Archives de l’auteur : Dominique Adrian

Blanche-Neige à Bâle, le chef-d’oeuvre de Holliger naufragé par la scène

Ils ne se marièrent pas et n'eurent pas d'enfants. La Blanche-Neige de Heinz Holliger, créée à l'Opéra de Zurich en 1998, n'adapte pas le conte traditionnel : c'est un extraordinaire texte de jeunesse du Bernois Robert Walser (1878-1956), que Holliger a utilisé, en l'abrégeant, comme livret de son opéra (on peut le lire en français aux éditions José Corti). Le conte est déjà fini, restent les personnages : le prince ...
Forza 1

Voix fortes pour destins verdiens à Munich

La Force du destin, entre guerre, vengeance et ascétisme, n’est peut-être pas l’opéra le plus adapté à la période des fêtes, mais certaines distributions peuvent aider à faire passer même dans ces conditions le plus mal bâti des grands opéras de Verdi. Pour sa troisième et dernière première verdienne de cette année anniversaire (après Simon Boccanegra et Le Trouvère), l’Opéra de Bavière a adjoint à Anja Harteros et Jonas Kaufmann ...
Die ZauberflöteVon Wolfgang Amadeus Mozart13. März 2004Musikalische Leitung: Uwe SandnerRegie: Peter KonwitschnyBühne und Kostüme: Bert NeumannLicht: Lothar BaumgarteVideo: Philip BußmannChor: Christoph HeilDramaturgie: Juliane  VottelerAuf dem Bild: Gergely Németi (Tamino),  Mitglieder des Staatsopernchors StuttgartFoto: A.T. Schaefer

Konwitschny et la Flûte enchantée à Stuttgart

En ce jour de Noël nous avons pu entendre des diffractions de la Flûte enchantée dans l'un des bastions de la mise en scène lyrique d'aujourd'hui. Peter Konwitschny, metteur en scène méconnu et souvent mal perçu en France, est l’une des figures artistiques les plus marquantes de l’histoire récentes de l’histoire récente de l’Opéra de Stuttgart, qui contrairement aux errances récentes de l’Opéra de Paris a su garder le cap ...
femme sans ombre munich13

Munich, retour sur La Femme sans ombre

21 novembre 1963 : dans le Nationaltheater tout juste rénové, vingt ans après sa destruction, après quinze ans d’inaction et cinq ans de travaux, l’Opéra de Munich célèbre l’arrivée d’une nouvelle ère en donnant La Femme sans ombre de Richard Strauss, dans une mise en scène de l’intendant Rudolf Hartmann, qui avait déjà mis en scène la même œuvre en 1936. 21 novembre 2013 : c’est à Krzysztof Warlikowski que Nikolaus ...
opera munich63

1943-1963-2013: l’Opéra de Munich, passé et présent

Quatre minutes de Nina Stemme et trois minutes de Jonas Kaufmann auraient sans nul doute suffi à remplir les 2100 places de la principale maison d’opéra de Munich, et ce même si cette cérémonie avait été payante. Pourtant, on aurait tort de penser que le grand intérêt montré par le public munichois pour cette cérémonie ne vient que d’un quelconque star power. Au-delà des vingt minutes de musique et des ...
Zauberflöte München2

A Munich, une Flûte enchantée vieille de 35 ans

Elles sont rares, les productions qui dépassent de nos jours 30 ans de carrière : la Flûte enchantée montée en 1978 à l’Opéra de Munich par l’intendant de l’époque, est un de ces témoins du passé. Bien connue par un DVD filmé en 1983, cette production doit son succès perpétué à vrai dire moins au travail scénique d’Everding qu’au rapide défilé qu’avait conçu le décorateur Jürgen Rose dans une esthétique largement ...
SONY DSC

Le Festival de Salzbourg à la croisée des chemins

Salzbourg 2013 est à peine fini qu’il faut déjà songer à l’avenir : le 25 septembre prochain, le conseil d’administration du Festival choisira le successeur d’Alexander Pereira, deux ans après son entrée en fonction pour un mandat de cinq ans qu’il abandonnera à la fin de l’édition 2014, deux ans avant le terme. Ce genre de ruptures de contrat n’est pas exceptionnel dans le monde de la culture ; mais le problème ...
Parsifal munich 2013

Les adieux bavarois de Kent Nagano

Tout est bien qui finit bien : en 2006, les débuts du mandat de Kent Nagano comme directeur musical de l’Opéra d'Etat de Bavière n’avaient pas été paisibles, même si les bravos n’avaient jamais manqué pour lutter contre les huées ; sept ans plus tard, l’hostilité n’a pas totalement disparu, mais la manière dont le public bavarois accueille cette ultime représentation de son mandat montre que le pari est réussi et que ...
gerhaher_jimrakete_sonyclassical

Christian Gerhaher en récital à Munich

Pour la troisième année consécutive, Christian Gerhaher fait l’événement dans la série de Liederabende qui accompagne traditionnellement le Festival d’Opéra de Munich, comme à chaque fois dans une salle complète dès l’ouverture des locations – le plus vaste Nationaltheater serait sans doute tout autant à ses pieds, mais Gerhaher tient à juste titre à chanter dans un théâtre compatible avec l’atmosphère du Lied. Tout autant que lors de son récital Mahler ...
Written on skin © Wilfried Hösl

Admirable Hannigan dans Written on Skin à Munich

Un an déjà. Depuis sa création en juillet 2012, et malgré la déplorable annulation de sa création italienne pour cause de caisses vides (ou d’indifférence à la culture), l’opéra de George Benjamin aura fait le tour de l’Europe, et Resmusica peut être fier d’avoir accompagné ce chef-d’œuvre sur son parcours, d’Aix à Toulouse et maintenant à Munich, en attendant Paris à l’automne. L’Opéra de Munich, qui n’était pas coproducteur du ...
stuttgart_st_schaum

Stuttgart : L’écume des jours de Denisov

Un opéra créé à l’Opéra de Paris dans les années 80 ? Oui, le Saint François de Messiaen, mais encore ? On a bien oublié l’opéra qu’avait écrit Edison Denisov, directement en français, que l’Opéra de Paris créa en 1986 à l’Opéra-Comique. Repris sporadiquement dans la décennie qui suivit, l’œuvre n’a ensuite plus été jouée avant sa recréation à Stuttgart en 2012. Il y a pourtant de quoi susciter la curiosité : Denisov, ...
Munich Boccanegra 1

Munich : Simon Boccanegra abandonné par l’orchestre

Créée il y a plus d’un an à l’English National Opera et reprise au début du mois de juin à Munich, la production de Boccanegra par Dmitri Tcherniakov trouve en cette unique représentation à l’occasion du Festival d’Opéra de Munich la distribution qui aurait dû être celle de la première munichoise, Krassimira Stoyanova comme Ramón Vargas s’étant chacun, pour des raisons différentes, retirés de la première série – tant mieux ...
Photos : A. T. Schaefer

Ariadne auf Naxos la tête en bas à Stuttgart

1912 : dans la petite salle du tout nouveau Théâtre Royal de Stuttgart, Strauss, Hofmannsthal et Max Reinhardt ne récoltent qu’un succès d’estime pour leur ambitieux projet autour du Bourgeois Gentilhomme, dont Ariane à Naxos forme l’épilogue. 1916 : à Vienne, l’œuvre rénovée et enrichie d’un prologue qui remplace la pièce de Molière débute sa carrière triomphale. 2001 : au Festival de Salzbourg, Jossi Wieler et Sergio Morabito créent une ...
Cenerentola Stuttgart

A Stuttgart, une Cendrillon trop simpliste

Il faut parfois accepter de ne pas être au diapason de tout un public : l’ovation qui a salué cette Cenerentola, à égalité pour solistes, chef et équipe de mise en scène, à l’issue de cette première est des plus fortes qu’on ait entendues ces dernières années, et c’est bien à regret que nous devons avouer ne pas avoir pu nous associer à l’émotion du public de Stuttgart, qui sans ...
Il Trovatore Munich

Munich : audacieux et admirable Trouvère

En plus d’un Simon Boccanegra importé de Londres (dont nous parlerons prochainement), l’Opéra de Bavière fête le bicentenaire Verdi par de nouvelles productions de deux de ses opéras les plus difficiles à rendre crédibles scéniquement, toutes deux avec Jonas Kaufmann et Anja Harteros. En décembre, ce sera au tour de Martin Kušej, l’un des grands patrons du théâtre à Munich, de se confronter certainement sans concession à la Force du ...
Platée Stuttgart Photo A. T. Schaefer

Avec Platée, du baroque à Stuttgart

L’opéra baroque français, en terre germanique, est une grande rareté. On avait parlé ici même d’un magnifique Phaéton de Lully, Platée a déjà fait quelques apparitions, et le Theater an der Wien dans la capitale autrichienne accomplit dans ce domaine une œuvre méritoire, mais pour le commun du public ce répertoire reste une terre presque inconnue. Cela n’empêche pas l’opéra de Stuttgart, dont la réputation d’inventivité n’est plus à faire, ...
©Hans Jörg Michel

Idoménée à Bâle : pari réussi

En 2010, à l’Opéra de Munich, le jeune metteur en scène David Bösch avait frappé un grand coup avec un Mitridate de Mozart admirable d’ardeur juvénile, qui révélait une capacité d’analyse des enjeux dramatiques de l’œuvre rarement atteinte : lui confier Idomeneo, trois ans plus tard, c’était donc pour le Théâtre de Bâle la suite logique de cette réussite initiale, mais aussi un véritable pari, tant ce chef-d’œuvre complexe semble ...
Jaap van Zweeden photo  Hans van der Woerd

A Berlin, Mariss Jansons remplacé sans ivresse

Le communiqué avait un petit air de déjà vu : eh non, Mariss Jansons ne dirigera pas ce printanier concert berlinois, pour des problèmes de santé qui l’ont déjà souvent éloigné des salles de concert. Il aurait pourtant été passionnant de comparer son interprétation de la première symphonie de Brahms avec les Berlinois avec son concert salzbourgeois de cet été, où il avait porté l’Orchestre Philharmonique de Vienne à des ...
Eir Indehaug (Gepopo) © Monika Ritterhaus

Un Grand Macabre orgiaque à Berlin

L’opéra contemporain, dit-on, est promis après l’excitation de la première à un oubli irréparable, tant il serait loin des préoccupations du public. De Peter Eötvös à Thomas Adès en passant par Wolfgang Rihm ou Salvatore Sciarrino, les exemples qui démontrent l’absurdité de cette idée reçue ne manquent pas, mais l’unique opéra de Ligeti va encore bien au-delà. La Komische Oper de Berlin avait monté l’opéra en 2003, quelques années à ...
Entführung Bieito  Monika Ritterhaus/Komische Oper

Berlin : Un Enlèvement au sérail théâtral et audacieux

Pour se convaincre du dynamisme de l’opéra comme genre théâtral, il n’est sans doute pas de meilleure expérience que d’aller à Berlin voir les deux productions de l’Enlèvement au sérail qu’offrent la Komische Oper et la Staatsoper. Celle de la Staatsoper, confiée à Michael Thalheimer, frappe par la rigueur de son dispositif, par la pureté de ses lignes ; celle de Calixto Bieito, créée en 2004, joue sur un tout ...
Gerhaher_©JimRakete_ SonyClassical_D01_023

A Munich, des mélodies populaires britanniques par Christian Gerhaher

Il est des concerts qu’on peut dire marquants avant même de les avoir entendus, à la simple lecture de leur programme, parce qu’ils ont l’intelligence de proposer autre chose qu’un alignement arbitraire d’œuvres censées plus ou moins correspondre au goût des interprètes et du public : un voyage, une découverte, une démarche – quitte à louer ou en critiquer ensuite la réalisation. C’est sans nul doute le cas de ce ...
jenufa munich2

Munich remonte et réussit la Jenůfa par Barbara Frey

La modeste production de Jenůfa mise en scène par Barbara Frey au printemps 2009 ne s’attendait sans doute pas à tant d’honneur : pourtant, après une première reprise où brillait Angela Denoke, cette production trouve ici sa meilleure réalisation musicale. Une star, à nouveau, est au centre des attentions – c’est cette fois Karita Mattila –, mais le triomphe est avant tout celui d’une équipe. Tous investissent consciencieusement les quelques indications que ...
Boris Munich 1

Boris Godounov à Munich par Tcherniakov/Nagano, miracle renouvelé

Il y a quelques années, l’Opéra de Munich avait frappé un grand coup avec une Khovanchtchina mise en scène avec une grande intensité par Dmitri Tcherniakov et dirigée par Kent Nagano ; en 2013, c’est au tour de l’autre grand opéra de Modeste Moussorgski de conquérir la scène du Nationaltheater, dans la nudité implacable de sa version originale. Dans la fosse, le miracle est le même : Nagano sait à la fois ...
Dorothea Röschmann (Die Feldmarschallin) © Monika Ritterhaus

Rosenkavalier de Noël à Berlin

Dans le système allemand du théâtre de répertoire, il y a reprise et reprise. Souvent, la routine menace ; parfois, au contraire, la venue d’artistes d’exception peut parfois justifier des efforts particulier, et cette reprise d’une production âgée de dix-sept ans entre sans aucun doute dans la deuxième catégorie. Ce n’est certes pas comme chef d’opéra que Simon Rattle est le plus connu ; pourtant, ces dernières années, il a volontiers traversé le ...
Barbara Hannigan

Barbara Hannigan et Simon Rattle à Munich, intenses

Simon Rattle se fait rare à la tête des orchestres autres que ses Berlinois et, plus épisodiquement, l’Orchestra of the Age of Enlightenment. En 2010 pourtant, Rattle avait accepté de venir diriger à Munich Le Paradis et la Péri de Schumann, une œuvre rare qu’il défend avec ferveur, et le concert s’était tellement bien passé qu’il revient, deux ans plus tard, pour un concert dont Schumann est toujours le couronnement, ...
Babylon 1

À Munich, Babylon de Widmann, terrible cité

Y a-t-il un quota de chefs-d’œuvre par an ? Si oui, il est fort possible que ce quota ait été déjà dépassé pour l’année 2012, ne serait-ce qu’avec Written on skin de George Benjamin : le talent de Jörg Widmann, un des plus évidents de sa génération, n’aura pas suffi à transformer le livret du très médiatique philosophe Peter Sloterdijk en une œuvre scénique viable. La philosophie et l’opéra n’ont ...
Leif Ove Andsnes © Özgür Albayrak

L’histoire du concerto résumée à Munich

Après le départ pour Dresde de Christian Thielemann, qui avait choqué une partie importante des abonnés de l’orchestre, c’est entre les mains de Lorin Maazel qu’est placé, en guise de transition, l’Orchestre philharmonique de Munich, dans une ville qui, à défaut de posséder une vraie salle de concerts, compte pas moins de trois orchestres internationaux. Si Lorin Maazel, pour son propre compte, a l’intention d’interpréter un répertoire bien plus large ...
Dialogues des Carmélites2

Dialogues des Carmélites à Munich

L’unique opéra de Francis Poulenc n’est certes pas, sinon peut-être en Allemagne, une véritable rareté, mais il n’est pas si fréquent qu’on ne saisisse l’occasion de le voir où qu’elle se présente. La reprise de la production munichoise de Dmitri Tcherniakov (documentée par un DVD Bel Air Classiques, Clef ResMusica) placée entre les mains expertes de Kent Nagano n’est pas la moins tentante de ces occasions, malgré les critiques parfois ...
mariss jansons

À Munich, Mariss Jansons en demi-teinte

On avait laissé Mariss Jansons rayonnant à la tête des Viennois lors du festival de Salzbourg ; hélas, les habituelles « raisons de santé » avaient encore eu raison de lui au début du mois d’octobre pour plusieurs concerts à la tête du Concertgebouw, son autre admirable orchestre, mais il est bien là, pour la première fois de la saison, à la tête de l’Orchestre de la Radio Bavaroise. Pour ...
web-Mirga_Grazinyt_-Tyla_picture_vign

Mirga Gražynitė-Tyla, lauréate du concours de jeunes chefs d’orchestre de Salzbourg

La jeune chef d’orchestre Mirga Gražynitė-Tyla est adjointe du directeur musical de l’Opéra de Heidelberg, mais elle est aussi la troisième lauréate du concours de jeunes chefs d’orchestre organisé par le Festival de Salzbourg, qui donne à son lauréat l’occasion de donner lors du festival estival un concert qui est d’autant plus important que l’orchestre qu’il dirige n’est autre que le Gustav Mahler Jugendorchester, qui pour être juvénile n’en est ...