Archives de l’auteur : Dominique Adrian

Die Sache Makropulos, Salzburger Festspiele

Salzbourg, Marthaler, Makropoulos…

Treize ans après une Káťa Kabanová qui avait fait date, Christoph Marthaler et Angela Denoke font à nouveau de Janáček l’événement du festival de Salzbourg, cette fois dans le cadre en Cinémascope de la plus grande des salles utilisées par le Festival. Après cet étouffant drame bourgeois, c’est cette fois une comédie mordante, étourdissante, futuriste et métaphysique qui est au programme : Christoph Marthaler, pour son sixième spectacle à Salzbourg, met ...
Gerhaher, Schiff_ 2

Christian Gerhaher à Salzbourg

Le cycle que consacre cette année le festival de Salzbourg à Mahler est un chef-d’œuvre de programmation, tant pour la variété des œuvres programmées que pour les interprètes choisis. Le concert de ce soir était sans doute l’un des plus intrigants de cette série, avec cette version du Chant de la Terre accompagnée au piano : créée en 1989 seulement, la partition est issue de la version réalisée par Mahler avant ...
Julia Fisher

Julia Fischer, Mozart à Salzbourg

Les Matinées Mozart du week-end sont une des plus anciennes traditions du Festival de Salzbourg, ce qui ne les empêche pas de remporter un franc succès année après année. Plusieurs formules se sont succédé pendant ce temps : la formule actuelle, parfaitement illustrée par ce programme, est consacrée uniquement à Mozart, en mélangeant œuvres de jeunesse et œuvres plus connues. Ivor Bolton, directeur musical de l’Orchestre du Mozarteum depuis 2004, dirige chaque ...
Sciarrino Macbeth - Photo - Silvia_Lelli (1)

Festival de Salzbourg, Macbeth de Sciarrino

Depuis l’arrivée de Gerard Mortier à la tête du Festival de Salzbourg en 1992, la musique contemporaine triomphe dans le plus prestigieux des festivals classiques du monde. En 2007, l’arrivée à la direction des concerts du pianiste Markus Hinterhäuser, qui avait fait ses débuts de programmateur sous Mortier, n’a fait que renforcer la tendance. En 2008, il avait ainsi consacré la série annuelle Continents au compositeur sicilien Salvatore Sciarrino, qui ...
angela_denoke2

Angela Denoke, soprano

ResMusica : Si on prend le programme du Festival de Salzbourg de cette année, on lit : « Salzbourg… Janáček… Marthaler… Denoke », et cela nous dit quelque chose… Angela Denoke : Oui, c’était il y a treize ans, avec Katia Kabanova ici à Salzbourg, dans la petite salle du Festival, et ça avait eu beaucoup de succès ; il n’y a que le chef d’orchestre qui a changé. RM : C’était un peu le début de votre carrière ...
salzbourg11_dudamel

Salzbourg, l’effet Dudamel continue !

Ils peuvent être fiers de leur orchestre, ces Vénézuéliens qui ont lancé la standing ovation dès la fin de son concert salzbourgeois : rarement orchestre sud-américain aura reçu un tel accueil en Europe, qui plus est dans un des temples de ce répertoire viennois qu’il avait choisi de présenter. Est-ce à dire qu’ils auront conquis ce triomphe par leurs seules qualités musicales ? Rarement le premier mouvement aura paru aussi long : après ...
Mitridate munich 2

Munich, Mitridate le bienheureux ?

Mitridate a eu plus de chance au disque que sur scène : l’admirable enregistrement de Christophe Rousset aura été pour beaucoup une révélation, que n’auront guère su confirmer la mise en scène platement agitée de Jean-Pierre Vincent au Châtelet, pas plus que celle, massacrant le livret tout autant que la partition, signée à Salzbourg par un Günter Krämer convaincu qu’il fallait cela pour rendre l’œuvre supportable. L’Opéra de Bavière, qui avait ...
Tristan Munich 1

Tristan et Isolde de luxe à Munich ?

Surprise à la fin de cette représentation festivalière de Tristan, quand un homme que personne n’attendait vient saluer : Peter Konwitschny, treize ans après la première de cette production, est venu lui rendre visite, et on peut supposer que les huées qui l’ont accueilli, mêlées de bravos tout aussi vigoureux, ne sont rien à côté de celles qu’il reçut alors. Cette production connue depuis des années par le DVD, a pourtant de ...
GerhaherHuber_credit_AlexanderBasta_for_Sony_BMG_vign

Lieder de Mahler par Christian Gerhaher à Munich : redécouverte

Les Lieder de Mahler n’auront guère été au centre du double anniversaire encore en cours, tant les grandes machines orchestrales ont pu faire l’événement partout dans le monde. On n’en remerciera que plus chaleureusement Christian Gerhaher, qui aime consacrer ses récitals à un seul compositeur, d’avoir choisi cette fois Mahler : on le suivra volontiers quand il déclare que Mahler est pour lui un des trois plus grands compositeurs de Lieder, ...
Biester_munich0711_vign3

Festival d’opéra de Munich, Undankbare Biester

En marge de son festival d’opéra, l’Opéra de Munich organise depuis de nombreuses années une manifestation parallèle, tournée vers les petites formes et la création contemporaine, désormais abritée dans un bâtiment démontable construit chaque été juste derrière l’Opéra. Le petit opéra produit et réalisé par la compagnie hongroise Krétakör, bien connue dans le monde du théâtre parlé, est avec sa durée de 70 minutes et son instrumentation allégée un projet ...
michaelvolle2

Munich, Michael Volle en récital

Le Lied sourit aux barytons. Thomas Quasthoff, Christian Gerhaher, Mathias Goerne, Simon Keenlyside ne sont que quelques-uns des artistes qui incarnent la bonne santé de ce genre discret : Michael Volle en fait aussi certainement partie, surtout quand il est accompagné par un spécialiste aussi incontestable que Helmut Deutsch. Ce dernier, après plus de quatre décennies de carrière, est ici un atout de taille : il ne s’agit pas seulement d’une longue ...
chevalier a la rose_munich11_une2

Le Chevalier à la Rose : reprise à Munich

Pour un peu, l’Opéra de Bavière allait avoir un nouveau Chevalier : la rumeur voulait qu’une nouvelle production de cet opéra si essentiel dans le répertoire munichois devait voir le jour en ce mois de juin 2011 dans les mains de Luc Bondy. Les circonstances économiques jointes à l’échec artistique relatif mais certain de sa récente Tosca en ont décidé autrement, et l’Opéra de Munich s’est décidé à ranimer l’antique production ...
Saint Francois d'Assise Munich4

Saint-François à Munich, musicalement exceptionnel et scéniquement indigent

Créé il y a près de trente ans, Saint François d’Assise est sans doute la meilleure preuve que l’opéra contemporain n’est pas condamné à rester lettre morte une fois sa création passée : alors même qu’il est sans doute l’œuvre la plus complexe de tout le répertoire, il n’en finit plus d’enchaîner les nouvelles productions dont chacune fait l’événement. Kent Nagano, qui avait assisté Seiji Ozawa lors de la création de ...
Le complexe du chef d’œuvre oublié

Telemaco de Gluck, ou le complexe du chef d’œuvre oublié

Quoi de neuf ? Gluck ! On connaissait depuis longtemps, et de plus en plus, ses opéras «réformés», depuis l’Orfeo viennois jusqu’aux chefs-d’œuvre parisiens, et voilà que le monde musical redécouvre progressivement la richesse de sa production antérieure : plusieurs enregistrements récents en témoignent tout autant que cette rare production scénique. Telemaco, certes, ne nous est parvenu que dans une version de 1765, trois ans après Orfeo, mais on sait désormais qu’il s’agit de ...
György Kurtág, généalogies

György Kurtág, généalogies avec le Quatuor Hagen

Le Quatuor Hagen n’est pas de ceux pour qui la musique de chambre n’est que luxe, calme et volupté. Sans aller jusqu’à consacrer une grande place à la musique contemporaine dans leur répertoire, les trois membres de la fratrie Hagen et leur collègue Rainer Schmidt ont un intérêt constant pour le XXe siècle et il n’était pas étonnant de les voir se charger d’un programme autour des deux quatuors centraux ...
Triomphal

Parsifal triomphal à Munich

Dès qu’il s’agit de Wagner, le public munichois ne s’en laisse pas compter : malheur à qui n’aura pas su se montrer à la hauteur. Quand une représentation de Parsifal se termine par une ovation debout presque unanime, le spectateur étranger peut donc être sûr que l’événement est exceptionnel. La production de Peter Konwitschny, donnée presque chaque année au moment de Pâques, était pourtant de celles qui, au moment de leur ...
Lully et Quinault à l’honneur en terre germanique

Phaëton : Lully et Quinault à l’honneur en terre germanique

Lully en Allemagne ? La province allemande a beau ne jamais être à court d’idées, la présence d’une de ses œuvres en terre germanique demeure une absolue rareté qui avait de quoi susciter la curiosité. C’est largement à partir de ses forces propres que le Théâtre national de Sarrebruck a fait le choix de monter Phaëton, une œuvre dont la complexité dramaturgique avait parfaitement de quoi satisfaire les hautes exigences que le ...
Fidelio sans chef

Fidelio sans chef à Munich

Nikolaus Bachler n’a pas toujours réussi ses nouvelles productions depuis qu’il dirige l’Opéra de Munich, mais l’habilité programmatique de ce nouveau Fidelio est presque diabolique, tant tout est là pour créer l’événement : une nouvelle production d’un grand classique germanique, unissant le ténor le plus populaire du moment, une Leonore aimée du public depuis sa Senta de 2006 et le plus «scandaleux» des metteurs en scène actuels, le tout à la ...
Mahler aérien

Le Mahler aérien de Jansons

La radio bavaroise n’a pas de chance avec ses pianistes : après Murray Perahia, c’est au tour d’András Schiff d’annuler au dernier moment sa participation à ce concert, qui prend place dans une double intégrale en cours, celle des concertos de Beethoven et celle des symphonies de Gustav Mahler. Au moins, cette fois, le remplaçant est de valeur : la version que donne Lars Vogt du concerto de Beethoven est tout sauf ...
A la recherche de Gluck

Armida à Berlin : A la recherche de Gluck

L’Opéra-Comique de Berlin fait partie des rares maisons européennes à persister à traduire dans la langue du pays l’ensemble du répertoire lyrique, à partir de traductions toujours nouvelles. Cette démarche avait un sens pour faciliter l’accès populaire à l’opéra avant l’invention des surtitres, elle n’en a plus guère aujourd’hui. Dans le cas de la présente production, elle conduit même l’ensemble de la production à la catastrophe : en partie en raison ...
Le débauché de Warlikowski

The Rake’s Progress à Berlin, le débauché de Warlikowski

Le seul opéra long de Stravinsky avait perturbé le public de la Biennale de Venise en 1951, et on ne peut pas dire que, malgré les nouvelles productions qui se sont succédé depuis, il ait acquis une grande popularité depuis, comme le montre le remplissage médiocre de la deuxième représentation de cette nouvelle production berlinoise. Pourtant, ce chef-d’œuvre d’ambiguïté ne pouvait trouver meilleur écrin que l’art kaléidoscopique de Krzysztof Warlikowski, ...
Mahler par Jansons

Troisième de Mahler par Jansons : un interprète devenu artiste créateur

Aujourd’hui comme hier, les bons chefs ne manquent pas ; aujourd’hui comme hier, certains prennent soudain une dimension supplémentaire qui les met en quelque sorte hors concours : parmi ces interprètes devenus artistes créateurs à part entière en se mettant, humblement, au service de la musique des autres, il y a depuis longtemps déjà Claudio Abbado ; il est désormais évident que Mariss Jansons est également de ceux-là. Ce concert mahlérien qui attire ...
Berlin à l’heure russe

Orchestre Philharmonique de Berlin à l’heure russe avec Neeme Järvi

Neeme Järvi ne manque pas d’humour. Après s’être enquis auprès du premier violon du mot allemand signifiant «bis», c’est en bataillant ferme contre le bouquet de fleurs débordant sur sa partition qu’il a tenu à diriger le seul bis qu’autorisait la météo berlinoise : la célèbre valse des flocons du Casse-Noisette de Tchaïkovski clôture brillamment un copieux concert qui laisse pour seul regret celui de ne pas avoir pu admirer le ...
Bruckner vivant

Kent Nagano de Zimmermann à Bruckner

Orchestre National de Bavière Quel point commun entre les œuvres de Zimmermann et de Bruckner au programme du second concert symphonique de la saison à l’Opéra de Munich ? Kent Nagano est venu l’expliquer lui-même au public pendant la courte pause séparant les deux œuvres : il s’agit là d’œuvres ultimes, écrites par des compositeurs en proie à la solitude et au doute, mais surtout, le ré qui, sous diverses vêtures instrumentales, forme l’une ...
Un Enlèvement au sérail très enjoué

Un Enlèvement au sérail très enjoué au Staatsoper Berlin

L’Enlèvement au Sérail, avec sa désuète intrigue orientale, n’est sans aucun doute pas le plus facile des opéras de Mozart pour un metteur en scène : que pouvait donc en tirer un metteur en scène de théâtre comme Michael Thalheimer, peu familier de la chose lyrique ? Le spectacle qu’il propose n’est pas de ceux qui partagent les esprits et qui marquent les mémoires par ses audaces ; en toute discrétion, ce spectacle très ...
Baremboim et Trekel rendent hommage à Schumann

Baremboim et Trekel rendent hommage à Schumann

Staatsoper Berlin Daniel Barenboim et la Staatsoper unter den Linden : la symbiose est d’une intensité unique au monde entre le chef et sa maison, entre opéras, concerts symphoniques sur place et en tournée, et concerts où Barenboim intervient en tant que soliste. Cette saison, une ample série de matinées est ainsi consacrée au Lied, avec des interprètes aussi prestigieux que Magdalena Kožená ou Christine Schäfer. Le premier concert de la série, ...
Le verre à moitié vide !

Franz Welser-Möst, le verre à moitié vide !

Le programme choisi par le chef autrichien Franz Welser-Möst pour son concert munichois est entièrement consacré au souvenir l’ancienne double monarchie austro-hongrois, à travers trois œuvres au caractère on ne peut plus contrasté. La symphonie de Haydn qui ouvre le concert est sans doute l’une de ses œuvres les plus étonnantes : en trois mouvements seulement, courte et dense, elle est d’un caractère particulièrement recueilli qui s’explique en particulier par l’utilisation ...
L’Ondine prisonnière de l’aquarium

Rusalka à Munich : l’Ondine prisonnière de l’aquarium

Ni cet excès d’honneur, ni cette indignité : comme on pouvait s’y attendre, l’équipe de mise en scène a reçu des huées assez violentes ; comme on pouvait s’y attendre, les chanteurs de cette nouvelle production de Rusalka d'Antonín Dvořák ont été ovationnés. De ces deux réactions, aucune ne paraît justifiée par le niveau de cette première. Il est toujours gratifiant pour un chanteur d’être à l’affiche d’un opéra rare, surtout quand il ...
Retour aux sources

Retour aux sources pour Christian Thielemann

Que d’anniversaires ! On savait que 2010 et 2011 marquaient les 150 ans de la naissance et les 100 ans de la mort de Gustav Mahler ; les concerts de prestige où Christian Thielemann dirigeait sa Symphonie n°8 marquaient cependant aussi les 100 ans de la création de cette œuvre, par le même orchestre, mais pas dans le même lieu : l’immense salle qui l’a accueillie existe toujours à l’ouest du centre-ville de ...
Chailly et ses deux amours : Mahler et Berio

Chailly et ses deux amours : Mahler et Berio

Quand on pense à l’Italie musicale, on pense un peu trop souvent à ce long XIXe siècle entièrement dominé pour le meilleur et pour le pire par le triomphe de la voix et d’une sentimentalité à fleur de peau ; beaucoup moins à cette génération d’après guerre entraînée par les figures de Luciano Berio et de Luigi Nono, animés d’un inextinguible besoin d’aventure, portés par leurs convictions politiques et qui trouvaient ...