemment enregistré par Deutsche Grammophon, Osud est le second grand trou noir de son œuvre lyrique : après une production à Vienne en 2005, cet opéra ...
wozzeck munich

Wozzeck intense à Munich

Pour beaucoup d’amoureux de cette œuvre, il y a une production définitive du Wozzeck d'Alban Berg, celle montée pour la Staatsoper de Berlin et le Châtelet par Patrice Chéreau il y a deux décennies, modèle de raffinement et de simplicité qui était presque un manifeste pour la mise en scène d’opéra, qui n’a besoin ni de pénibles « reconstitutions », ni d’armatures conceptuelles ou symboliques. Andreas Kriegenburg a choisi une ...
Rusalka Wieler ROH_0312_une3

Rusalka à Londres, une nymphe pour aujourd’hui

Plus d’un siècle après sa création, il était temps que Rusalka entre enfin au répertoire du Royal Opera, d’autant plus que cela fait maintenant une quinzaine d’années que ce chef-d’œuvre longtemps ignoré en Europe occidentale conquiert les unes après les autres toutes les grandes scènes du continent. Pour cette création, le nouveau responsable de la programmation lyrique Kasper Holten n’a pas choisi de créer une nouvelle production, mais d’acheter celle ...
bernardhaitink_2011

Haitink et la Radio Bavaroise, pour Bruckner seulement

L’acoustique de la Philharmonie de Munich, copie tardive et ratée de la Philharmonie de Berlin, n’est particulièrement pas favorable à Mozart, et ce malgré les réflecteurs transparents suspendus au-dessus de l’orchestre ; pour tenter de maîtriser ce vaste espace sans formes, il est fait recourir ici à un grand effectif, avec plus d’une cinquantaine de musiciens sur le plateau. Le résultat n’est que partiellement convaincant : la résonance de hall de gare ...
Don Carlo munich BSO 2012 2

Don Carlo à Munich

L’opéra est un tout, et donner la priorité au chant, à l’orchestre ou à la mise en scène sont autant de contresens. Pourtant, on a bien du mal à ne pas accorder ici, pour une fois, une prééminence marquée au chant. Non que l’aspect scénique soit ici une gêne : créée en 2000, cette production est certainement la meilleure des mises en scène de Jürgen Rose, commenous avions déjà pu ...
Carmen2_bale1211_vign2

Bâle : Carmen par Calixto Bieito

Tout le monde a déjà vu la Carmen montée par Calixto Bieito, créée en Espagne en 1999, promenée depuis dans toute l’Europe – hors la France, inexplicablement hostile – et éditée en DVD. Tout le monde, sauf l’auteur de ces lignes, qui l’aura découverte douze ans après sa création, à l’occasion de cette reprise montée par le metteur en scène lui-même pour l’une des maisons d’opéra les plus ouvertes à ...
Rusalka_bale_1211_vign2

À Bâle, un peu trop d’idées pour Rusalka

Haute qualité musicale et mise en scène inaboutie mais foisonnante et prometteuse. Le Théâtre de Bâle, distingué deux années de suite (2009-2010) comme « opéra de l’année » par le magazine allemand Opernwelt, a bâti une bonne partie de sa réputation sur une collaboration durable avec de grands metteurs en scène européens comme Calixto Bieito ou Christoph Marthaler. Cette Rusalka est pourtant une très belle occasion de constater que, contrairement à ...