Archives de l’auteur : Dany Sénéchaud

Sacrée musique !

Sacrée musique !

Certainement méconnu du plus grand nombre, Rupert Ignaz Mayr fut un violoniste et un compositeur de musique sacrée et de musique de chambre, Maître de Chapelle à Freising, endroit qu’il ne quitta qu’une vingtaine d’années pour rejoindre la cour bavaroise. On admet qu’il apprit son art par lui-même, avec quand même les influences stylistiques française et italienne du fait qu’il côtoya, à la cour de Munich, d’éminents compositeurs tels que ...
Mélo ou dramatique ? A chacun de trouver Chausson à son pied

Mélo ou dramatique ? A chacun de trouver Chausson à son pied

Et si, avec ce double album et cette interprétation intense des œuvres phares d’Ernest Chausson, le Quartet Sharon voulait imposer le plébiscite autour de sa prestation ! La présente formation menée par Gil Sharon étant entendue en ce qu’elle se trouve ici augmentée de quatre contributeurs invités. Donc, invités pour l’occasion, d’abord deux solistes d’envergure internationale habitués à se produire en duo : Jerrold Rubenstein, dont l’enregistrement d’Ysaÿe fait référence, et Dalia ...
Tango d’hier, tango d’aujourd’hui, tango de toujours !

Tango d’hier, tango d’aujourd’hui, tango de toujours !

Musique racée que celle de Piazzolla, celle des racines nationales, mais à part entière celle du tango. Il y consacra son énergie inventive allant jusqu’à essayer de marier ses compositions avec les accents du jazz. D’un autre côté, avec son grand orchestre, il entreprit une histoire du tango avec plusieurs disques plus fidèles aux classiques du genre. Mais pour le grand public, Astor Piazzolla reste cet instrumentiste et compositeur hors ...
Musiciens « border-line » pour musique un peu folle

Musiciens « border-line » pour musique un peu folle

Il est vain de vouloir contenir André Minvielle et comparses dans une chronique telle que celle-ci, aussi libre d’expression soit-elle ! On ne peut que renvoyer au site officiel « L’Articole », pour se faire une idée, celle que l’artiste propose de lui-même, sans manquer tout de même d’évoquer chez ce membre de la Compagnie Lubat, héritier de cet autre sudiste Claude Nougaro, une palette expressive qui peut bien naviguer – faudrait-il ...
Musique actuelle, mais pas sans enracinement dans la tradition

Musique actuelle, mais pas sans enracinement dans la tradition

Avec « Espaces désertiques » Alain Celo offre une composition d’une amplitude sonore et rythmique qui impressionne. D’une flûte entreprenante, conquérante, à un violon sec, presque strident, à la contrebasse et aux percussions qui cadencent un rythme soutenu, parfois endiablé pour ne pas dire furieux, l’œuvre se fait tantôt énigmatique, trouble, mystérieuse, tantôt plus fluide, mais jamais vraiment sereine dirait-on ? Dans ses Espaces désertiques d’Alain Celo – six zones désertiques de la planète ...
Reflets de l’âme romantique

Reflets de l’âme romantique

La Fondation internationale Nadia & Lili Boulanger a favorisé la parution récente, aux Editions Durand, des deux Trios de Lili Boulanger D’un soir triste et D’un matin de printemps, dont les manuscrits étaient restés inédits depuis la composition de ces deux œuvres en 1917-18. En réalité l’événement même est la parution simultanée des partitions et du présent enregistrement, qui est donc une première mondiale, et où l’on voit que la ...
Commémoration à la façon « acousmatique »

Commémoration à la façon « acousmatique »

Avec Daoumi, sous-titrée Epopée acousmatique, Clément Riot, conteur et compositeur, entreprend en quatre étapes de vie d’évoquer les grands thèmes universels abordés par Louise Michel (1830-1905), grande figure féminine de l’anarchisme. Jeune institutrice, refusant de prêter serment à l’Empereur Napoléon III, elle ouvrira une école privée. Participante aux côtés des plus radicaux à la Commune de Paris, elle est arrêtée et condamnée à l’exil en Nouvelle-Calédonie. Tour à tour, elle ...
La composition, Françoise Choveaux, c’est son dada !

La composition, Françoise Choveaux, c’est son dada !

La pianiste Françoise Choveaux est aussi compositeur. Résolument. Avec à présent pas moins de 150 opus à son actif elle s’inscrit dans cette tradition musicale ancrée jusqu’au XIXe siècle, du musicien instrumentiste virtuose et compositeur. En 2002, un critique avait pu avancer : « c’est une compositrice dont la musique serait volontiers celle d’un Debussy d’aujourd’hui ». Françoise Choveaux ne saurait renier telle référence elle qui, en qualité de pianiste, joue avec une prédilection ...
Un lyrisme étonnant : les chants du trouvère au service de l’amour courtois

Un lyrisme étonnant : les chants du trouvère au service de l’amour courtois

Adam de la Halle – autrement dit Adam d’Arras parce qu’issu de la ville d’Arras –, eut vite fait d’être considéré comme un trouvère important qui su mettre en scène les personnages de la bourgeoisie locale de l’époque. Et l’on trouve ici toute la panoplie de la théâtralité de l’art profane du parler et du chanter des trouvères du XIIe siècle. Ce théâtre, superbe poésie lyrique médiévale, pourra étonner à ...
In vino veritas

Jean-Bapstiste de Bousser, In vino veritas

A côté des tragédies lyriques, des opéras-ballets, des sonates italiennes qui firent postérité, le règne de Louis XIV vit fleurir tout un répertoire d’airs populaires contant, si on peut dire, boires et déboires des gens de la société de l’époque. Ces airs dédiés aux heurs et humeurs du tout à chacun, comme autant de mélodies « naturelles » et agréables qui ne tendent qu’à divertir, empruntent à toute la gamme affective – ...
Le raffinement des mélodies selon Jean-Marie Leclair

Le raffinement des mélodies selon Jean-Marie Leclair

A une époque où la musique vocale dominait, sous l’impulsion de cercles favorables à l’émancipation de la musique instrumentale qui entreprirent des concerts publics, et sous l’influence des genres italiens tels le concerto et la sonate, le violon – jusqu’alors instrument de baladin ! – put convenir de façon nouvelle au goût français. Ainsi précise bien la notice : « le style musical de Corelli, essentiellement contrapuntique, parfaitement structuré et équilibré, sobre, élégant ...
Guillaume de Machaut, « mondain dieu d’harmonie »

Guillaume de Machaut, « mondain dieu d’harmonie »

Charles d’Evreux, proclamé roi de Navarre à l’âge de 17 ans sous le nom de Charles II dit «le mauvais» fut le second protecteur de Guillaume de Machaut à une époque où le poète-musicien jouissait déjà d’un grand prestige. Ici lui est consacré un enregistrement d’une œuvre polyphonique qui combine les formes musicales anciennes (le lai, le plaint ou la chanson royale) avec des formes plus récentes (ballades, rondeaux, virelais) ; ...
Que serait un Roi sans divertissements ?

Que serait un Roi sans divertissements ?

Après l’album de Virginio Fadda, « Luth et guitare baroque dans les cours européennes », en 2004, voici un album « compilatoire » et « jubilatoire » du même acabit. Comment ne pas saluer, en tout cas, l’initiative d’une compilation s’agissant d’un répertoire pour flûte à une époque où les compositeurs déclinèrent à foison les capacités sonores de l’instrument afin de proposer dans les cours européennes des pièces de musique aussi riches et variées en matière ...
Requiem pour un doux !

Requiem pour un doux !

Le Requiem de Gabriel Fauré ne propose pas une vision tragique de la mort, n’abandonne pas l’auditeur à un effroyable désespoir mais l’invite plutôt à une acceptation de l’ordre des choses, l’accompagnant vers le chemin de la sérénité. Fauré évoquait ce choix en exprimant son sentiment général sans détours : « Mon Requiem, on a dit qu’il n’exprimait pas l’effroi de la mort, quelqu’un l’a appelé une berceuse de la mort. Mais ...
De la dérive des sentiments

Michel Lysight, de la dérive des sentiments

Entre autres activités, Michel Lysight dirige l’ensemble de musique contemporaine « Nouvelles Consonances ». Il fait part de ses influences majeures de la sorte : « la découverte de musiciens tels que Steve Reich ou Arvo Pärt sera essentielle pour l’évolution de [mon] langage personnel », ce qui en fait une des figures de proue du courant post-moderne « Nouvelle Musique Consonante » en Belgique. Ceci étant, ne déroutons pas l’auditeur potentiel découragé par l’appellation même de « musique ...
L’orée d’une carrière exceptionnelle

L’orée d’une carrière exceptionnelle

A vingt ans à peine, la guitariste Magdalena Kaltcheva collectionne déjà les premiers prix d’interprétation dans les grands concours internationaux. Elle réalise ici son premier disque, annonciateur d’une belle carrière à venir. Le choix même des œuvres « pour guitare seule » dénote de l’esprit de la jeune virtuose à l’orée d’une carrière internationale au plus haut niveau. Avec des pièces de Scarlatti, Mertz, Paganini, Brouwer, Dyens, l’artiste nous invite à partager l’élégance d’œuvres ...
Grand Mahler pour Christian Arming ?

Grand Mahler pour Christian Arming ?

Que n’a-t-on écrit depuis un siècle sur la Symphonie n°5 de Gustav Mahler ? Toujours est-il que l’on ne dénombre pas moins de 160 enregistrements pour cette œuvre-phare commencée en 1901-02 et perfectionnée par le compositeur jusqu’en 1909. On retiendra, selon son goût, selon la verve de l’interprétation, en tout cas pour la fréquentation de l’œuvre, la direction d’orchestre par Bruno Walter (1938 et 1947), par Leonard Bernstein (1963, 1968, 1972 et ...
Quintessence de la guitare baroque

Francesco Corbetta, quintessence de la guitare baroque

Avec l’Italien Francesco Corbetta nous avons véritablement affaire à un Maître de musique tel qu’en produisit le XVIIe siècle. Musicien virtuose, il parcourut l’Europe se produisant dans toutes les cours importantes. Compositeur prolixe, il légua à la postérité cinq livres de musique traçant la voie d’un répertoire pour la guitare baroque distinctement du luth. Professeur influent, il assura la transmission de sa virtuosité à plusieurs autres guitaristes destinés eux aussi ...
Commentaires élogieux pour Suite élégiaque

Commentaires élogieux pour Suite élégiaque

Le Newtopia Project défend cette idée féconde que la musique inspire un dialogue privilégié entre les cultures et les individus. Raphaël Imbert, le maître d’œuvre, revendique : « Le Newtopia Project est le fruit d’une réflexion musicale, qui met en valeur un jeu collectif ancré dans les racines les plus profondes de nos différentes cultures et pourtant au service d’une créativité radicalement actuelle ». Le Newtopia Project est une formation issue du ...
Beautés du jazz liturgique

Will Todd, beautés du jazz liturgique

La composition Mass in Blue (qui sert également de titre pour l’album) occupe quelque chose comme la moitié du CD, composition à laquelle font suite huit autres courtes compositions. Mass in Blue (jazz mass), œuvre donnée en premier au Cambridge Corn Exchange en 2003, avec Will Todd au piano et son épouse Bethany Halliday au chant solo, est une composition énigmatique pourrait-on dire… La collaboration d’une formation jazz avec une ...
Les moines de l’Abbaye de Ligugé (à partir d’un entretien avec Dom Jean-Pierre Longeat, chef de chœur)

Les moines de l’Abbaye de Ligugé

Chant grégorien et Musique sacrée à partir d’un entretien avec Dom Jean-Pierre Longeat, chef de chœur. Les amateurs du genre savent bien que le Chant Grégorien recèle un fort intérêt esthétique au-delà de son usage rituel pour Noël, Pâques et la Pentecôte ! Le Chant Grégorien avec sa force d’évocation, mais aussi avec la ferveur propre au chant, avec la voix comme instrument parfait et la parole chantée comme communion, ne transmet-il pas ...
Musique survitaminée à mettre entre toutes les oreilles !

Musique survitaminée à mettre entre toutes les oreilles !

En vivo en la Argentina est l’album du retour aux sources pour Raúl Barboza parisien d’adoption – « un profeta en su tierra » – l’album de la consécration de l’accordéoniste et de l’accordéon, lorsque longtemps lui fut préféré sur les grandes scènes internationales le bandonéon endiablé de Piazzolla. Là-bas, certainement musique traditionnelle, mais musique identitaire renouvelée, modernisée – les contradicteurs chercheront en vain les flonflons surannés de la musique dite « folklorique » – ; ...
Musicien, joueur d’échecs et homme de son temps

Philidor : musicien, joueur d’échecs et homme de son temps

PhilidorÀ l’âge de 6 ans, François-André (« notre » Philidor !), est reçu page à la Chapelle du Roi à Versailles, sous la direction de Campra. En août 1738, il exécute un Motet à grand chœur de sa composition, devant le Roi, à Versailles. C’est avec les musiciens de la Chapelle qu’il s’initie aux échecs, dominant aussitôt ces vétérans du noble jeu. Sorti des pages en 1740, il s’installe à Paris où, pendant ...
philidor2

Jean-François Dupont-Danican à propos de Philidor

Philidor est toujours présenté comme le créateur de l’Opéra Comique, que peut-on dire à ce sujet ?  Rameau aurait conseillé à Philidor de se retourner vers les scènes mineures qui prirent le nom d’Opéra Comique, dérision d’opéras et pas toujours comique. L’intrusion de Philidor dans ce petit monde, qui attirait une grande partie du public, en fit une importante composante du théâtre lyrique ; apportant une musique de qualité, pour la première fois, ...
Le nom de Philidor aujourd’hui

Le nom de Philidor aujourd’hui

PhilidorLa Collection Philidor, Fonds ancien à la Bibliothèque Nationale de France, tient son nom d’André Danican Philidor l’aîné, musicien de la Grande Ecurie de Louis XIV et garde de sa Bibliothèque de musique à partir de 1684. Les documents attestent de : « Philidor l’aisné Ordinaire de la Musique du Roy et l’un des deux gardiens de la Musique de sa Majesté ». conservation du Fonds à la BNF  : Le ...
François-André Danican Philidor

François-André Danican Philidor (1726-1795)

François-André Danican Philidor (Dreux 1726 Dreux - Londres 1795), connu sous le nom du « grand Philidor », aujourd’hui estimé comme l’un des principaux compositeurs d’Opéra-Comique et célèbre en tant que meilleur joueur d’échecs de son temps, grandit dans la musique. Sa famille, d’origine écossaise et connue depuis le XVIIe siècle, compte quatorze instrumentistes dont neuf compositeurs. Le plus ancien d’entre eux, Michel Danican, hautboïste virtuose, avait enthousiasmé Louis XIII, lui rappelant le ...
Musique flamande enthousiasmante !

Musique flamande enthousiasmante !

L’altiste et chef d’orchestre Ernest van der Eyken, le doyen des compositeurs belges, compte à son actif aux environs de cent-vingt pièces, souvent assez courtes. Le présent CD en est une illustration avec cinq compositions où les cordes sont à l’honneur. Musique classique contemporaine voisinant avec l’atonalité, l’œuvre pouvant paraître dépouillée, mais opérant toujours une tension bienveillante dans le dialogue entre instruments. De sorte que l’ensemble reste alerte et terriblement ...
Musique russe pur jus !

Musique russe pur jus avec Cyprien Katsaris!

Deux CD qui offrent un programme copieux à partir d’enregistrements datant des années 70, où Katsaris servi par sa virtuosité extraordinaire peut faire valoir son affinité avec l’âme slave. Entre autres choses et principalement : l’important Concerto pour piano et orchestre n° 3 en ré mineur de Serge Rachmaninov créé en 1909, connu de tous, ne serait-ce que par l’émission littéraire « Vol de nuit » de Patrick Poivre d’Arvor, dont le dernier mouvement ...
Quand Prokofiev faisait son cinéma

Quand Prokofiev faisait son cinéma

La cantate Alexandre Nevsky est tirée de la musique écrite par Sergueï Prokofiev en 1938 pour le film du légendaire cinéaste Eisenstein, traitant du conflit qui au XIIIe siècle opposa la Russie aux chevaliers teutoniques, événement qui semblait avoir une résonance contemporaine vu la menace croissante que faisait peser l’Allemagne nazie sur la Russie soviétique. Une grande réussite avec ses élans patriotiques (sur un motif de Debout peuple russe) et ...
Le piano de Bartók bien martelé selon Edith Farnadi

Le piano de Bartók bien martelé selon Edith Farnadi

On ne compte pas moins de huit cents ! pièces pour piano de Béla Bartók. A ce titre il reste un créateur pas forcément bien connu même si son œuvre fut mieux accueillie en France que dans son propre pays. Compositeur prolixe dont Pierre Citron dans son Bartók (1963) évoque la technique pianistique de la sorte : « La force de son jeu n’est pas dans le poids d’une main qui frappe les ...