Archives de l’auteur : Dominique Adrian

mariss jansons

À Munich, Mariss Jansons en demi-teinte

On avait laissé Mariss Jansons rayonnant à la tête des Viennois lors du festival de Salzbourg ; hélas, les habituelles « raisons de santé » avaient encore eu raison de lui au début du mois d’octobre pour plusieurs concerts à la tête du Concertgebouw, son autre admirable orchestre, mais il est bien là, pour la première fois de la saison, à la tête de l’Orchestre de la Radio Bavaroise. Pour ...
web-Mirga_Grazinyt_-Tyla_picture_vign

Mirga Gražynitė-Tyla, lauréate du concours de jeunes chefs d’orchestre de Salzbourg

La jeune chef d’orchestre Mirga Gražynitė-Tyla est adjointe du directeur musical de l’Opéra de Heidelberg, mais elle est aussi la troisième lauréate du concours de jeunes chefs d’orchestre organisé par le Festival de Salzbourg, qui donne à son lauréat l’occasion de donner lors du festival estival un concert qui est d’autant plus important que l’orchestre qu’il dirige n’est autre que le Gustav Mahler Jugendorchester, qui pour être juvénile n’en est ...
George Benjamin © Robert Millard

Aix, Benjamin à l’orchestre

Il aurait été bien dommage qu’un concert symphonique ne vienne pas couronner le triomphe qu’a connu George Benjamin au cours du festival d’Aix-en-Provence 2012. D’abord parce que tous ceux qui ont offert au chef-compositeur une ovation presque inédite après la création de son opéra Written on skin ne pouvaient souhaiter mieux que d’entendre d’autres partitions de sa main ; ensuite parce que Benjamin est un chef tout autant remarquable dans les ...
Beatrice Martin ©  DR

Soirée de clavecin français par Béatrice Martin

Où un tel récital de clavecin pourrait-il avoir plus sa place qu’à Aix, dans une ville où le XVIIIe siècle est présent à chaque coin de rue, et dans un théâtre qui témoigne, même à travers de multiples transformations, de l’importance des arts dans cette ville des Lumières ? La programmation de ce récital, sans doute, est un écho de la production de David et Jonathas de Charpentier dans laquelle Béatrice ...
© Patrick Berger / Artcomart

Fausse jardinière et vraie pépinière à Aix

La Finta Giardiniera, simple produit de série dans la production massive et pas toujours très différenciée de l’opera buffa de la fin du XVIIIe siècle ou partie intégrante des grands chefs-d’œuvre mozartiens, à l’égal d’un Idoménée qu’on a après tout aussi longtemps pris pour le cahier d’exercices d’un jeune homme doué ? L’enregistrement réalisé il y a près de 20 ans par Nikolaus Harnoncourt avait été pour beaucoup une révélation ; ceux ...
Götterdämmerung Munich 2012 - Gabler, Gould, Paterson

Fin de Ring à Munich

Götterdämmerung est sans doute le plus périlleux des opéras de Wagner pour les metteurs en scène, et la dernière étape du cycle monté par Andreas Kriegenburg à Munich n’est sans doute pas la plus aboutie. Kriegenburg n’y abandonne pas son parti-pris narratif et ses jeux avec l’illusion théâtrale, mais il les ancre dans une époque plus nettement contemporaine : le premier acte, en particulier, ancre le monde des Gibichungen dans le ...
Siegfried Munich 2012 - Dalayman, Ryan

Siegfried réjouissant et théâtral

Siegfried est souvent, du moins pour le metteur en scène, le plus payant des opéras du Ring, ne serait-ce que par l’humour qui irrigue une bonne partie du livret et de la partition. Andreas Kriegenburg, fidèle à son parti-pris décidément narratif, recourt pour en livrer sa propre version encore plus nettement que dans les volets précédents à sa machinerie humaine, constituée de plusieurs dizaines de figurants, au détriment de la ...
gerhaher_jimrakete_sonyclassical_vign

Récital Christian Gerhaher et Gerold Huber

Christian Gerhaher et Gerold Huber avaient donné lors du Festival d’opéra de Munich en 2011 un récital Mahler en tout point exceptionnel et justement ovationné par une salle complète depuis des mois. Celui de 2012 a tout autant mis la billetterie en surchauffe, mais le résultat est sensiblement moins enthousiasmant. Le programme choisi correspondait pour l’essentiel à celui de leur plus récent disque, faisant cohabiter en première partie deux cycles ...
Walkyrie Munich 2012 - Mayer, Dalayman

La Walkyrie sous la baguette de Kent Nagano

L’approche strictement narrative choisie par les maîtres d’œuvre du nouveau Ring de l’Opéra de Munich, qui fonctionnait parfaitement dans L’Or du Rhin, allait-elle pouvoir rendre justice aux longues plages de récits et de combats intérieurs de La Walkyrie ? La Walkyrie, comme L’Or du Rhin d’ailleurs, a été créée bien avant Bayreuth au Nationaltheater, et si on n’y trouve pas le son d’orchestre exclusif de la fosse d’orchestre de Bayreuth, l’expérience ...
Rheingold Munich 2012 - Figurants

Début d’un nouveau Ring à Munich

Il n’y a rien d’exceptionnel, en Allemagne, à proposer régulièrement de nouvelles productions de la plus ambitieuse des œuvres de Wagner : là où l’Opéra de Paris se fait une montagne du premier Ring qu’il créée depuis deux décennies et a besoin de deux saisons pour ce faire, l’Opéra de Munich crée le sien en six mois pour remplacer une production créée en 2002/2003 et donnée jusqu’en 2006 : cette ...
Ariodante

Ariodante brille à Bâle

Peut-on faire d’Ariodante un véritable spectacle théâtral ? Non que l’opéra baroque soit par nature inapte à la scène moderne : ne serait-ce que chez Haendel, des opéras comme Rodelinda, Alcina ou Xerse bénéficient de livrets remarquables qui font la joie des metteurs en scène et du public. Ariodante ne fait hélas pas partie de cette catégorie, comme en témoignent d’ailleurs des deux dernières productions parisiennes de l’œuvre (Jorge Lavelli ...
stuttgart_Osud1

La modernité selon Cambreling

Osud ? En cette période où Janáček, par bonheur, a enfin conquis les scènes d’Europe occidentale, où ses cinq opéras les plus célèbres enchaînent les nouvelles productions prestigieuses, il était bien naturel qu’on tente d’explorer les recoins de sa production. Avec Les voyages de M. Brouček, récemment enregistré par Deutsche Grammophon, Osud est le second grand trou noir de son œuvre lyrique : après une production à Vienne en 2005, cet opéra ...
wozzeck munich

Wozzeck intense à Munich

Pour beaucoup d’amoureux de cette œuvre, il y a une production définitive du Wozzeck d'Alban Berg, celle montée pour la Staatsoper de Berlin et le Châtelet par Patrice Chéreau il y a deux décennies, modèle de raffinement et de simplicité qui était presque un manifeste pour la mise en scène d’opéra, qui n’a besoin ni de pénibles « reconstitutions », ni d’armatures conceptuelles ou symboliques. Andreas Kriegenburg a choisi une ...
Rusalka Wieler ROH_0312_une3

Rusalka à Londres, une nymphe pour aujourd’hui

Plus d’un siècle après sa création, il était temps que Rusalka entre enfin au répertoire du Royal Opera, d’autant plus que cela fait maintenant une quinzaine d’années que ce chef-d’œuvre longtemps ignoré en Europe occidentale conquiert les unes après les autres toutes les grandes scènes du continent. Pour cette création, le nouveau responsable de la programmation lyrique Kasper Holten n’a pas choisi de créer une nouvelle production, mais d’acheter celle ...
bernardhaitink_2011

Haitink et la Radio Bavaroise, pour Bruckner seulement

L’acoustique de la Philharmonie de Munich, copie tardive et ratée de la Philharmonie de Berlin, n’est particulièrement pas favorable à Mozart, et ce malgré les réflecteurs transparents suspendus au-dessus de l’orchestre ; pour tenter de maîtriser ce vaste espace sans formes, il est fait recourir ici à un grand effectif, avec plus d’une cinquantaine de musiciens sur le plateau. Le résultat n’est que partiellement convaincant : la résonance de hall de gare ...
Don Carlo munich BSO 2012 2

Don Carlo à Munich

L’opéra est un tout, et donner la priorité au chant, à l’orchestre ou à la mise en scène sont autant de contresens. Pourtant, on a bien du mal à ne pas accorder ici, pour une fois, une prééminence marquée au chant. Non que l’aspect scénique soit ici une gêne : créée en 2000, cette production est certainement la meilleure des mises en scène de Jürgen Rose, commenous avions déjà pu ...
Carmen2_bale1211_vign2

Bâle : Carmen par Calixto Bieito

Tout le monde a déjà vu la Carmen montée par Calixto Bieito, créée en Espagne en 1999, promenée depuis dans toute l’Europe – hors la France, inexplicablement hostile – et éditée en DVD. Tout le monde, sauf l’auteur de ces lignes, qui l’aura découverte douze ans après sa création, à l’occasion de cette reprise montée par le metteur en scène lui-même pour l’une des maisons d’opéra les plus ouvertes à ...
Rusalka_bale_1211_vign2

À Bâle, un peu trop d’idées pour Rusalka

Haute qualité musicale et mise en scène inaboutie mais foisonnante et prometteuse. Le Théâtre de Bâle, distingué deux années de suite (2009-2010) comme « opéra de l’année » par le magazine allemand Opernwelt, a bâti une bonne partie de sa réputation sur une collaboration durable avec de grands metteurs en scène européens comme Calixto Bieito ou Christoph Marthaler. Cette Rusalka est pourtant une très belle occasion de constater que, contrairement à ...
turandot1_munich1211

Turandot à Munich, un show bigarré

Zubin Mehta et ses musiciens sauvent une soirée sans éclat où la mise en scène devient un show bigarré. « Il a toujours raison » : ainsi s’exprime le metteur en scène Carlus Padrissa en parlant de Zubin Mehta, avec qui il a déjà souvent travaillé et qui l’amène ici à faire ses débuts à Munich. L’événement n’est pas négligeable : c’est la première fois que Zubin Mehta prend la responsabilité ...
hoffmann2_munich_1111

A Munich, des Contes d’Hoffmann sans magie

Rolando Villazon aura chanté la totalité des représentations des Contes d’Hoffmann à l’Opéra de Bavière, sans réussir à les sortir de la médiocrité. La France est très loin de Munich : peut-être n’est-ce qu’une impression personnelle pour ce qui concerne la ville, mais c’est une évidence à l’Opéra de Bavière, malgré quelques efforts récents. Ces Contes d’Hoffmann, qui avaient suscité une grande attente, ne suffiront certainement pas à combler le fossé. Le ...
inbal_brso1211

Radio bavaroise : manque de flamme

Une fois de plus, la Radio bavaroise n’a pas de chance avec ses têtes d’affiche : cette fois, c’est de Riccardo Chailly, qui devait diriger deux programmes deux semaines de suite que l’orchestre doit se passer pour cause de maladie. Pour ce premier concert, le remplaçant est Eliahu Inbal, dont la prestation n’est pas indigne de l’orchestre, sans pour autant consoler de l’absence de Chailly. La nuit transfigurée qui ouvre le ...
emmanuel_pahud11

Emmanuel Pahud, Mozart à Salzbourg

Les Matinées Mozart du Festival de Salzbourg sont l’occasion idéale d’entendre les chefs les plus divers, jeunes prodiges, baroqueux confirmés, instrumentistes passant à la direction d’orchestre, se confronter au répertoire mozartien vu dans sa plus large extension, en alternance avec le directeur musical de l’excellent orchestre du Mozarteum. Trevor Pinnock, invité pour la quatrième fois depuis 1992, fait figure d’habitué, tant la série fait de cette alternance toujours renouvelée l’une ...
Die Sache Makropulos, Salzburger Festspiele

Salzbourg, Marthaler, Makropoulos…

Treize ans après une Káťa Kabanová qui avait fait date, Christoph Marthaler et Angela Denoke font à nouveau de Janáček l’événement du festival de Salzbourg, cette fois dans le cadre en Cinémascope de la plus grande des salles utilisées par le Festival. Après cet étouffant drame bourgeois, c’est cette fois une comédie mordante, étourdissante, futuriste et métaphysique qui est au programme : Christoph Marthaler, pour son sixième spectacle à Salzbourg, met ...
Gerhaher, Schiff_ 2

Christian Gerhaher à Salzbourg

Le cycle que consacre cette année le festival de Salzbourg à Mahler est un chef-d’œuvre de programmation, tant pour la variété des œuvres programmées que pour les interprètes choisis. Le concert de ce soir était sans doute l’un des plus intrigants de cette série, avec cette version du Chant de la Terre accompagnée au piano : créée en 1989 seulement, la partition est issue de la version réalisée par Mahler avant ...
Julia Fisher

Julia Fischer, Mozart à Salzbourg

Les Matinées Mozart du week-end sont une des plus anciennes traditions du Festival de Salzbourg, ce qui ne les empêche pas de remporter un franc succès année après année. Plusieurs formules se sont succédé pendant ce temps : la formule actuelle, parfaitement illustrée par ce programme, est consacrée uniquement à Mozart, en mélangeant œuvres de jeunesse et œuvres plus connues. Ivor Bolton, directeur musical de l’Orchestre du Mozarteum depuis 2004, dirige chaque ...
Sciarrino Macbeth - Photo - Silvia_Lelli (1)

Festival de Salzbourg, Macbeth de Sciarrino

Depuis l’arrivée de Gerard Mortier à la tête du Festival de Salzbourg en 1992, la musique contemporaine triomphe dans le plus prestigieux des festivals classiques du monde. En 2007, l’arrivée à la direction des concerts du pianiste Markus Hinterhäuser, qui avait fait ses débuts de programmateur sous Mortier, n’a fait que renforcer la tendance. En 2008, il avait ainsi consacré la série annuelle Continents au compositeur sicilien Salvatore Sciarrino, qui ...
angela_denoke2

Angela Denoke, soprano

ResMusica : Si on prend le programme du Festival de Salzbourg de cette année, on lit : « Salzbourg… Janáček… Marthaler… Denoke », et cela nous dit quelque chose… Angela Denoke : Oui, c’était il y a treize ans, avec Katia Kabanova ici à Salzbourg, dans la petite salle du Festival, et ça avait eu beaucoup de succès ; il n’y a que le chef d’orchestre qui a changé. RM : C’était un peu le début de votre carrière ...
salzbourg11_dudamel

Salzbourg, l’effet Dudamel continue !

Ils peuvent être fiers de leur orchestre, ces Vénézuéliens qui ont lancé la standing ovation dès la fin de son concert salzbourgeois : rarement orchestre sud-américain aura reçu un tel accueil en Europe, qui plus est dans un des temples de ce répertoire viennois qu’il avait choisi de présenter. Est-ce à dire qu’ils auront conquis ce triomphe par leurs seules qualités musicales ? Rarement le premier mouvement aura paru aussi long : après ...
Mitridate munich 2

Munich, Mitridate le bienheureux ?

Mitridate a eu plus de chance au disque que sur scène : l’admirable enregistrement de Christophe Rousset aura été pour beaucoup une révélation, que n’auront guère su confirmer la mise en scène platement agitée de Jean-Pierre Vincent au Châtelet, pas plus que celle, massacrant le livret tout autant que la partition, signée à Salzbourg par un Günter Krämer convaincu qu’il fallait cela pour rendre l’œuvre supportable. L’Opéra de Bavière, qui avait ...
Tristan Munich 1

Tristan et Isolde de luxe à Munich ?

Surprise à la fin de cette représentation festivalière de Tristan, quand un homme que personne n’attendait vient saluer : Peter Konwitschny, treize ans après la première de cette production, est venu lui rendre visite, et on peut supposer que les huées qui l’ont accueilli, mêlées de bravos tout aussi vigoureux, ne sont rien à côté de celles qu’il reçut alors. Cette production connue depuis des années par le DVD, a pourtant de ...